Set top box : Bouygues Telecom rempile, Orange pas tranquille

Mobilité
Livebox boîtier

Bouygues Telecom compte fournir à l’ensemble de ses abonnés un boîtier tout-en-un qui intègrera les fonctions d’un modem routeur et celles d’un décodeur TV. Orange contre-attaque et se sépare de Technicolor pour préparer une nouvelle box ADSL.

Bouygues Telecom passe à l’offensive et annonce une box tout-en-un qui intègrera les fonctions de modem, routeur et décodeur TV. Samsung prendra en charge sa fabrication.

Chez Orange, une solution similaire pourrait voir le jour en 2013, mais sans Technicolor, dont l’opérateur se sépare pour préparer sa prochaine box ADSL.

Samsung, qui délivre déjà à Orange certains équipements réseau, aurait noué un partenariat avec Bouygues Telecom pour lui fournir les dénommées “one box”.

Le constructeur coréen, fort d’un contrat récemment signé avec le Britannique Virgin Media, s’est par ailleurs investi dans le développement du firmware de celles qui succèderont aux Bbox.

Ces terminaux, sur lesquels a travaillé une équipe de 150 personnes, n’intègreront pas de lecteur Blu-ray, mais corrigeront partiellement le tir avec un disque dur de 350 Go, 1 Go de mémoire vive et un processeur basse consommation Intel Groveland de dernière génération.

L’intégration d’une puce Wi-Fi fabriquée par l’Israélien Celeno permettra la diffusion simultanée, sans perte de qualité sur une longue distance, d’un maximum de quatre flux audiovisuels en haute définition. De quoi envisager la remise au placard de toute prise CPL.

Initialement pressentis pour n’être distribués qu’aux abonnés fibre, les nouvelles Bbox devraient trouver leur place, avant la fin de l’année en cours, chez l’intégralité des clients fixes de l’opérateur (un peu plus d’un million, soit 5% du marché français), indépendamment du forfait souscrit.

Comme le rapportent Les Echos, Samsung pourrait à terme intégrer les capacités logicielles du produit à ses téléviseurs connectés.

Les téléviseurs n’auront jamais la puissance que propose une box […], l’essentiel pour nous est d’être présents dans tout l’écosystème“, déclare ainsi un porte-parole du FAI.

D’un commun accord, les deux collaborateurs semblent avoir relégué au second plan l’aspect esthétique pour se concentrer sur l’offre de services interactifs inspirés de B&You. Certains projets ont trait à la domotique et au contrôle à distance du foyer.

Bouygues Telecom disposera à cet effet d’un contrôle accentué sur le peuplement logiciel de ses équipements, ses fournisseurs historiques (Technicolor et Sagem) lui ayant concédé les droits relatifs à l’exploitation du code.

Du côté d’Orange, il n’est pas encore question d’une “one box”. En tout cas, pas avant 2013. Pour autant, l’opérateur, qui réunit dans son escarcelle 14 millions de clients sur le globe, promet une mise à jour de ses Livebox 2 “avant Noël“.

Mais Technicolor ne sera plus de la partie, la faute à des retards à la production accusés par son usine d’Angers. Des événements qui plaident en sa défaveur à l’heure où Orange s’empresse de dévoiler sa prochaine box ADSL.

Miné au deuxième semestre 2011 par une récession du chiffre d’affaires de sa division set top box (-14,6% à 288 millions d’euros), le groupe confirme toutefois, par l’entremise d’un communiqué de presse, “poursuivre le développement de sa plate-forme logicielle pour décodeurs et passerelles d’accès pour ses clients“.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur