Les tarifs Free Mobile gravés dans le marbre

Marketing

Xavier Niel assure que les tarifs attractifs Free Mobile “ne bougeront pas et resteront au même niveau pour longtemps”.

Les tarifs Free Mobile ne changeront pas “pour longtemps”.

Xavier Niel vient de l’assurer dans un entretien fleuve accordé au magazine Capital (août 2012).

Lors du lancement commercial en janvier, le nouvel entrant dans la téléphonie mobile avait précisé que les tarifs initiaux seraient valables uniquement pour les trois premiers millions d’abonnés.

Nous y arrivons presque puisque, à la fin du premier trimestre 2012, Free Mobile revendiquait une base de  2 610 000 abonnés captés en trois mois.

En attendant les prochains résultats T2 (communiqués fin août), le patron de Free révèle que les “tarifs ne bougeront pas et resteront au même niveau pour longtemps”.

Xavier Niel se montre serein : “Nous avions pris ce repère pour mesurer la consommation moyenne de nos abonnés et ajuster éventuellement nos prix. Nous avons maintenant une bonne visibilité.”

Rappelons la grille de tarifs simple de Free qui a bousculé le marché de la téléphonie mobile : 19,99 euros par mois (“forfait Free sans engagement”) et 15,99 euros pour les abonnés Free existants et le forfait à bas prix 2 euros (60 minutes, 60 sms par mois) et gratuit pour les clients Free.

Dans ce même entretien accordé à Capital, Xavier Niel fustige aussi le système du subventionnement des téléphones mobiles en France.

“Un crédit à la consommation déguisé”, considère-t-il.

Le groupe télécoms vient de porter plainte contre SFR dans ce sens.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur