Google : la publicité illégale pour des médicaments reste un boulet

MarketingPublicité

Après avoir négocié un dédommagement de 500 millions de dollars avec le ministère américain de la Justice, Google doit maintenant affronter des actionnaires en colère. L’un d’entre eux a porté plainte.

Aux Etats-Unis, Google n’en a pas fini avec l’affaire de la diffusion de publicité illégale pour des médicaments.

Si un accord à l’amiable a été trouvé avec le ministère de la Justice (500 millions de dollars de dédommagement tout de même),  c’est au tour des actionnaires de Google d’exprimer leur irritation.

Et cela risque de se transformer en procédure judiciaire.

Bloomberg révèle qu’un actionnaire à titre individuel (une habitante de l’Etat de Pennsylvanie) a décidé de déposer une plainte devant un tribunal fédéral de San Jose en Californie.

Le cabinet d’avocats Parker Waichman Alonso essaie du coup d’organiser une action en nom collectif (class action) des actionnaires de Google, fondée sur la saisine initiale de la justice.

Selon la plainte (déposée sous la forme d’une “shareholder derivative suit“), la direction de Google était avertie dès 2003 des risques de poursuites judiciaires en lien avec la diffusion des publicités illégales. Mais cette dernière n’a été bloquée qu’à partir de 2009.

La plaignante qui a des intérêts dans Google considère que les résultats financiers du groupe Internet dans la période 2003 – 2009 manquent de transparence. Puisqu’il était difficile de déterminer quel chiffre d’affaires Google a réalisé avec la diffusion de ces publicités litigieuses.

Néanmoins, Google avait pris le soin de provisionner le montant du dédommagement au nom du DoJ dans ses comptes du premier semestre 2011.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur