Symantec se renforce dans la sécurité des terminaux mobiles avec Skycure

EntrepriseFusions-acquisitionsMobilitéOS mobilesSécurité
symantec-skycure

Après Fireglass, Symantec s’offre une deuxième société de cybersécurité d’origine israélienne : Skycure, spécialisée dans la protection des appareils mobiles.

Symantec poursuit ses emplettes dans le vivier israélien de la cybersécurité.

Moins d’une semaine après avoir officialisé son intention d’acquérir Fireglass et sa technologie de virtualisation des navigateurs Internet, le groupe américain annonce mettre la main sur Skycure.

Cette société fondée en 2012 par deux anciens du renseignement militaire israélien – Adi Sharabani et Yair Amit, respectivement CEO et CTO – s’est spécialisée dans la protection des terminaux mobiles.

Décrivant ses solutions sous l’angle de l’intelligence artificielle pour anticiper les menaces, elle a levé près de 30 millions de dollars, dont 16,5 millions l’an dernier dans le cadre d’un tour de table emmené par le fonds californien Foundation Capital (qui a investi dans Netflix, Uber ou encore TubeMogul).

Symantec ne précise pas le montant engagé dans cette acquisition qu’il souhaite boucler d’ici au terme du 2e trimestre de son exercice fiscal 2017 – autrement dit fin septembre. L’éditeur compte finaliser dans la foulée l’intégration de l’offre Skycure, qui bénéficiera à des produits comme SEP Cloud et Norton Mobile.

Adi Sharabani et Yair Amit aiment à rappeler qu’ils contribuent régulièrement à la découverte de failles sur les systèmes d’exploitation mobiles. Ils s’étaient notamment distingués en 2012, à l’heure où démarrait l’activité de leur entreprise, en révélant que l’app iOS de LinkedIn récupérait discrètement des données personnelles issues de l’agenda.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur