Tablettes : un marché à son apogée en 2013 ?

MobilitéRégulationsTablettes
tablettes-idc-t2

IDC impute au succès des tabphones (ou ‘phablets’) le ralentissement léger, mais durable qui se profile sur le marché mondial des tablettes numériques.

Le succès grandissant des tabphones (‘phablettes’ en français) pourrait durablement impacter le marché mondial des tablettes numériques.

Tels sont les principaux enseignements à tirer des derniers prévisionnels émis par IDC.

Le cabinet de conseil et recherche spécialisé dans les nouvelles technologies a déjà relevé, au cours de l’année, plusieurs indicateurs tendant à illustrer ce phénomène.

Pour autant, ses analystes se refusaient à évoquer des signes avant-coureurs.

A l’issue d’un troisième trimestre 2013 marqué par une perte d’influence de l’iPad et une prise de position difficile pour Microsoft, ils estimaient que le marché mondial des tablettes – évalué à 48 millions d’unités sur la période scrutée – avait “trouvé son rythme de croisière”.

Et d’assurer que le léger fléchissement constaté au 2e trimestre (45,1 millions de ventes) n’était que passager, dû essentiellement à l’attentisme des constructeurs, qui peaufinaient leur stratégie pour deux périodes cruciales : la rentrée et les fêtes de fin d’année.

Mais face aux signes de saturation persistant sur certains marchés matures et devant le succès, notamment en Asie, des tabphones (ces smartphones à grand écran dépassant parfois les 6 pouces), IDC révise aujourd’hui ses prévisions à la baisse.

Renouvelées, ses estimations font désormais état de 221,3 millions de tablettes écoulées en 2013. Soit 6 millions de moins qu’initialement prévu.

Ce ralentissement devrait surtout se faire ressentir sur le long terme, avec une croissance annuelle tombant à +22% entre 2013 et 2014 (soit 270 millions de tablettes sur l’année)… puis à moins de 10% à l’horizon 2017 avec, à cette échéance, un volume de ventes de 386,3 millions d’ardoises.

Canalys, qui rendait ses prévisions fin novembre, se montrait légèrement plus optimiste, avec 396 millions de tablettes, contrastant avec le déclin des ordinateurs portables (172 millions) et de bureau (86 millions).

Portées par l’essor de l’offre low cost et les initiatives de multiples fabricants autour du facteur de forme hybride, les tablettes ne devraient effectivement pas connaître la crise.

Mais sur un marché ultra-concurrentiel, influencé par la convergence vis-à-vis de l’univers du PC, Windows pourrait tirer son épingle du jeu.

Actuellement annoncée à 3,4% de pénétration sur le segment des tablettes, la plate-forme de Microsoft pourrait capter 10% de ce marché à l’horizon 2017 (voir le tableau ci-dessous).

idc-marche-tablettes-os

La révolution des mini-tablettes

Image 1 of 13

Acer Iconia Tab A100
L'Iconia Tab A100, sous Android 3.2 "Honeycomb", embarque un processeur Nvidia Tegra 2 à 1 GHz. Tarif de base : 299 euros pour 8 Go.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : incollable sur Android ?

Crédit photo : kurhan – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur