Stockage : HP fait un pas vers la virtualisation

CloudData-stockageEntrepriseStockage
hp-stockage-msa-pme

HP consolide son offre de baies de stockage partagé avec, en entrée de gamme, un modèle MSA 1040 pensé pour accompagner les PME dans la virtualisation de leur infrastructure.

A l’occasion de sa conférence partenaires tenue du 22 au 24 mars à Las Vegas, HP a enrichi plusieurs compartiments de son offre de stockage destinée aux PME.

Le groupe informatique américain va s’appuyer sur son réseau de revendeurs locaux pour aider les entreprises à intégrer, dans leur infrastructure virtuelle, la nouvelle baie MSA 1040. Il s’agit d’une déclinaison moins onéreuse – à partir de 6500 dollars HT, soit environ 5650 euros TTC – du modèle MSA 2040 disponible depuis la mi-2013.

D’une version à l’autre, on perd notamment le support des SSD avec gestion du cycle de vie, la capacité d’extension à 7 baies de stockage et le contrôleur SAN hybride iSCSI/Fibre Channel. Mais le socle technologique est reconduit. Au format 2U, la MSA 1040 propose un double contrôleur à 4 ports, avec connectivité 1/10 GbE ou FC 8 Gb. Elle accueille des disques SAS 6 Gb/s ou Midline, ces derniers fonctionnant à 7200 tr/min, avec donc une plus grande capacité et une meilleure gestion des erreurs, en contrepartie de performances réduites en entrée/sortie.

Chaque contrôleur embarque 4 Go de cache. Avec les unités d’extension proposées au catalogue (notamment le boîtier D2700), l’espace de stockage brut peut atteindre 192 To. En y ajoutant la mise à jour des processeurs, HP évoque des performances “relevées de 50%” par rapport à celles de la génération précédente (P2000 G3).

Destinée à consolider une infrastructure de stockage partagé, la MSA 1040 s’inscrit aussi dans une approche multisite, avec des objectifs de duplication entre succursales et bureaux distants. Couplée à certaines solutions issues du portefeuille HP StoreEasy, elle se prête notamment à l’hébergement de machines virtuelles. Une solution de gestion des principaux hyperviseurs du marché est d’ailleurs intégrée.

Autre possibilité : la migration transparente – sans interruption de service – depuis le modèle P2000 ou vers la plate-forme MSA 2040 grâce à la solution Data-in-Place. Complémentaire aux stratégies de sauvegarde sur disque ou bande, la création de points de restauration par réalisation d’instantanés est assurée par le logiciel “MSA 2000 Snapshot Software”. “Volume Copy” prend en charge la duplication au niveau bloc entre unités de stockage SAN, à des fins de backup, de data mining ou encore de développement applicatif. La réplication asynchrone entre plusieurs baies MSA 1040, 2040 et P2000 s’effectue avec “Remote Snap”.

A noter que la version de base de la MSA 1040 est livrée un contrôleur iSCSI (2 ports Ethernet Gigabit), sans disques et sans système d’exploitation. Sur la liste de compatibilité figurent Windows Server 2012, Windows 2008, Red Hat et Suse Linux, ainsi que Microsoft Hyper-V et VMware ESXi 5.x pour la virtualisation.

hp-msa

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : incollable en matière de connectique ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur