La technologie Flash sera optimisée pour les processeurs Snapdragon

CloudComposantsPoste de travail

Le Flash est une technologie problématique pour les smartphones : trop gourmande en ressources, instable et présentant régulièrement des failles de sécurité. Qualcomm et Adobe s’associent pour y remédier.

Les iPhone et iPad ne l’intègrent pas, et les téléphones Android sont victimes de sa lenteur et de sa gourmandise en batterie : le Flash n’est pas l’ami des smartphones. Pourtant ce n’est pas inéluctable.

Qualcomm, le fondeur commercialisant les processeurs pour smartphones et tablettes Snapdragon, a annoncé s’être associé avec Adobe, l’éditeur distribuant la technologie Flash, pour optimiser ce dernier pour une utilisation nomade.

En tout cas pour les téléphones et tablettes utilisant le processeur Snapdragon.

Tous les processeurs de la gamme devraient à terme profiter “d’expériences multimédias et graphiques plus riches sur le Web pour les jeux de détente, les applications, les vidéos et les autres contenus basés sur Flash“.

Le premier à avoir reçu cette optimisation de Flash est le MSM7x27, cadencé à 800 MHz. Suivront les processeurs de la famille MSM8x55 à 1,4 GHz. Comme tous les autres produits moyen et haut de gamme de la marque, ils profiteront en plus des optimisations de base “d’une lecture plus fluide des vidéos en HD lues par un lecteur Flash”.

Ces processeurs MSM8x55 équipent entre autres les HTC Inspire 4G, les Sony Ericsson Xperia Play ou le LG Revolution.

Qualcomm a démontré les résultats de ces optimisations lors de la conférence orientée technologies mobiles Uplinq, sponsorisée par HTC, qui a eu lieu mercredi et jeudi derniers.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur