Windows 10 entre en phase de stabilisation

MobilitéPCPortablesPoste de travailSystèmes d'exploitationTablettes
windows-10-build-10122

Diffusée depuis ce 20 mai, la build 10122 de Windows 10 marque un point d’inflexion dans le développement de l’OS : La stabilité est désormais prioritaire.

Le développement de Windows 10 semble devoir prendre un nouveau tournant.

Microsoft joue carte sur table auprès des 4 millions de bêta-testeurs inscrits au programme Windows Insider : les prochaines versions apporteront moins de nouvelles fonctionnalités, mais davantage de stabilité.

Première illustration avec la build 10122, diffusée depuis ce 20 mai.

Seuls sont concernés les utilisateurs qui ont choisi de rejoindre la branche « fast ring » pour bénéficier de mises à jour plus fréquentes… mais aussi moins stables. Ils découvriront une mouture « plus soignée que la précédente », avec des améliorations touchant essentiellement à l’agencement des menus et aux performances du système.

Microsoft annonce un ajustement mineur dans la fonction Continuum, grâce à laquelle l’OS peut basculer quasi instantanément du mode PC au mode tablette, et vice versa. Le panneau latéral gauche est désormais masqué par défaut en mode tablette. Il peut être affiché via une icône située en haut à gauche.

Le menu Démarrer subit lui aussi un lifting. Les raccourcis vers l’explorateur de fichiers et les paramètres sont déplacés en bas à gauche, juste au-dessus de l’icône d’extinction/redémarrage ; officiellement « pour une meilleure symétrie ».

Autre évolution : le bouton permettant de basculer entre menu et écran Démarrer a été déplacé dans une rubrique des paramètres. D’après Microsoft, son utilisation peu fréquente, voire trompeuse (beaucoup d’utilisateurs ont assimilé le redimensionnement du menu à un passage en mode tablette), ne justifiait plus qu’il soit présent directement dans le menu.

Le navigateur Edge – encore appelé Project Spartan dans cette build – bénéficie également de quelques refontes, notamment au niveau de la page « personnalisées » (applications populaires, actualités MSN…) qui s’affiche à l’ouverture d’un nouvel onglet. Celle-ci est désormais proposée par défaut en page d’accueil, « afin de recueillir davantage de données permettant de comprendre son utilisation ».

A noter par ailleurs la possibilité d’épingler des sites Web dans le menu Démarrer, l’apparition d’un indicateur pour les onglets sur lesquels un flux audio est en cours de lecture, des améliorations dans le moteur JavaScript Chakra et la prise en charge d’ECMAScript 6.

Un avertissement aux utilisateurs de machines équipées de cartes graphiques AMD : les plantages seront fréquents avec Edge. Seule recommandation pour les éviter : passer temporairement sur la branche « slow ring », le temps que de nouveaux pilotes soient développés.

La build 10122, c’est aussi un certain nombre de bugs éliminés : souci d’affichage de tuiles dynamiques dans le menu Démarrer, crash de l’application Paramètres dans la rubrique Développeurs, impossibilité d’éditer les paramètres IPv4 sur interface Ethernet…

Mais le rush est bel est bien lancé vers la version finale, dont le lancement doit intervenir cet été (voir notre article : « Windows 10 : Microsoft dévoile toutes les éditions »).

Crédit photo : Microsoft


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur