Tim Armstrong – Marissa Mayer : de Google à Verizon ?

EntrepriseFusions-acquisitions
yahoo-mayer-armstrong
4 1

Anciens de Google, Tim Armstrong (AOL) et Marissa Mayer (Yahoo) vont-ils se retrouver chez Verizon ? C’est fait pour le premier ; suspense pour la seconde.

Tous deux employés de Google dans les années 2000, Tim Armstrong et Marissa Mayer vont-ils à nouveau se retrouver sous le même toit ?

La question se pose maintenant qu’AOL et Yahoo, les groupes Internet dont ils avaient respectivement pris les commandes en 2009 et en 2012, sont tous deux dans le giron de Verizon.

Pour Tim Armstrong, les jeux sont faits depuis l’année dernière. L’opérateur télécoms américain l’a maintenu en poste pour gérer AOL de manière semi-indépendante.

La situation de Marissa Mayer est beaucoup moins évidente : alors qu’on la pressentait sur le départ avec 57 millions de dollars d’indemnités, elle assure vouloir « accompagner Yahoo dans son prochain chapitre » ; en l’occurrence, la fusion avec AOL pour former un géant de la publicité et des contenus capable de rivaliser avec Google et Facebook.

Tim Armstrong est moins affirmatif dans sa communication, mais il n’exclut pas l’idée que son ancienne collègue poursuive l’aventure.

La balle serait même, à en croire TechCrunch, dans le camp de Marissa Mayer, qui attendrait de voir comment vont évoluer la structure et la stratégie de Yahoo.

Dans tous les cas, la dirigeante devrait rester en fonction au moins jusqu’à début 2017, le temps que le passage dans le giron de Verizon soit validé (l’opération pourrait être bouclée au 1er trimestre).

Sur son Tumblr, elle en profite pour faire le bilan de ses quatre années passées à la tête de Yahoo… et se satisfaire notamment de l’initiative « Mavens » (« mobile, video, native and social »), qui a dégagé 1,5 milliard de dollars de chiffre d’affaires sur le dernier exercice fiscal.

Tim Armstrong se tourne quant à lui vers l’avenir, invitant les employés du futur ensemble à penser croissance et projets communs.

Ce spécialiste de la publicité en ligne, qui a contribué au développement de la plate-forme Google AdSense, se donne pour objectif de créer un « portefeuille de marques » qui réunisse, à l’horizon 2020, deux milliards d’utilisateurs, pour 20 milliards de dollars de chiffre d’affaires, comme le souligne CNBC.

Cela implique de s’imposer comme une destination de choix pour les internautes. Yahoo Finance sera mis en avant au même titre que Yahoo Sports (7 millions de visiteurs uniques par jour) et Tumblr (300 millions de blogs). Pour les annonceurs, Gemini (DSP en programmatique) et Flurry (analyse des apps mobiles) seront combinés avec la plate-forme One by AOL, consolidée par des acquisitions comme celles d’AlephD (RTB) et d’Adap.tv (vidéo).

Crédit photo : Roman Pyshchyk – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur