République numérique : les députés de la majorité approuvent, l’opposition s’abstient

Data-stockageLégislationRégulations
republique-numerique-adoptin-assemblee-nationale

Le projet de loi pour une République numérique d’Axelle Lemaire a été adopté hier en première lecture à l’Assemblée nationale sans souci particulier.

Le projet de loi pour une République numérique a été adopté hier en première lecture à l’Assemblée nationale par 356 voix pour, 187 abstentions et 1 voix contre.

En décortiquant l’analyse du scrutin, on se rend compte que le texte d’Axelle Lemaire a fait le plein dans la majorité. Dans le Groupe socialiste, républicain et citoyen (287 membres), 272 ont voté pour.

Du côté de l’opposition, c’est un bloc d’abstention : sur 197 membres du Groupe Les Républicains, 184 se sont abstenus. Mais quatre élus ont voté pour : Patrick Devedjian, Henri Guaino, Nathalie Kosciusko-Morizet et Patrice Martin-Lalande.

Dans ce bloc LR, Nicolas Dhuicq est le seul député à s’opposer franchement à ce texte pour des raisons obscures. Même Gilbert Collard et Marion Maréchal-Le Pen (FN) ont opté pour l’abstention.

Le projet de loi pour une République numérique est présenté comme le “premier texte législatif du gouvernement à avoir fait l’objet d’une consultation citoyenne ouverte en ligne”.

Rappelons ses trois grands axes : “favoriser le développement d’une économie de la donnée”, “mieux protéger les droits et libertés des citoyens en ligne”, et “assurer l’accès de tous aux réseaux et usages numériques”.

Axelle Lemaire, secrétaire d’Etat chargée du Numérique, a remercié le travail des députés qui ont “enrichi, complété, renforcé ce texte, qui est désormais aussi le leur”.

Il doit maintenant passer en examen au Sénat dans le cadre d’une procédure accélérée décidée par le gouvernement.

(crédit photo : Shutterstock.com – Droit d’auteur : Anton_Ivanov)

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur