Vidéo Laurent Leenhardt – GFI : 60 software pour couvrir des besoins sectoriels

Management
laurent-leenhardt-GFI
2 0

Forum CXP : le DG de la branche Software de GFI explique comment le volet logiciel contribue au chiffre d’affaires global du groupe.

Entre fournisseur de services informatiques et éditeur de logiciels, le groupe GFI Informatique parie sur la combinaisons d’expertises dans des secteurs majeurs comme la banque-assurance, le secteur public, les télécoms, les transports, l’industrie et les « utilities ».

Sur le volet logiciel, le groupe français étend ses activités en procédant à de la croissance externe. Y compris dans les logiciels ERP sectoriels : public, santé, finance et distribution.

Illustration la semaine dernière : GFI a annoncé l’acquisition du groupe Ordirope au profil d’éditeur et intégrateur de solutions pour les industriels et les négociants de la grande distribution et des réseaux spécialisés.

Plusieurs clients grands comptes ont adopté l’ERP Minos, le produit phare d’Ordirope, comme Sarbec Cosmetics, Point P, Legrand, Lustucru et Grosfillex.

Sur le Forum CXP organisé la semaine dernière, nous avons rencontré Laurent Leenhardt, Directeur Général de la branche Software de GFI Informatique (coté sur Euronext Paris).

Il précise que le groupe réalise un chiffre d’affaires de 100 millions d’euros sur le volet logiciel (à comparer au CA global de 804 millions d’euros sur 2014).

Le représentant du groupe GFI évoque aussi les difficultés des éditeurs français à exporter leurs solutions à l’étranger. Cependant, le cloud pourrait être un levier de croissance, en dehors des frontières.

(Réalisation vidéo : Thibault Deschamps)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur