Un supercalculateur composé de 132 Athlon

Mobilité

Pour la première fois, les processeurs d’AMD ont été choisis comme base pour la construction d’un supercalculateur multiprocesseur. Une belle démonstration technologique pour des processeurs réputés ne pas pouvoir fonctionner “à plusieurs”.

Alors qu’AMD affine sa stratégie pour le lancement de la famille Hammer, l’université du Delaware aux Etats-Unis s’est lancée dans la réalisation d’un supercalculateur composé de 132 processeurs Athlon cadencés à 1 GHz. Avec le support de RackSaver et de Dolphin Interconnect Solutions pour la mise en grappe des processeurs, le Bartol Research Institute qui dirige les travaux espère placer sa future machine, baptisée Samson, parmi les deux cents calculateurs les plus puissants de la planète. Le supercalculateur servira avant tout les besoins de l’université.

Ce projet s’affiche comme un joli coup pour le fondeur. Après l’expérience du bi-processing (voir édition du 11 octobre 2000), la réussite du Samson ne pourra que convaincre les derniers réticents de la capacité des Athlon à fonctionner dans des architectures multiprocesseurs, notamment les serveurs.

L’Athlon élu meilleur processeur de l’année 2000

Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, l’Athlon vient d’être élu meilleur processeur de l’année 2000 par le Microprocessor Report pour avoir été le premier à franchir le gigahertz (le 6 mars) et pour ses performances générales (cache de niveau 2, capacités à travailler avec de la DDR 266, etc.). Ce prix couronne une année historique pour AMD sur le plan financier avec près d’un milliard de dollars de bénéfices, en augmentation de 63 % sur 1999.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur