Press release

DEINOVE : RÉSULTATS ANNUELS 2015 : RENFORCEMENT SIGNIFICATIF DE LA TRÉSORERIE ET POURSUITE DES AVANCÉES DANS TOUS LES PROGRAMMES

0 0
Sponsorisé par Business Wire

Situation de trésorerie fortement améliorée par l’augmentation de capital de décembre 2015 Réduction de la perte nette à -6,4 m€, vs. -6,5 m€ en 2014 Progression des dépenses opérationnelles maîtrisée et en lien avec la montée en puissance des programmes de recherche Franchissement de deux étapes clés, signature de nouveaux accords de collaboration et renforcement

  • Situation de trésorerie fortement améliorée par l’augmentation de
    capital de décembre 2015
  • Réduction de la perte nette à -6,4 m€, vs. -6,5 m€ en 2014
  • Progression des dépenses opérationnelles maîtrisée et en lien avec
    la montée en puissance des programmes de recherche
  • Franchissement de deux étapes clés, signature de nouveaux accords
    de collaboration et renforcement de la propriété industrielle avec 12
    brevets délivrés sur l’exercice

MONTPELLIER, France–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News:

DEINOVE (Paris:ALDEI), société de biotechnologie industrielle qui
développe des procédés innovants de production de biocarburants et
composés biosourcés à partir des bactéries Déinocoques, annonce
aujourd’hui que son Conseil d’administration a procédé à l’examen et à
l’arrêt des comptes annuels 2015. Il a par ailleurs convoqué l’Assemblée
Générale le 10 mai 2016.

Le résultat net 2015 est une perte de 6 356 k€, à comparer à une perte
de 6 458 k€ sur l’exercice précédent. Cette réduction de -2% de la perte
nette résulte à la fois d’une bonne maîtrise des dépenses
opérationnelles de la Société, dans un contexte de croissance forte des
programmes de recherche, et d’effets de comparaison favorables, au
niveau des éléments exceptionnels et dans une moindre mesure, du Crédit
Impôt Recherche.

L’année 2015 a vu la poursuite et l’élargissement des programmes de
recherche, avec des franchissements d’étapes clés dans les deux
programmes principaux de la Société : DEINOL dans les biocarburants et
DEINOCHEM dans la chimie du végétal. Une nouvelle plateforme de
recherche a été lancée avec la production d’acide muconique biosourcé,
tandis que la plateforme caroténoïdes a évolué vers un modèle de
production intégré visant la génération de premiers revenus commerciaux
d’ici 2018. De nouveaux partenariats industriels ont été engagés dans la
nutrition animale (Flint Hills Resources) et dans l’exploitation
industrielle de nouvelles sources de biomasse (tabac énergétique – Tyton
BioEnergy Systems, résidus forestiers – Arbiom). Les capacités
technologiques ont été consolidées par le biais d’investissements
substantiels dans les plateformes d’ingénierie métabolique et de
fermentation.

La position nette de trésorerie s’élève à +12,4 m€ au 31 décembre 2015,
à comparer à +2,2 m€ au 31 décembre 2014. Au cours de l’exercice 2015,
DEINOVE a perçu 2,2 m€ de paiements d’étapes de Bpifrance et de l’ADEME,
ainsi qu’un total de 1,7 m€ de CIR. La Société a également levé 4,6 m€
via la ligne de financement en fonds propres mise en œuvre avec Kepler
Cheuvreux fin 2014. Enfin, DEINOVE a mené avec succès, en décembre 2015,
une augmentation de capital de 10,7 m€ bruts. DEINOVE estime qu’elle
dispose des ressources nécessaires pour assurer son financement jusqu’à
fin 2017, sans compter la ligne de financement en fonds propres
mentionnée plus haut.

« En 2015, nous avons avancé dans tous nos principaux programmes,
confirmé de nouvelles opportunités de création de valeur avec nos
développements caroténoïdes et acide muconique et sécurisé notre
situation financière grâce à la confiance renouvelée des investisseurs
 »,
déclare Emmanuel PETIOT, Directeur général de DEINOVE. « En
2016, nous allons poursuivre nos efforts de R&D sur tous les programmes
et nous travaillons activement pour développer de nouveaux partenariats
industriels dans les différentes applications qui peuvent être servies
par les Déinotechnologies. Nous restons focalisés sur notre ambition
fondatrice : développer de nouveaux modes de production, plus
responsables et plus durables, dont les besoins ont été récemment
confirmés par la COP21. 
»

ÉLÉMENTS FINANCIERS SYNTHÉTIQUES

(en milliers d’euros)   2015   2014
Total produits d’exploitation   492   156
Total frais opérationnels   8 457   7 216
dont frais de Recherche & Développement   6 590   5 477
dont frais administratifs et généraux   1 867   1 739
Résultat d’exploitation   -7 965   -7 060
Résultat financier   -14   -37
Résultat courant   -7 979   -7 097
Résultat exceptionnel   -10   -735
Impôts sur les bénéfices (Crédit Impôt Recherche)   -1 633   -1 374
RESULTAT DE L’EXERCICE   -6 356   -6 458
         
Position financière nette   12 432   2 216
dont immobilisations financières1   0   0
dont dépôts à terme (éch. < 1 an)   0   0
dont instruments de trésorerie (éch. < 3 mois)   0   0
dont trésorerie disponible   12 432   2 216
(dont dettes financières)   0   0
Total de l’actif   17 327   6 953
TOTAL DES FONDS PROPRES   14 593   4 745
dont capitaux propres   8 096   196
dont avances conditionnées   6 497   4 550
1 Exclusion faite des éléments du contrat de liquidité
(liquidités et actions propres) et dépôts & cautionnements.

RÉSULTATS FINANCIERS DE L’EXERCICE 2015

Le résultat net 2015 est une perte de 6 356 k€, à comparer à une perte
de 6 458 k€ en 2014.

Résultat d’exploitation

DEINOVE a perçu 492 k€ de revenus d’exploitation, provenant d’une part
de facturations liées aux accords collaboratifs de recherche avec des
partenaires industriels, et d’autre part d’une subvention de Bpifrance
suite à l’atteinte de l’étape clé 3 du programme DEINOL.

Dans le même temps, les dépenses opérationnelles ont progressé de +17%,
à 8 457 k€. Cette hausse traduit la progression des dépenses de
sous-traitance liées aux programmes de recherche, ainsi que celle des
charges d’exploitation liées à l’agrandissement des laboratoires et du
parc d’équipements de la Société, et enfin celle des effectifs (+4 ETP
moyen).

Les dépenses de R&D représentent 78% du total des dépenses
opérationnelles, vs. 76% en 2014. Par rapport à l’exercice précédent,
elles ont augmenté de +20%, les frais administratifs et généraux
n’évoluant pour leur part que de +7%.

La Société a poursuivi ses investissements, essentiellement pour le
développement de ses plateformes d’ingénierie métabolique
(automatisation accrue avec installation d’un nouveau robot de clonage)
et fermentaire (installation de 20 nouveaux fermenteurs). Ces
équipements permettent de multiplier les variantes de combinaisons
génétiques et les essais sur différents types de substrats et dans
différentes conditions de fermentation ainsi que de fabriquer les
premiers composés de spécialité, accélérant ainsi la mise au point de
souches dédiées pour chaque application.

Résultat net

Le résultat financier fait apparaître une perte de -14 k€, vs. -37 k€ en
2014. Il intègre notamment une variation positive de +37 k€ liée au
contrat de liquidité, en partie compensée par des variations négatives
de -6 k€ en intérêts de placements, et de -8 k€ en opérations de change.

Le résultat exceptionnel est une perte de -10 k€, à comparer à une perte
de -735 k€ en 2014, laquelle résultait majoritairement de la
comptabilisation de 719 k€ de coûts relatifs au projet d’augmentation de
capital dont l’annulation avait été annoncée début juillet 2014.

L’impôt sur les bénéfices concerne quasi exclusivement le Crédit Impôt
Recherche. Il représente un profit de 1 633 k€ vs. 1 374 k€ en 2014.
Pour rappel, DEINOVE avait transmis en juillet 2013 à l’administration
fiscale une demande rectificative de 658 k€ portant sur les créances CIR
2010 et 2011. Ce montant, provisionné en intégralité en tant que Produit
à recevoir fin 2013, avait été revu à la baisse en 2014, exercice à
l’issue duquel une ‘perte’ de -200 k€ avait été comptabilisée (381 k€
ayant été reçus, 77 k€ restant à recevoir). Aussi la comparaison
2015/2014, sur ce dossier spécifique (et soldé) des demandes
rectificatives CIR 2010 et 2011, fait-elle apparaître une variation
positive de +200 k€, expliquant la majorité de la variation de ce poste.

SITUATION FINANCIERE

Les besoins financiers de l’exercice ont principalement concerné les
dépenses opérationnelles, pour 7 823 k€ (hors dotations aux
amortissements), et les investissements en équipements, pour 703k€.

Sur la même période, la Société a reçu 2 234 k€ d’aides publiques (ADEME
et Bpifrance), 1 654 k€ de CIR, et a levé 4 574 k€ (net de commissions)
par le biais de la ligne de financement en fonds propres signée en
décembre 2014 avec Kepler Cheuvreux. DEINOVE a par ailleurs réalisé en
décembre 2015 une augmentation de capital avec maintien du Droit
Préférentiel de Souscription, et ainsi perçu 10 021 k€ (net d’une partie
des frais et commissions) en toute fin d’exercice.

Au 31 décembre 2015, la position financière nette de la Société
s’élevait à +12,4 m€. La Société considère qu’elle dispose des
ressources lui permettant de financer ses activités, dans la
configuration actuelle de ses projets, jusqu’à fin 2017, sans compter
sur la ligne de financement en fonds propres signée avec Kepler
Cheuvreux.

FAITS MARQUANTS

Au cours de l’exercice, DEINOVE a poursuivi le développement de sa
plateforme d’ingénierie métabolique et l’avancée de ses programmes de
recherche.

Plateforme d’ingénierie génétique, métabolique et
fermentaire

Au 1er semestre, les efforts ont principalement porté sur l’automatisation
de la plateforme d’ingénierie génétique et métabolique
, avec
l’installation d’un nouveau robot de clonage piloté par le logiciel
CAD4Bio. Une banque de données génétiques très sophistiquée couplée avec
ce logiciel et le robot permet la production de plus de 300 souches
différentes par mois et ainsi la multiplication des pistes de recherche.

Au 2nd semestre, DEINOVE a également renforcé sa plateforme d’ingénierie
fermentaire avec l’installation de 20 nouveaux fermenteurs, qui
permettent d’accélérer les opérations de recherche en multipliant les
tests fermentaires en fonction des souches produites et des types de
biomasse.

De plus, DEINOVE a poursuivi l’aménagement de ses laboratoires, et a
notamment exercé une option de son bail pour louer une superficie
complémentaire, afin de renforcer sa plateforme de fermentation et
d’analyses. DEINOVE dispose désormais de 1 500 m2
de laboratoires totalement intégrés
.

Programme DEINOL de production de biocarburants à
partir de biomasse lignocellulosique

En 2015, les efforts de R&D du programme DEINOL ont principalement porté
sur :

  • L’adaptation de la souche à différents types de substrats végétaux non
    alimentaires (2G), avec l’objectif de diversifier ainsi les débouchés
    potentiels pour le procédé DEINOL. En lien avec ses partenaires, MBI,
    Abengoa, Tyton BioEnergy Systems et Suez, les travaux ont porté sur
    des résidus de maïs, la bagasse de canne à sucre, le tabac énergétique
    ou encore les déchets urbains. Les travaux visent à optimiser
    l’assimilation des sucres et la tolérance de la souche aux inhibiteurs
    communs aux substrats 2G, ainsi qu’à quantifier l’économie en enzymes
    liée à l’usage du Déinocoque en remplacement d’un hôte industriel
    conventionnel.
  • L’amélioration des paramètres de fermentation, étape
    durant laquelle la bactérie transforme en éthanol les sucres végétaux.
    L’objectif est de remplacer les levures généralement utilisées dans
    les procédés actuels par une bactérie Déinocoque thermophile, capable
    d’opérer à 48°C. L’équipe R&D de DEINOVE travaille pour optimiser les
    performances de la souche DEINOL, à la fois en assimilation et en
    fermentation des sucres.

Ces travaux de recherche se sont traduits par deux avancées
significatives :

  • Le franchissement, début juillet, de la 3ème
    et avant-dernière étape clé du programme collaboratif DEINOL
    ,
    déclenchant un versement par Bpifrance de 1,2 m€ sous forme d’aide à
    l’innovation1.
  • La production d’éthanol à l’échelle 300L2 à partir
    d’un mélange de glucose (sucre à 6 atomes de carbone – C6) et de
    xylose (C5), les principaux composants de la biomasse non alimentaire.
    Cette étape a été réalisée au VTT3, partenaire de longue
    date de DEINOVE, qui dispose des infrastructures nécessaires pour
    réaliser et évaluer ce type d’opération pilote. La souche optimisée
    DEINOL a permis de produire de l’éthanol à un niveau de 7,3% v/v4.

Programme DEINOCHEM pour la production de composés
chimiques biosourcés

En 2015, les principaux développements du programme de R&D DEINOCHEM ont
concerné :

  • Le franchissement de la 1ère étape clé du
    programme isoprénoïdes
    , déclenchant un versement de près d’1 m€ de
    l’ADEME sous forme d’avance remboursable5. Le passage de
    cette étape clé valide les avancées obtenues dans l’ingénierie
    génétique des souches, avec un débit de construction de souches
    multiplié par 10 en moins d’un an et l’identification des enzymes
    limitantes en vue d’optimiser la production des isoprénoïdes ciblés.
  • Le renforcement de la plateforme dédiée aux caroténoïdes6,
    une sous-famille d’isoprénoïdes
    , DEINOVE ayant pris la décision de
    développer en propre cette activité de chimie de spécialité à forte
    valeur ajoutée jusqu’à la production de lots commercialisables.
    L’objectif de DEINOVE est d’offrir une alternative biosourcée
    compétitive pour les industriels en développant une gamme de
    caroténoïdes naturels (contrairement à la production actuelle
    majoritairement pétrosourcée) produits par voie biotechnologique et
    offrant des avantages significatifs en termes de stabilité
    d’approvisionnement et de qualité, de préservation des ressources
    naturelles et de coûts. Outre la Déinoxanthine, un caroténoïde
    exclusif produit par les Déinocoques, la Société a obtenu une preuve
    de concept pour la production de 5 molécules caroténoïdes différentes,
    toutes utilisées commercialement dans des applications en cosmétique,
    dans les compléments alimentaires et en alimentation animale. DEINOVE
    se donne comme objectif d’atteindre la commercialisation en 2018. La
    Société s’appuiera pour cela sur différents partenaires technologiques
    qui vont l’aider à développer de véritables procédés de production et
    à réaliser la mise à l’échelle de la technologie autour des
    caroténoïdes.
  • Le lancement d’une nouvelle plateforme de R&D dans la production
    d’acide muconique
    7, un intermédiaire de chimie dont les
    dérivés sont très largement utilisés dans l’industrie du plastique, du
    nylon et de l’alimentation humaine. Les équipes de DEINOVE ont obtenu
    une preuve de concept pour la production d’acide muconique, d’abord à
    partir de substrats synthétiques, puis à partir de substrats 2G
    composés de cellulose. En parallèle, DEINOVE a engagé des discussions
    avec plusieurs industriels intéressés, susceptibles de s’associer à ce
    projet.
  • Le franchissement de la 1ère étape clé du
    projet COLOR2B
    8, mené en collaboration avec le groupe
    Avril (anc. Sofiprotéol), et qui concerne spécifiquement la production
    d’additifs naturels pour l’alimentation animale. Après une première
    phase de sélection des souches d’intérêt par DEINOVE, Avril s’implique
    dans la deuxième phase du projet visant à tester les effets
    nutritionnels des composés produits par ces souches.

Nouveaux partenariats

Partenariat technologique et commercial avec Tyton BioEnergy Systems9
DEINOVE
a signé un partenariat avec l’américain Tyton BioEnergy Systems,
spécialiste de la valorisation du tabac énergétique, une nouvelle source
d’énergie renouvelable économique et écologique, pour la production de
sucres, huiles, protéines et autres composés biosourcés à forte valeur
ajoutée. Ce partenariat vise à combiner les capacités des bactéries
Déinocoques et un nouveau type de substrat, le tabac énergétique, pour
produire des composés d’intérêt industriel.

Partenariat avec Flint Hills Ressources10
DEINOVE
a engagé un partenariat avec Flint Hills Resources (FHR) – une des plus
grandes sociétés privées au monde, et un leader du raffinage, de la
pétrochimie et des biocarburants aux États-Unis – pour développer un
procédé de production d’additifs naturels pour la nutrition animale. Ce
projet, d’une durée de 17 mois, financé par FHR, consiste pour DEINOVE à
cribler sa bibliothèque de 6 000 souches afin d’identifier puis
d’optimiser la bactérie capable, à partir des matières premières
fournies par FHR, de croître dans de bonnes conditions et de fabriquer
les composés recherchés en quantité satisfaisante pour la
commercialisation.

Collaboration avec Arbiom11
Post clôture,
DEINOVE a annoncé le lancement d’une collaboration avec Arbiom,
entreprise franco-américaine de bioraffinage spécialisée dans la
transformation de résidus forestiers. Les deux sociétés ont décidé de
combiner leurs technologies pour apporter une proposition de valeur
complète aux acteurs industriels actifs dans le secteur de la
bioéconomie. Après une première étape de caractérisation de la biomasse
d’Arbiom et d’évaluation du potentiel d’assimilation des sucres extraits
de cette biomasse par les bactéries Déinocoques, les essais seront
approfondis pour définir les molécules pouvant être produites par
fermentation.

Informations Corporate

Intégration de nouvelles compétences de management12

Au cours de l’exercice 2015, DEINOVE a renforcé son management dans la
perspective des prochaines étapes de son développement :

  • Marie Bézenger, Directrice des Opérations, a rejoint la Société avec
    pour mission d’accompagner la mise à l’échelle, l’industrialisation et
    la commercialisation de la technologie DEINOVE.
  • Dennis McGrew a pris les fonctions de Chief Business Officer, en
    charge du développement des partenariats de recherche, industriels et
    commerciaux avec un focus particulier sur le marché nord-américain.

Délivrance de nouveaux brevets13

Au cours de l’exercice 2015, DEINOVE a élargi son portefeuille de
propriété intellectuelle avec 12 nouveaux brevets délivrés, incluant
pour la 1ère fois la Chine (2 brevets) et les États-Unis
(6 brevets).

Répartition du capital au 31 décembre 2015

Au 31 décembre 2015, le capital de la Société était composé de 8 554 907
actions ordinaires d’une valeur nominale de 0,40 euro, dont 14 982 (soit
0,18% du capital) étaient détenues par DEINOVE dans le cadre du contrat
de liquidité confié à Kepler Cheuvreux.

Au 31 décembre 2015 – base non diluée            
Actionnaires

Nombre
d’actions

 

Pourcentage de
détention

  Droits de vote   Pourcentage
Fonds gérés par Truffle Capital 2 828 215   33,06%   5 493 433   48,37%
Tereos EU 118 685   1,39%   118 685   1,05%
Fondateurs scientifiques 20 000   0,23%   40 000   0,35%
Management et administrateurs 62 848   0,73%   81 589   0,72%
Flottant 5 525 159   64,58%   5 623 646   49,52%
TOTAL 8 554 907   100,00%   11 357 353   100,00%

Évolution du capital social

  • Ligne de financement en fonds propres Kepler Cheuvreux14 :
    ce contrat de prise ferme prévoit la mise en œuvre de quatre tranches
    successives, sur une durée totale de trois ans, seule la 1ère,
    émise à la signature en décembre 2014, étant obligatoire. La 2ème
    tranche a été mise en place le 19 mai 2015. Au cours de l’exercice
    2015, cette ligne de financement a permis à la Société de lever un
    total de 4 574 k€ nets par émission de 699 000 actions nouvelles.
  • Augmentation de capital avec maintien du DPS15 :
    la Société a lancé le 27 novembre 2015 une augmentation de capital
    avec maintien du DPS, dont la période de souscription s’est achevée le
    14 décembre. Les résultats de l’opération, sursouscrite à 128%, ont
    été annoncés le 21 décembre. DEINOVE ayant en conséquence opté pour
    l’exercice intégral de la clause d’extension de 15%, le montant brut
    de l’augmentation de capital s’est finalement élevé à 10 667 862 €
    (prime d’émission incluse). Le règlement-livraison et l’admission aux
    négociations sur le marché Alternext Paris des 2 370 636 actions
    nouvelles sont intervenus le 23 décembre 2015.
  • Franchissements de seuil : le 28 février 2015, Truffle
    Capital SAS a franchi en baisse le seuil de 50% du capital de DEINOVE,
    suite à l’augmentation du nombre total d’actions et de droits de vote.
    Le 23 décembre 2015, Truffle Capital a franchi en baisse le seuil de
    50% des droits de vote de DEINOVE, suite à l’augmentation de capital
    avec maintien du DPS mentionnée ci-dessus.

À propos de DEINOVE
DEINOVE
(Alternext Paris : ALDEI) change la donne dans le domaine de la chimie
du végétal en concevant et développant de nouveaux standards de
bioproduction fondés sur des bactéries aux potentiels encore inexploités
: les Déinocoques. En s’appuyant sur leurs propriétés génétiques
singulières et leur robustesse hors du commun, DEINOVE optimise les
capacités métaboliques et fermentaires de ces « micro-usines »
naturelles pour fabriquer des produits à haute valeur ajoutée à partir
de biomasse non alimentaire. Les premiers marchés de la Société sont les
biocarburants de 2ème génération (DEINOL) et les composés
chimiques alternatifs aux produits dérivés de l’industrie pétrolière
(DEINOCHEM) où DEINOVE offre sa technologie à des partenaires
industriels mondiaux. Cotée sur Alternext depuis avril 2010, DEINOVE a
été fondée par le Dr. Philippe Pouletty, Directeur général de Truffle
Capital, et le Pr. Miroslav Radman, de la Faculté de Médecine de
l’Université René Descartes. La société compte 50 collaborateurs dans
ses laboratoires basés en France à Montpellier, sur le site du Biopôle
Euromédecine.

Plus
d’informations sur www.deinove.com

Le rapport
financier annuel 2015 est disponible à l’adresse suivante :

www.deinove.com/fr/espace-investisseurs/centre-documentation/rapports-financiers

1 Communiqué du 8 juillet 2015
2 Communiqué
du 19 novembre 2015
3 VTT Technical Research Centre of
Finland Ltd, http://www.vttresearch.com
4
volume/volume : volume d’éthanol contenu dans le volume total de jus de
fermentation. 7,3%v/v équivaut à 5,8% w/v (poids/volume).
5
Communiqué du 21 janvier 2015
6 Communiqués des 16 juin,
26 octobre 2015 et 8 février 2016
7 Communiqués des 21
juillet et 2 septembre 2015
8 Communiqué du 19 mai 2015
9
Communiqué du 8 septembre 2015
10 Communiqué du 3
novembre 2015
11 Communiqué du 14 mars 2016
12
Communiqués des 5 et 9 octobre 2015
13 Communiqués des
25 février 2015, 12 novembre 2015 et 18 février 2016
14
Communiqués du 1er décembre 2014 et du 15 juin 2015
15
Communiqués des 27 novembre, 21 et 23 décembre 2015

Contacts

DEINOVE
Emmanuel Petiot, Tél : +33 (0)4 48 19 01 28
Directeur
Général
emmanuel.petiot@deinove.com
ou
Coralie
Martin,
Tél : +33 (0)4 48 19 01 60
Communication et relations
investisseurs
coralie.martin@deinove.com
ou
Julien
Coste,
Tél : +33 (0)4 48 19 01 00
Directeur Administratif &
Financier
julien.coste@deinove.com
ou
Relations
Presse

ALIZE RP
Caroline Carmagnol / Wendy
Rigal,
Tél : +33 (0)1 44 54 36 66
deinove@alizerp.com