Vie privée : le Nouveau Centre part en croisade contre Google

Mobilité

Lundi, le député Jean-Christophe Lagarde et le parti du Nouveau Centre auquel il est rattaché ont présenté une proposition de loi pour encadrer les risques d’immixtion des moteurs de recherche dans la vie privée.

Sale temps pour Google en France. Après les récentes déclarations de Nicolas Sarkozy qui retoque Google à propos de la numérisation du patrimoine culturel mais aussi le clash avec les éditeurs de presse à propos de Google News, voilà le Nouveau Centre qui s’empare de la problématique du respect de la vie privée avec Google Street View comme cible de prédilection.

La fronde est menée par le député Jean-Christophe Lagarde et maire de Drancy (Seine-Saint-Denis) issu de ce parti politique.

Fin novembre, il a déposé une proposition de loi visant à “restreindre les immixtions des moteurs de recherche dans la vie privée”.

Lundi 14 décembre, Jean-Christophe Lagarde a présenté officiellement son texte qu’il défend avec vigueur au nom de la protection de la vie privée.

L’élu politique, qui occupe aussi les fonctions de Président exécutif du Nouveau Centre, veut interdire “de collecter ou de traiter des données faisant apparaître des immeubles d’habitation et leurs dépendances, des chemins privés ou des jardins et des cours privés sauf dans le cas où les propriétaires de ces lieux ont expressément donné leur accord à cette collecte et à son traitement”.

Cette proposition de loi sera proposé “à tous les groupes politiques” et pourrait faire l’objet d’un débat à l’Assemblée nationale.

Dans le cadre de cette même conférence de presse, Hervé Morin, Président du Nouveau centre et actuel ministre de la Défense, a rappelé qu’il avait présenté en juin dernier une Déclaration des droits fondamentaux numériques. Celle-ci comprend huit articles parmi lesquels “le droit à l’anonymat”, “le droit à l’oubli” ou encore “le droit à l’identité numérique”.

Un débat à l’Assemblée en 2010 ?

Cette proposition cible les services de cartographies comme Google Street View (option cartographique à 360° via Google Maps), mais également les vues aériennes de Bing Maps (Microsoft) et, dans une moindre mesure, le service de visite virtuelle des villes proposé par le site PagesJaunes.

Dans une récente interview accordée à ITespresso, Jean-Christophe Lagarde se demandait “pourquoi le monde entier devrait savoir quelle voiture vous possédez, comment vous avez aménagé votre cour intérieure, quels sont vos goûts et vos choix… je ne vois pas au nom de quoi on se permet cela sans demander l’autorisation de la personne.”

Le chemin est long pour débattre de cette proposition de loi mais elle a déjà reçu le soutien formel d’Alex Türk, président de la CNIL et sénateur du Nord (Nord-Pas-de-Calais).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur