Messagerie instantanée : Google met à contribution l’intelligence artificielle

Apps mobilesMobilité
9 53

Google plancherait sur une nouvelle application de messagerie instantanée. Sa spécificité : le recours à l’intelligence artificielle pour animer des chatbots (ou agents conversationnels en anglais).

Google aimerait se faire une place au soleil dans le secteur à forte croissance des applications de messagerie instantanée. Face à Facebook Messenger, Whatsapp ou encore WeChat (du chinois Tencent), ses deux applications de messagerie (Hangouts et Messenger) peinent à rivaliser et à séduire.

Mais, la firme de Mountain View n’a pas dit son dernier mot en la matière. Elle plancherait activement sur une nouvelle application de messagerie innovante, si l’on en croit le Wall Street Journal.

Si son nom n’est pas encore connu, sa spécificité a été dévoilée par le quotidien économique. Elle combinerait en effet messagerie instantanée traditionnelle et intelligence artificielle (IA). Cette dernière serait au service de chatbots (agents conversationnels).

Le mobniaute pourrait ainsi converser avec ses amis mais aussi interpeller un chatbot afin de le questionner avec des requêtes effectuées en langage naturelle qui seraient alors interprétées par le moteur développé par Google.

Voilà qui n’est pas sans rappeler Facebook qui a intégré Facebook M, un assistant personnel doté d’une composante humaine, dans son application populaire (700 millions d’utilisateurs) Facebook Messenger.

M est interpellé via le service en langage naturel et peut réaliser différentes tâches ou bien trouver des informations. Il peut ainsi réaliser des achats, réserver une table au restaurant ou encore organiser un voyage.

Plus globalement, de nombreux services de messagerie instantanée tentent d’élargir leur pré-carré en intégrant tantôt un assistant personnel, tantôt la possibilité d’accéder à des services annexes.

Récemment, Facebook Messenger intégrait un menu « Transports » avec comme premier venu le service de VTC Uber (Lyft devrait rapidement suivre). Il devient ainsi possible de héler un véhicule de ce service directement depuis Facebook Messenger.

Plates-formes de convergence de nombreux services, les applications de messagerie se livrent une rude bataille. WeChat procède de même en Asie avec une ouverture à des services annexes qui en fait une véritable plate-forme « couteau suisse ».

Mais, c’est avec une composante IA que Google va donc tenter de distinguer sa nouvelle application de messagerie.

A cet effet, Nick Fox, en charge des produits de communication au sein de Google depuis 2003, chapeauterait le développement de l’application depuis un an. Il aurait même tenter d’approcher 200 Labs, une start-up spécialisée dans les chatbots, en vue de l’acquérir mais aurait été débouté par celle-ci. Google aurait alors développé sa propre technologie pour animer les chatbots.

Reste à savoir si cela sera suffisant pour détrôner les ténors du marché déjà bien en place.

 

Crédit photo : kirill_makarov – Shuttershock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur