Tablette : un jailbreak éphémère pour la BlackBerry Playbook

CloudMobilitéTablettes

Pris au dépourvu dans sa course à l’exemplarité sécuritaire, RIM met à jour sa tablette BlackBerry Playbook, récente victime d’un jailbreak d’envergure.

L’intégrité de son écosystème logiciel mise à mal la semaine passée, la tablette BlackBerry Playbook n’est guère plus que l’ombre d’elle-même. Mais les actes de piratage proférés à son encontre et le jailbreak qui en a découlé ne sont pas du goût de RIM.

Le constructeur canadien avait promis d’apporter les correctifs nécessaires si les prétentions des trois hackers impliqués dans ce détournement de la plate-forme QNX s’avéraient fondées.

Il semble que le potentiel de l’outil DingleBerry, mis en jeu dans dans le processus, ait été vanté à juste titre par le dénommé Chris Wade et ses deux acolytes, les “surnommés” xpvqs et neuralic.

La vidéo justificative postée à cette occasion laisse entrevoir un contrôle totale de la PlayBook, en ligne de commande, depuis un système Windows.

Au programme des festivités, le réglage à distance de la luminosité, l’allumage des témoins LED en façade et… l’installation d’applications, voire de systèmes d’exploitation non certifiés par Research in Motion !

Ainsi le service Hulu, normalement bloqué sur les tablettes, prend-il ses aises pour s’exécuter sur une ardoise tactile que l’administration américaine a distinguée, au cours de l’été, pour son haut niveau de sécurité.

Plus que d’aller crier son désarroi sur les toits du Web, RIM a concocté, dans l’ombre, une mise à jour (version 1.0.8.6067) applicable à tous les terminaux déployés en boutique avant le 5 décembre.

Les derniers modèles sortis au-delà de cette date embarquent en standard ce correctif autrement installable depuis le menu dédié à cet effet.

A défaut de s’effectuer au nez et à la barbe de l’utilisateur, la transition relèvera d’une stratégie coercitive, ponctuée de notifications répétées dans la partie supérieure de l’interface.

Pris au dépourvu dans sa course vaine à l’immunité, le vilain petit canard de la famille BlackBerry survit, tant bien que mal, au courroux du public, à la réticence des distributeurs et… à la témérité des pirates.

Sa destinée semble pourtant gravée dans le marbre.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur