SelecTV : la VOD et la TV de rattrapage par la TNT prépare sa rentrée

MarketingRéseauxTrès haut débit

En septembre, SelecTV inaugurera son offre de vidéo à la demande et de télévision de rattrapage disponible par satellite puis sur la TNT. Les tarifs des premières offres sont dévoilés.

SelecTV se chargera d’apporter aux foyers français des services de VOD et de TV de rattrapage par satellite et via la TNT.

Il avait tapé dans l’oeil du CSA dans le cadre d’un appel d’offres ad hoc organisé fin 2010.

Moyennant l’acquisition d’un décodeur à 249 euros sans abonnement (jusqu’à 99 euros dans le cadre d’un forfait facturé à 10 euros mensuels), les souscripteurs à l’offre SelecTV pourront télécharger des contenus audiovisuels sans avoir besoin d’un accès à Internet.

Munis de disques durs internes, les terminaux de réception TNT sont fournis par Logiways, constructeur qui travaille déjà en coopération avec les diffuseurs européens et américains.

Alors que de nombreuses zones de l’Hexagone ne bénéficient pas encore d’un débit suffisant, que ce soit par câble, par ADSL ou grâce à la fibre, SelecTV se dit à même de “couvrir 100% du territoire“.

Fort de contrats signés avec la Fox, Disney, Sony ou encore Pathé, SelecTV bénéficiera d’une fréquence dédiée sur la TNT et sur le satellite AB3, comme dans le cas d’une chaîne classique.

TV Numeric y délivrera “une programmation qui associe des films et des œuvres audiovisuelles par abonnement dans une logique de complémentarité“.

La rentrée de septembre marquera en effet le coup d’envoi d’une formule dénommée “Sélection”.

Il s’agit d’un forfait initialement programmé pour cet été et dont devaient bénéficier les 100 000 abonnés aux services de TV Numeric.

Coût : 12 euros par mois, en plus des 8 euros pour le bouquet télévisuel classique.

A la clé, un accès illimité à des séries, des avant-premières, des documentaires ou encore des émissions des chaînes Eurosport et Game One.

Une seconde offre SelectTV  “à la séance” proposera 320 films par an (6 par semaine et 70 en simultané) en simple ou haute définition. A compter de 2012, la 3D s’invitera dans le catalogue (un nouveau chaque mois).

Chaque téléchargement sera facturé à hauteur de 4,99 euros, sur la base estimée d’un peu plus d’un film par personne et par mois.

A l’heure du tout numérique (couverture de la France entière effective en novembre 2011), la télévision par ADSL n’est pas toujours rentrée dans les moeurs.

De nombreux foyers lui préfèrent encore le hertzien, parfois faute d’une couverture Internet convenable.

Conseiller au CSA, Emmanuel Gabla résume la situation : “on trouve de la VOD sur l’ADSL et la fibre, pas sur la voie hertzienne. Les Français peuvent désormais en bénéficier sur la TNT.”

Il faudra néanmoins posséder un décodeur TV qui sera payant : 249 euros ou 99 euros dans le cadre d’un abonnement aux alentours de 10 euros par mois. À l’unité, les films coûteront de 3,99 à 5,99 euros.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur