SFR et Bouygues Telecom en tête dans la course au Galaxy S3

Régulations
Samsung Galaxy SIII

SFR et Bouygues Telecom se positionnent dans la course au Galaxy S3. Les deux opérateurs jouent d’exclusivités, de rabais tarifaires et de subventions à foison pour réserver au smartphone de Samsung une sortie en fanfare, le 29 mai.

La téléphonie mobile n’aurait-elle plus d’yeux que pour le Galaxy S3 ? Tour à tour, opérateurs et revendeurs spécialisés montent au créneau du nouveau smartphone phare de Samsung et se renvoient la balle au prix d’exclusivités, subventions et rabais tarifaires à foison. Un point sur la situation en France.

Dans la boucle, cinq opérateurs pour autant d’angles d’attaque. Les stratégies divergent en leur forme, mais concordent en une finalité : donner un coup de fouet aux offres illimitées avec ce S3 comme argument marketing de haut vol.

Premier à s’être signalé sur ce front, SFR s’est résolu à jouer les avant-gardistes. La déferlante dans les boutiques et autres espaces de vente physique est programmée pour le 29 mai prochain, avec en point d’orgue une exclusivité de 3 mois pour le modèle à 32 Go de mémoire interne, dans ses deux coloris.

Bleu ou blanc, le S3 (16 ou 32 Go) s’affichera à partir de 179,90 euros, sur le principe d’une tarification évolutive en fonction du forfait souscrit. La seule formule Carré Absolu à 69 euros par mois sur deux ans, soit un prix de revient de 1835 euros, donne accès à ce tarif de base.

A titre comparatif, acheter le mobile nu à 699 euros avec une offre de remboursement de 50 à 100 euros et se tourner vers une offre Red à 19,90 euros mensuels limite les dépenses à 1100 euros sur la même durée. Le subventionnement ainsi proposé n’est rien de plus qu’un crédit à près de 13%.

Les pré-commandes sur le site Internet de l’opérateur ont débuté depuis près d’une semaine. Aux abonnés absents, le modèle à 64 Go, découvert à Londres, devrait bel et bien investir à terme le catalogue, avec du retard.

L’ensemble ne devrait pas faire l’objet d’une campagne publicitaire particulière, hormis quelques bannières sur le canal Web. Les spots TV se concentreront davantage sur les nouvelles offres Box.

SFR Galaxy S3
SFR aura l'exclusivité sur le modèle 32 Go pendant 3 mois.

Prompt à prendre le train en marche, c’est un Bouygues Telecom à réaction qui adresse un pied de nez à SFR. Toujours le 29 mai, le Galaxy S3, en bleu ou blanc, s’affichera à 169,90 euros avec un forfait Eden Smartphone, soit l’illimité et 1 Go de data par mois pour 49 euros sur deux ans ou 59 euros sur un an.

La facture s’élève par conséquent à quelque 1400 euros sur la période référence. Les néo-abonnés B&You (19,90 euros par mois) pourront prétendre économiser près de 300 euros en faisant l’acquisition – à prix coûtant, néanmoins – d’un mobile nu à 609,90 euros.

Pour s’aligner sur l’exclusivité dont jouit SFR, Bouygues Telecom use d’un subterfuge qui implique la fourniture d’une carte microSD de 16 Go pour doubler la capacité mémoire du seul modèle proposé à la vente.

Aux antipodes, Virgin Mobile s’est targué d’une disponibilité en avant-première le 25 mai, mais n’a pas daigné apporter des précisions depuis lors. Les ristournes se sont en revanche multipliées sur le Galaxy S2.

Virgin Mobile Galaxy S3
Le Galaxy S2 au rabais... en attendant le S3, pour le 25 mai.

Orange adopte une stratégie similaire et réserve même sur sa boutique en ligne une page au S3, non sans en vanter les mérites et les “technologies impressionnantes”. Reste que le flou règne quant à sa date de disponibilité.

Orange Galaxy S3
Orange annonce le Galaxy S3, mais n'en mène pas plus large à son propos.

Considéré par beaucoup comme l’alternative par excellence, Free Mobile semble rester insensible au phénomène S3, ses ardeurs refroidies à la suite de l’épisode iPhone 4S.

Le petit nouveau de la téléphonie mobile croulerait en effet sous un trop-plein de smartphones, amoncelés avec boulimie dans ses entrepôts et écoulés au compte-goutte, avec toutes les peines du monde.

En aparté, les revendeurs spécialisés ont eux aussi lancé les hostilités. Expansys a fixé les tarifs à 649,99 euros pour un Galaxy S3 16 Go avec carte SD de 16 Go et ouvert dans la foulée les pré-commandes, pour des livraisons “courant juin“.

CDiscount se montre un tantinet plus généreux (629 euros, également en vigueur sur Amazon.fr) et se propose par ailleurs d’échelonner le paiement sur 20 mensualités de 35,38 euros, soit un total de 707,66 euros.

Darty explose le chrono et s’engage à délivrer le sésame à ses acheteurs à compter du 29 mai, pour 649 euros.

A cette lumière, il transparaît que l’acquisition d’un téléphone débloqué, indépendamment d’un forfait, reste la solution la plus économique, à condition d’accepter un paiement comptant de l’ordre de 600 euros.

La subvention peut s’avérer judicieuse en fonction des points de fidélité éventuellement accumulés au préalable. Les mobinautes auront également soin de ne pas perdre de vue la loi Chatel, qui permet de résilier par avance un abonnement en s’acquittant de 25% du montant payable jusqu’à la fin de la période d’engagement.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur