SFR : tensions sociales sur fond de démarrage de la 4G

Régulations
sfr-4G-syndicats-contestation-plan-social

SFR jongle entre le démarrage de la 4G à Lyon et un “plan de réorganisation” de la société (856 emplois net supprimés) que les syndicats rejettent. L’opérateur n’est pas à vendre, assure son P-DG.

Alors que SFR lance le déploiement de la 4G en commençant par Lyon, les tensions sociales demeurent forte chez la filiale télécoms du groupe Vivendi.

La fête de l’Internet très haut débit mobile a été un peu gâchée : dans le cadre de l’inauguration, une cinquantaine de salariés de l’opérateur ont protesté hier devant le Cube SFR (espace promotionnel installé sur le parvis de la gare Part-Dieu de Lyon), selon Lyon-Info.

Ils voulaient afficher leur opposition au “plan de réorganisation” dans la société qui aboutira au niveau national à une vague de départs volontaires (856 emplois net supprimés).

Les Echos précise que le réseau de distribution sera également affecté.

Le journal évoque la fermeture de 56 boutiques au niveau national dans le courant de l’année prochaine.

Les syndicats de l’opérateur dénoncent l’outrance du nouveau concurrent Free mobile mais ils visent aussi Vivendi, maison-mère de SFR, accusée de procéder à des “licenciements boursiers”.

Alors qu’une réunion de négociations sur les conditions d’accompagnement du plan de départs volontaires est prévue le 3 décembre, l’intersyndicale (CFDT, CFE-CGC, CGT, SUD et Unsa) a indiqué qu’elle n’y participerait pas car elle perçoit des “suppressions d’emplois” abruptes.

Est-ce une manière de désamorcer les sources de tensions ? Invité de BFM Business le jeudi matin, Stéphane Roussel, P-DG de SFR, a déclaré que l’opérateur télécoms n’était pas à vendre.

Pourtant, Vivendi a entamé une “révision stratégique” de l’ensemble de ses actifs (médias, musique, jeux vidéo, télécoms).

Et le pôle télécoms (SFR, Maroc Telecom, GVT) fait l’objet de rumeurs variées depuis la rentrée : vente par appartements, rapprochement SFR – Numericable, intérêt d’investisseurs étrangers (comme l’homme d’affaires égyptien Naguib Sawiris via Orascom).

Credit illustration : Shutterstock.com – Copyright : Ilona Baha

SFR

Image 3 of 13

SFR lié au destin de Cegetel avant les grandes manoeuvres
2003 : fusion Cegetel - Télécom Développement (filiale du groupe SNCF). Le groupe SFR-Cegetel devient le plus important opérateur privé télécoms fixe en France, face à l'opérateur historique France Telecom.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur