Médiamétrie: l’audience Internet dopée par le mobile, les réseaux sociaux et la vidéo

E-commerceMarketingMobilitéPublicitéSocial Media
mediametrie-usages-Internet-2016
6 46

Médiamétrie fait le bilan 2016 des usages Internet, marqué par une forte empreinte du smartphone. La tranche 15-24 ans en est devenue dépendante.

La France connectée en mode multi-écran…Selon le bilan 2016 de Mediametrie, 87,7% des Français utilisent Internet (45,7 millions d’internautes de 15 ans et plus). L’institut de mesure d’audience multi-médias de référence observe une poche supplémentaire d’1,3 million d’internautes en un an.

De plus en plus d’écrans s’allument autour de nous : 6,4 écrans par foyer en moyenne selon Médiamétrie. Au quotidien, 18,9 millions de Français se connectent sur 2 ou 3 écrans. 70% d’entre eux privilégient l’accès sur ordinateur et la téléphone mobile.

Le terminal gagnant, c’est le smartphone avec un taux d’équipement qui est passé de 45,4% en 2011 à 65% en 2016. Plus prégnant : le mobile est devenu le « premier écran de connexion au jour le jour » selon Bertrand Krug, Directeur du département Internet de Médiamétrie.

Au quotidien, 24,3 millions de détenteurs de smartphones ont accès à l’Internet mobile. Le taux de couverture frôle les 50% (47% en l’état actuel).

Et ce terminal mobile est le chouchou de la tranche d’âge 15-34 ans (64,5% de couverture au quotidien) et la bataille devient rude pour la tranche 35-49 ans avec une couverture de 56,5% pour un poste fixe contre 52,1% pour le smartphone. Assisterons-nous à un switch en 2017 ?

Il est intéressant de décortiquer les catégories d’usages sur Internet en fonction du temps passé. Le volet médias (incluant les réseaux sociaux et les plateformes vidéo) est majoritaire (59% du temps passé) puis vient les « services » à 29% et les outils de communication (mail, recherche et messagerie instantanée) à 12%.

Le segment de la messagerie instantanée fait apparaître un top 5 des apps : Skype (20,5 millions de visiteurs uniques par mois), Facebook Messenger (11,3 millions de visiteurs uniques), WhatsApp (9 millions), Viber (2,5 millions) et Gtalk (1,7 million).

Les réseaux sociaux, phénomène de masse

La bataille des apps pour capter l’attention des mobinautes est lancée et la sélection est rigoureuse. Si chacun d’entre nous dispose en moyenne d’une trentaine d’apps sur son smartphone, seule une douzaine est utilisée au moins une fois par mois.

En termes d’audience générée (accès multi-canal), le palmarès des cinq leaders n’est guère surprenant: Google (47,3 millions de visiteurs uniques), Facebook (39,5 millions), YouTube (37,1 millions), Amazon (26,1 millions) et Leboncoin (25,6 millions).

Dans les nouveaux usages qui montent en puissance, l’accès aux réseaux sociaux est un phénomène de masse : 4 Français sur 5 sont présents sur un Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram ou YouTube, selon le pointage de Médiamétrie. Sur le mois de novembre, cela représente un volume de 41,7 millions de visiteurs uniques (accès multi-canal) et 31,9 millions si on prend en compte que l’influence du smartphone.

La formule « réseau social + mobile » est gagnante en France. L’empreinte des réseaux sociaux sur le mobile attirent distinctement les jeunes avec une couverture quotidienne de 54,5%. Illustration par Facebook : le service communautaire enregistre 31,9 millions de visiteurs uniques par mois, dont 14,8 millions chaque jour.

Si l’on zoome sur Snapchat, l’app adulée des jeunes attire 10,4 millions de visiteurs uniques par mois, dont 4,5 millions de VU chaque jour. Elle est même devenue « la troisième plateforme de connexion » pour les personnes connectées de la tranche 15-24 ans sur un mois donné (après Facebook et YouTube), selon Bertrand Krug.

La sauce « infotainment » (Gentside, Demotivateur, Melty…) prend également : un mobinaute de cette fourchette d’âge sur deux s’est rendu sur un app mêlant information et divertissement en novembre.

Le règne de la vidéo

Autre fait marquant, l’influence des contenus vidéo sur Internet : toujours sous le constat de Médiamétrie, un internaute français passe 20 minutes par jour en moyenne à regarder des vidéos sur Internet, soit 20% de son temps dédié au Web.

Cette tendance s’accentue avec les 15-24 ans qui y consacrent un tiers du temps passé sur Internet (soit 32 minutes par jour).

Là aussi, le facteur mobilité est décisif : 2/3 des internautes de la tranche 15-24 ans déclarent regarder des vidéos sur mobile « au moins une fois par mois ». Un euphémisme au regard de la consommation galopante de vidéos des adolescents sur les smartphones avec un carrefour incontournable : YouTube.

Une spécificité est à distinguer avec les services de vidéo à la demande par abonnement (comme Netflix ou CanalPlay) : la consommation se fait essentiellement via le téléviseur : 72% dont 45% exclusif.

(Crédt photo Netmediaeurope : Julien Rosenvallon, Directeur des départements Télévision&Internet, et Bertrand Krug, Directeur du département Internet chez Mediametrie)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur