Résultats Yahoo : les bénéfices diminuent comme les effectifs

EntrepriseMarketingPublicité
yahoo-resultats-t1-2016
3 2

Malgré les charges associées à sa restructuration, Yahoo parvient à réduire ses dépenses… sans pour autant augmenter ses bénéfices.

L’ampleur des réductions d’effectifs en cours chez Yahoo s’illustre dans les derniers résultats financiers publiés par la firme pour le compte du 1er trimestre 2016.

Au 31 mars, 9 400 collaborateurs étaient recensés, contre 11 900 un an plus tôt.

Les coupes se sont même poursuivies ces dernières semaines : au 19 avril 2016, Yahoo comptait 9 200 employés, dans la lignée des objectifs fixés pour la fin de l’année.

Ces suppressions de postes pèsent sur les finances du groupe, qui a retenu, sur la période de janvier-mars une charge de 57 millions de dollars au titre de sa restructuration.

Pour autant, les dépenses d’exploitation baissent, à 779 millions de dollars, contre 863 millions l’année dernière, hors dépréciation, amortissement et rémunération à base d’actions.

Les investissements se sont notamment rétractés sur la partie R&D (278 millions de dollars). Ils ont également reculé en commercial/marketing (236 millions).

En revanche, les TAC – « Traffic acquisition costs », reversés à des partenaires au titre de l’acquisition de trafic – continuent d’augmenter, atteignant 228 millions de dollars.

Ils sont pour plus d’un tiers associés au display, qui représente 45 % du chiffre d’affaires de Yahoo.

Sur ce segment, on notera la nette progression du native, dont le CA augmente de 28 %, à 142 millions de dollars.

TACtique

La part des TAC est plus importante sur la partie search. En les déduisant, les ventes liées à cette activité reculent nettement (- 21 %) d’une année sur l’autre, à 348 millions de dollars. Sachant en outre que l’augmentation du prix moyen (+ 7 %) ne compense pas la baisse du nombre de clics (- 21 %).

Sur les 1,087 milliard de dollars de chiffre d’affaires dégagé par Yahoo au 1er trimestre (- 11 % sur un an, en ligne avec les prévisions des analystes), 79 % proviennent de la zone « Amériques » ; 14 %, de l’Asie-Pacifique et 7 % de l’Europe – Moyen-Orient – Afrique. Une répartition stable d’une année à l’autre.

Signe de l’augmentation des TAC, le chiffre d’affaires diminue non pas de 11 %, mais de 18 % si on les en déduit. À noter aussi la perte d’influence du desktop, dont le CA passe de 873 à 774 millions de dollars quand celui du mobile progresse de 11 %, à 260 millions de dollars.

Bilan : le résultat d’exploitation tombe à 7 millions de dollars, contre 80 millions au 1er trimestre 2015. Yahoo accuse une perte nette de 99 millions de dollars, soit 10 cents par action en normes comptables GAAP (contre un bénéfice de 21 millions en 2015).

Les prévisions pour le trimestre en cours font état d’un Ebitda de 135 à 155 millions de dollars et d’un résultat d’exploitation entre – 5 et 15 millions de dollars, sur un chiffre d’affaires dans la fourchette de 1,05 à 1,09 milliard.

Dans l’immédiat, on surveillera l’évolution du processus de revente du cœur d’activité de la firme. Le dernier délai pour le dépôt des offres était fixé au 18 avril.

Plusieurs dizaines de parties auraient manifesté un intérêt. On évoque notamment Google, Verizon via sa filiale AOL et la maison mère du tabloïd britannique The Daily Mail.

Crédit photo : Roman Pyshchyk – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur