Voiture autonome : Waymo enclenche des tests grand public en Arizona

LégislationMobilitéRégulations

A Phoenix, Waymo accélère les tests en vue de l’adoption de la conduite autonome avec la mise à disposition d’une centaine de véhicules 100% automatiques. Leur usage est gratuit.

Waymo, la branche d’Alphabet qui se concentre sur les technologies de conduite autonome héritées du Google self-driving car project, permet désormais aux habitants de Phoenix (Arizona) de tester ses voitures 100% automatiques.

Une centaine de monospaces hybrides Chrysler Pacifica (modèle 2017) est mise à disposition des résidents. L’usage est gratuit et illimité. Waymo souhaite obtenir un maximum de retour d’informations de ces bêta-testeurs.

Pour participer à ce programme pilote, il faut néanmoins résider à Phoenix ou dans les villes avoisinantes (Gilbert, Tempe et Chandler) et se faire connaître en s’inscrivant sur le site Web de la société technologique qui avance dans le segment des voitures connectées.  Le périmètre du test terrain concerné correspond à deux fois la superficie de San Francisco.

Dans son billet publié sur Medium, Waymo évoque un « early rider program » : en l’état actuel, le testeur doit rester derrière le volant au cours du trajet. Mais la conduite autonome se fait sans intervention humaine et sans technicien de soutien à l’intérieur du véhicule.

De surcroît, en vue de multiplier le nombre de tests, Waymo a commandé 500 Chrysler Pacifica supplémentaires auprès de Fiat Chrysler Automobiles. Waymo les adaptera à leur livraison avec l’ordinateur de bord et les autres capteurs (LIDAR, caméras…) nécessaires à la conduite autonome.

Des tests ont d’ores et déjà été réalisés au cours des dernières semaines avec des passagers triés sur le volet.

« Nous voulons qu’un plus grand nombre de personnes puissent expérimenter notre technologie et nous voulons apporter des voitures autonomes à plus de communautés plus tôt », a déclaré John Krafcik, P-DG de Waymo.

C’est une étape majeure pour le groupe, qui exploite des voitures autonomes sur des infrastructures routières publiques depuis des années mais jusqu’ici, les gens lambda n’avaient pas pu vivre cette expérience.

De son côté, Uber avance aussi. La société de Travis Kalanick, qui exploite une app de mise en relation entre chauffeurs et passagers sur le segment VTC, exploite des véhicules autonomes à Pittsburgh (Pennsylvanie), à Tempe (Arizona) et à San Francisco (expérimentation finalement autorisée malgré le véto initial des autorités californiennes).

La route des deux acteurs se croise parfois et cela frôle la collision frontale au niveau judiciaire : Waymo accuse Uber de vol de technologies associées à la conduite autonome.

Vidéo promotionnelle signée Waymo :

(Crédit photo : @Waymo)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur