WebM : Google libère le code vidéo VP8 mais change de licence open source

Cloud

Les développeurs Chome auront accès au code open source du framework WebM (avec le codec vidéo VP8 au centre). Mais la licence a été modifiée pour éviter des éventuelles actions en justice.

C’était un engagement pris par Google lors de la récente session Google I/0 : libérer la dernière mouture du code de son framework WebM, avec le codec vidéo VP8 en pièce centrale.

Désormais, les développeurs de la communauté Chrome peuvent bénéficier d’un support dans ce sens pour les environnements Windows, Mac et Linux.

Mais il a fallu entretemps un problème de licence libre qui aurait pu exposer Google à des actions en justice. Google a modifié les termes d’exploitation dans le sens où les entreprises exploitant ce framework vont perdre les droits de distribution sur WebM.

Mais elles conserveront le code source conformément à la licence d’exploitation BSD, la nouvelle référence de licence open source adoptée par Google.

“Comme le code était écrit à l’origine (sous les licences GPLv3 and GPLv2), la licence brevet cessait à partir du moment une action en justice pour violation de brevet était initiée”, explique Chris DiBona, directeur des programmes open source au sein de Google, dans une contribution blog en date du 4 juin. “Cette provision en soi n’est pas inhabituelle avec les licences open source et de telles provisions existent dans les licences Apache 2 et la version 3 de la General Public Licence.”

Le codec VP8 est déjà supporté par des navigateurs comme Firefox (Fondation Mozilla) et Opera.

L’ambition de Google est d’en faire un standard open source de facto pour la vidéo en ligne.

Mais il est difficile de trouver un consensus sur un domaine aussi stratégique : Adobe promeut son environnement Flash tandis que le duo Microsoft et Apple ont pris position pour le H.264.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur