Transformation numérique : des opportunistes aux instigateurs

Big dataCloudData-stockageGestion cloud
idc-transformation-numerique

Des suiveurs aux innovateurs, IDC a identifié cinq niveaux de maturité pour les entreprises dans leur transformation numérique.

A l’horizon 2018, dans la plupart des secteurs d’activité, les positions établies des principaux leaders du marché seront “significativement” fragilisées par la montée en puissance de nouveaux concurrents ou d’acteurs historiques qui auront transformé leur organisation et leur modèle économique en exploitant les technologies numériques*.

C’est l’un des principaux enseignements à tirer du rapport MaturityScape publié ce mercredi par IDC. Le cabinet d’études américain y fait le point sur la transformation numérique en présentant une hiérarchie des entreprises selon leur degré de maturité… et en évoquant les conséquences réelles ou potentielles sur leur business.

Au-delà de l’évolution technologique, IDC reconnaît qu’il existe des paramètres difficilement prévisibles – d’ordre géopolitique ou encore économique – et susceptibles d’influer non seulement la capacité des entreprises à exploiter leurs actifs comme avantage concurrentiel, mais aussi la gestion des ressources humaines et la relation client.

Au premier stade de la transformation numérique, on retrouve le “Digital Resister”, qui n’a pas établi de jonctions entre les initiatives IT et les différents métiers ou dont la stratégie est mal alignée par rapport aux besoins de la clientèle.

Au stade supérieur, les “Digital Explorers” – qu’IDC qualifie d’opportunistes – ont identifié, dans le numérique, des points sensibles autour desquels ancrer leur stratégie commerciale. Mais ils n’en sont encore qu’au stade du projet, avec une visibilité limitée au court terme.

Chez les “Digital Players”, les initiatives IT sont mieux alignées vis-à-vis des objectifs business. Ces entreprises parviennent à créer des expériences numériques, sans toutefois se focaliser réellement sur leur potentiel disruptif. Au contraire des “Digital Transformers”, qui ont établi des synergies évidentes entre l’IT et les différents métiers.

Au sommet de la pyramide, on retrouve les “Digital Disruptors”, qui parviennent, grâce au numérique, à transformer des marchés, mais aussi à en créer. Ils évoluent dans une logique d’écosystème et synchronisent l’innovation numérique avec l’innovation organisationnelle et opérationnelle.

* Par “technologies numériques”, IDC entend notamment le social, le mobile, le cloud et le big data.

Crédit photo : Rawpixel – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur