Facebook Messenger s’ouvre aux transports et à Uber

Apps mobilesMobilité
3 24

Facebook introduit un nouveau service avec les transports qui font leur apparition dans son application Messenger. Le premier à ouvrir le bal n’est autre qu’Uber.

Facebook continue à étoffer son application Facebook Messenger avec de nouveaux services. Si l’accès à des revendeurs en ligne et des hôtels est déjà possible, ce sont les services basés sur les transports qui sont désormais intégrés dans l’application.

Le premier d’entre eux à étrenner la fonctionnalité transport implémentée dans Messenger n’est autre que Uber (VTC).

Avant d’étendre les services intégrés aux transports, Facebook avait pris soin d’ajouter le partage de géolocalisation au gré d’une récente mise à jour de l’application.

C’est une nouvelle mise à jour qui permet de bénéficier de l’accès à des transports (Uber uniquement pour l’heure) depuis Messenger. La fonctionnalité est toutefois encore au stade du test et uniquement réservée aux Etats-Unis. Facebook explique cependant, dans un billet de blog, que d’autres pays en bénéficieront prochainement.

Pour ceux qui en bénéficient, il devient ainsi possible d’effectuer une requête de transport en voiture auprès du service idoine sans même avoir à lancer une autre application et quitter une conversation. L’accès au service se fait via le menu « More » qui permet de sélectionner « Transportation ».

Uber étant le premier service à étrenner cette fonctionnalité, il suffit de taper sur l’icône représentant une voiture afin de demander une course. Le mobinaute est dès lors informé sur le statut du véhicule et peut notifier ses amis de la demande d’une course.

« Nous rendons ainsi le transport aussi simple que l’envoi d’un message », explique Facebook.

Afin de promouvoir cette ouverture de Messenger aux services de transport, une première course via Uber est proposée gratuitement avec un montant plafond de 20 dollars.

En vue d’en bénéficier, il suffit d’entrer ses identifiants Uber sur Facebook Messenger ou bien de créer un compte pour les nouveaux utilisateurs.

D’autres services tels que Lyft intégreront prochainement Facebook Messenger aux côtés d’Uber.

Cette tendance qui consiste à faire des applications de messagerie des relais pour de nombreux autres services n’est pas nouvelle. Elle est même très fréquente en Asie où ce système sert d’épine dorsale à un modèle économique.

Ainsi, si WeChat (service du groupe Tencent disposant de 600 millions d’utilisateurs) permet déjà d’acheter des jeux ou encore des biens directement depuis l’application, elle donne aussi la possibilité de commander une course via Didi Kuaidi (groupe Tencent également).

Facebook poursuit l’ouverture de son application aux 700 millions d’utilisateurs aux services. Dès mars dernier, la firme de Mark Zuckerberg avait ainsi permis aux développeurs d’écrire des applications pouvant être intégrées dans Messenger (principalement centrées sur les émoticônes et les selfies).

On y trouve également un service de paiement qui permet aux utilisateurs de s’envoyer de l’argent via des cartes de crédit. Il y a aussi l’assistant personnel Facebook M qui répond aux questions des mobinautes, aidé en cela d’algorithmes mais aussi d’une armée de personnes.

 

Crédit photo : Facebook


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur