Salesforce lance le deuxième étage de sa fusée Essentials

CloudCRMMarketing

Quatre mois après avoir lancé une version « allégée » de sa plate-forme de gestion commerciale, Salesforce fait de même avec son offre de service client.

En novembre dernier, Salesforce tendait une perche aux petites entreprises en annonçant le lancement commercial de l’offre Essentials.

Le groupe américain propose, dans ce cadre, des éditions « allégées »* de ses produits Sales Cloud (gestion commerciale) et Service Cloud (service client), avec un ticket d’entrée divisé par trois.

La licence est, en l’occurrence, fixée à 25 euros par mois pour chaque utilisateur, dans la limite de cinq comptes.

La disponibilité annoncée voilà quatre mois ne concernait que Sales Cloud Essentials, qui fédère aujourd’hui 2 000 clients, selon Diginomica.

Depuis ce 13 mars 2018, le levier Service Cloud Essentials est également activé, en 18 langues, avec l’interface Lightning, un accès à l’AppExchange, une dose d’intelligence artificielle (Einstein) et trois mois d’abonnement à la G Suite de Google.

L’un et l’autre des abonnements donne accès aux deux produits, pour lesquels Salesforce a néanmoins décidé d’orchestrer une communication séparée.

Cette offensive s’accompagne de la fermeture de deux services issus d’acquisitions : SalesforceIQ et Desk.com.

Estimant être parvenu à en intégrer les fonctionnalités dans l’offre Essentials, Salesforce en a stoppé la commercialisation et fixe à mars 2020 la fin de leur prise en charge.

Les utilisateurs de Desk.com (service client) sont invités à migrer vers une édition de Service Cloud « comparable à leur abonnement actuel ». Même dispositif pour les clients SalesforceIQ, « pour les mêmes prix que dans leur contrat en vigueur au 13 mars 2018 ».

* La console de vente unique, l’outil de gestion des devis et l’e-mailing font partie des fonctionnalités accessibles uniquement à partir de l’édition Pro de Sales Cloud.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur