Tablette BlackBerry Playbook : le déclin justifie les moyens

CloudMobilitéTablettes

RIM proclame la débâcle entérinée de sa tablette BlackBerry Playbook et débloque 485 millions de dollars destinés à compenser le coût des invendus.

Dépourvu d’alternative, l’avenir de la BlackBerry Playbook s’inscrit dans la lignée d’une provision de 485 millions de dollars que RIM entend débloquer pour supporter les coûts de ses invendus. Le constructeur canadien vide son sac et reconnaît l’échec de sa tablette.

C’était un secret de polichinelle. La débâcle de la mal-aimée des ardoises tactiles s’est affichée comme le nez au milieu de la figure.

Près de huit mois après son lancement, Research in Motion en a vendu moins d’un million. Les 500 000 exemplaires écoulés au printemps avaient pourtant laissé espérer un avenir plus florissant.

Mais ce relatif succès n’eut qu’un temps. L’aura éphémère de la Playbook s’est estompée, jusqu’à se répercuter par un coup de rabot tarifaire.

Initialement proposé à 499 dollars, le modèle de base (16 Go, sans 3G) a signé un baroud d’honneur à 199 dollars lors du récent Black Friday, sans pour autant déchaîner les foules.

A l’image de Best Buy, les grands distributeurs américains semblent d’autant plus réfractaires à l’idée de renouveler leurs stocks.

Le goulot d’étranglement se referme dangereusement sur RIM, qui se livre à l’exercice des confessions pour se donner un peu d’air, alors que l’écosystème BlackBerry en pâtit dans son ensemble.

Les griefs retenus à son encontre par l’autocritique incluent des incohérences dans le calendrier des mises à jour.

La prochaine version de Playbook OS n’arrivera en effet qu’au mois de février, quand la plate-forme unifiée QNX n’est encore que feu de paille.

Les développeurs auraient-il véritablement lâché l’affaire ou un tel tournant relève-t-il d’une stratégie à la hauteur d’ambitions qui semblent pourtant remisées au placard ?

Entre un indétrônable iPad 2, l’opportunisme d’Amazon (Kindle Fire) et la démultiplication des tablettes Android, c’est tout juste si RIM reconnaît à sa tablette d’autres défauts.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur