Time Warner : un pari à 85,4 milliards de dollars pour AT&T

EntrepriseFusions-acquisitionsOpérateursRéseaux
at-t-time-warner
5 4

AT&T annonce son intention d’acquérir Time Warner pour 85,4 milliards de dollars hors dette. Quel sens donner à ce rapprochement ?

Consolidation XXL dans le secteur médias-télécoms aux États-Unis.

AT&T compte mettre la main sur Time Warner pour 85,4 milliards de dollars – hors dette de 23,3 milliards net.

À 107,50 dollars par action (dont la moitié en échange de titres et l’autre moitié en numéraire, financée pour partie par un emprunt), cela représente une prime de 36 % sur le cours boursier que Time Warner affichait en clôture mercredi dernier, à la veille des premières rumeurs relayées par Bloomberg.

Les actionnaires de Time Warner détiendront entre 14,4 % et 15,7 % du capital d’AT&T une fois le deal finalisé… si toutefois les autorités donnent leur feu vert.

D’après le Wall Street Journal, Jeff Bewkes va tirer sa révérence. Aujourd’hui âgé de 64 ans, le CEO de Time Warner cherchait depuis plusieurs années une porte de sortie. Il n’avait pas emprunté celle qui s’était ouverte en 2014 lorsque Rupert Murdoch, propriétaire de News Corp, avait proposé 85 dollars par action en vue d’une fusion avec Fox.

Time Warner représentera 15 % du chiffre d’affaires du nouvel ensemble, avec des actifs comme HBO (TV payante et streaming), Warner Bros. (production et distribution de films, de séries et de jeux vidéo*) ou encore Turner (TNS, TBS, CNN).

Le dénommé John Martin pourrait prendre la direction de cette activité au sein d’AT&T, selon Recode. Il est actuellement à la tête de Turner. C’est moins évident pour Kevin Tsujihara, qui pourrait, à en croire le Hollywood Reporter, céder les clés de la maison Warner Bros au producteur de télévision et de cinéma Peter Chernin.

AT&T évoque des économies d’un milliard de dollars sur trois ans grâce aux synergies qui s’établiront avec Time Warner. Le groupe télécoms parle aussi d’une meilleure personnalisation de l’offre de contenus… et de la publicité associée. Au-delà du marché américain, il lorgne l’Amérique latine, via HBO Latin America, dont Time Warner est actionnaire majoritaire.

Comme le souligne TechCrunch, des voix s’élèvent contre la fusion, à l’image du sénateur démocrate du Minnesota Al Franken, qui redoute une hausse des prix et une qualité de service en baisse pour les consommateurs.

AT&T rappellera sans doute au régulateur qu’il a dernièrement validé l’acquisition de NBCUniversal par Comcast. On notera toutefois que des conditions ont été posées, comme cette obligation faite à NBCUniversal de lâcher les commandes de Hulu tout en maintenant son catalogue ouvert à d’autres diffuseurs.

* Harry Potter, DC Comics, Gotham, Big Bang Theory…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur