Press release

HECLA ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE 2016

0 0
Sponsorisé par Business Wire

Un bilan plus solide grâce à des ventes record et à un accroissement de la trésorerie CŒUR D’ALENE, Idaho–(BUSINESS WIRE)–Hecla Mining Company (NYSE:HL) a dévoilé aujourd’hui ses résultats financiers et d’exploitation du deuxième trimestre 2016. FAITS SAILLANTS ET ÉLÉMENTS IMPORTANTS DU DEUXIÈME TRIMESTRE 2016 (par rapport au deuxième trimestre 2015) Un bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires de

Un bilan plus solide grâce à des ventes record et à un accroissement
de la trésorerie

CŒUR D’ALENE, Idaho–(BUSINESS WIRE)–Hecla Mining Company (NYSE:HL)
a dévoilé aujourd’hui ses résultats financiers et d’exploitation du
deuxième trimestre 2016.

FAITS SAILLANTS ET ÉLÉMENTS IMPORTANTS DU DEUXIÈME TRIMESTRE 2016
(par rapport au deuxième trimestre 2015)

  • Un bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires de
    24,0 millions de dollars, soit 0,06 $ par action ordinaire.
  • Chiffre d’affaires de 171,3 millions de dollars, en hausse de 64 %
    grâce à une production accrue, ce qui représente un record.
  • BAIIA rajusté de 77,8 millions de dollars, en hausse de 164 %. 1
  • Production d’argent de 4,2 millions d’onces, en hausse de 71 %.
  • Production d’or de 62 965 onces, en hausse de 41 %.
  • Trésorerie, équivalents de trésorerie et valeurs réalisables à court
    terme d’une valeur de 159 millions de dollars, soit 25 millions de
    dollars de plus qu’au premier trimestre.
  • Accroissement des valeurs estimées de 2016 i) pour la production
    d’argent qui passe de 15 millions à 15,75 millions d’onces à un coût
    décaissé, déduction faite des crédits liés aux sous-produits, de
    4,75 $ l’once (par rapport à 5,00 $ l’once); ii) pour les dépenses en
    exploration et pré-exploitation qui grimpent de 27 % pour passer à
    19 millions de dollars. 2
  • Atteinte de la profondeur finale au puits no 4 de la mine
    Lucky Friday, qui est censé entrer en exploitation d’ici la fin de
    l’année.

« Hecla a enregistré la meilleure croissance de la production du secteur
avec 71 % pour l’argent et 41 % pour l’or, ce qui découle de notre
stratégie d’accélération de la croissance interne », affirme Phillips S.
Baker fils. « En conséquence, nous avons affiché les meilleures ventes
de notre histoire, et le deuxième plus élevé BAIIA rajusté. » « Avec des
prix encore plus élevés à l’heure actuelle qu’au premier trimestre et un
rendement toujours impressionnant à Casa Berardi et à San Sebastian,
nous prévoyons des résultats encore meilleurs à l’avenir. »

       

APERÇU FINANCIER

 
Deuxième trimestre terminé le Semestre terminé le
FAITS SAILLANTS     30 juin 2016     30 juin 2015     30 juin 2016     30 juin 2015
DONNÉES FINANCIÈRES                        
Ventes (milliers de dollars) $ 171 302     $ 104 197 $ 302 319     $ 223 289
Marge brute (milliers de dollars) $ 58 452 $ 9 464 $ 89 274 $ 29 337
Bénéfice (perte) attribuable aux actionnaires ordinaires (milliers
de dollars)
$ 23 978 $ (26 805 ) $ 23 222 $ (14 391 )
Bénéfice (perte) de base et dilué par action ordinaire $ 0,06 $ (0,07 ) $ 0,06 $ (0,04 )
Bénéfice (perte) net (milliers de dollars) $ 24 116 $ (26 667 ) $ 23 498 $ (14 115 )
Encaisse issue des activités d’exploitation (000) $ 67 390 $ 30 754 $ 86 138 $ 52 173
 

Le bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires pour le deuxième
trimestre était de 24,0 millions de dollars, soit 0,06 $ par action, à
comparer à une perte nette attribuable aux actionnaires ordinaires de
26,8 millions de dollars, soit 0,07 $ par action, pour la période
correspondante de l’exercice précédent, ce qui s’explique principalement
par les éléments suivants :

  • Les ventes ont été de 64 % plus élevées que celles du deuxième
    trimestre 2015, ce qui est principalement attribuable à
    l’accroissement de la production de 71 % pour l’argent et de 41 % pour
    l’or et à la hausse des prix de ces métaux.
  • Le coût des ventes et autres coûts de production directs et
    amortissement pour dépréciation et épuisement s’est établi à
    112,9 millions de dollars, en hausse de 19 %, principalement en raison
    de la mine de San Sebastian qui est passée à un rythme de production
    commerciale.
  • Le coût décaissé, déduction faite des crédits liés aux sous-produits,
    a chuté de 32 % par once d’argent et de 28 % par once d’or par rapport
    au deuxième trimestre 2015. 4,5
  • À comparer à la même période en 2015, la provision pour les mines
    fermées et les questions environnementales fut de 7,8 millions de
    dollars de moins au deuxième trimestre 2016.
  • Nous avons enregistré une provision pour impôts de 11,5 millions de
    dollars pour le deuxième trimestre 2016 par rapport à une économie
    d’impôts de 0,1 million de dollars pour la même période en 2015, ce
    qui s’explique principalement par un bénéfice net avant impôts plus
    élevé et a été partiellement atténué par une chute de la provision
    pour dépréciation de l’actif d’impôts reportés au Mexique pour le
    deuxième trimestre 2016.

La hausse de la production a entraîné des flux de trésorerie
d’exploitation de 67,4 millions de dollars, supérieurs au résultat du
deuxième trimestre 2015 de 36,6 millions de dollars.

Les dépenses en immobilisations (hors intérêts capitalisés) pour nos
sites d’exploitation se chiffrent à 42,3 millions de dollars au total
pour le deuxième trimestre. Nous avons réalisé des dépenses de
17,2 millions de dollars à Casa Berardi, 14,7 millions de dollars à
Greens Creek, 10,2 millions de dollars à Lucky Friday et 0,2 million de
dollars à San Sebastian. La société maintient ses estimations de
dépenses en capital totales de 150 millions de dollars pour 2016.

Prix des métaux

Le prix réalisé moyen pour l’argent au deuxième trimestre s’élève à
17,26 $ l’once, soit 6 % de plus que le prix de 16,32 $ enregistré au
deuxième trimestre 2015. Le prix moyen réalisé de l’or était de 1254 $
l’once, ce qui représente une augmentation de 5 % par rapport au prix
réalisé moyen de 1194 $ enregistré à la même période de l’exercice
précédent. Les prix réalisés des autres métaux ont affiché des baisses
par rapport au deuxième trimestre 2015 : 16 % pour le plomb qui passe à
0,79 $ la livre et 7 % pour le zinc qui passe à 0,89 $ la livre.

Contrats de vente à terme de métaux communs

Nous n’avons conclu aucun contrat de vente à terme de métaux communs
réglé financièrement au 30 juin 2016.

APERÇU DES OPÉRATIONS

Aperçu

Le tableau ci-dessous présente un sommaire de la production, le coût des
ventes et le coût décaissé par once d’argent et d’or, déduction faite
des crédits liés aux sous-produits, pour le deuxième trimestre et la
période de douze mois terminés le 30 juin 2016 et 2015.

                                                 

Deuxième trimestre et
Semestre terminés le

                Greens Creek     Lucky Friday     Casa Berardi     San Sebastian
30 juin 2016           Argent     Or     Argent     Or     Argent     Or     Argent     Argent     Or
Production (onces) T2

4 241 398

62 965 2 117 084     11 528     857 543     41 955     8 668     1 258 103     9 482
    Semestre       8 884 102         118 653         4 575 360       27 509         1 834 627         72 333       15 673         2 458 442       18 811
Hausse (baisse) par rapport au T2 2015 T2 71 % 41 % 14 % (16

)%

40 % 36 % 15 % s. o. s. o.
    Semestre       66 %       39 %       18 %     (5

)%

      27 %       28 %     16 %     s. o.     s. o.
Coût des ventes et autres coûts de production directs et
amortissement pour dépréciation et épuisement
T2 $ 71 667 $ 41 183 $ 43 734 s. o. $ 18 708 $ 41 183 s. o. $ 9 225 s. o.
    Semestre     $ 142 702       $ 70 343       $ 88 587       s. o.     $ 37 212       $ 70 343       s. o.     $ 16 903       s. o.
Coût décaissé par once d’argent ou d’or, déduction faite des
crédits liés aux sous-produits
4,5
T2 $ 3,80 $ 601 $ 5,38 s. o. $ 9,94 $ 601 s. o.

$

(3,05

)

s. o.

    Semestre     $ 3,46       $ 676       $ 4,61       s. o.     $ 9,47       $ 676       s. o.     $

(3,15

)

   

s. o.

                                                             

Deuxième trimestre et
Semestre terminés le

Greens Creek     Lucky Friday     Casa Berardi     San Sebastian
30 juin 2015           Argent     Or     Argent     Or     Argent     Or     Argent     Argent     Or
Production (onces) T2 2 477 150 44 692 1 856 125 13 753 613 474 30 939 7 551
    Semestre       5 355 747         85 342         3 892 091       28 992         1 450 193         56 350       13 463              
Coût des ventes et autres coûts de production directs et
amortissement pour dépréciation et épuisement
T2 $ 57 965 $ 36 769 $ 42 815 s. o. $ 15 150 $ 36 769 s. o.

s. o.

s. o.

    Semestre     $ 126 012       $ 67 940       $ 94 522       s. o.     $ 31 490       $ 67 940       s. o.    

s. o.

   

s. o.

Coût décaissé par once d’argent ou d’or, déduction faite des
crédits liés aux sous-produits
4,5
T2 $ 5,61 $ 832 $ 3,30 s. o. $ 12,58 $ 832 s. o.

s. o.

s. o.

    Semestre     $ 5,24       $ 896       $ 3,27       s. o.     $ 10,55       $ 896       s. o.    

s. o.

   

s. o.

 

Le tableau suivant résume la production sur une base consolidée pour les
deuxièmes trimestres et les semestres ayant pris fin le 30 juin 2016 et
2015 :

         
Deuxième trimestre terminé le     Semestre terminés le
          30 juin 2016     30 juin 2015     30 juin 2016     30 juin 2015
RÉSUMÉ DE LA PRODUCTION                        
Argent – Onces produites 4 241 398     2 477 150 8 884 102     5 355 747
Onces payables vendues 4 141 427 1 986 407

7 937 242

4 912 942
Or – Onces produites 62 965 44 692 118 653 85 342
Onces payables vendues 64 609 40 237 110 869 80 032
Plomb – Tonnes produites 10 391 9 525 21 429 19 403
Tonnes payables vendues 9 663 7 128 18 413 15 753
Zinc – Tonnes produites 18 132 17 515 35 496 33 602
Tonnes payables vendues 10 010 12 191 24 352 23 334
 

Mine Greens Creek – Alaska

La production d’argent s’est chiffrée à 2,1 millions d’onces et a
augmenté de 14 %, et la production d’or s’est chiffrée à 11 528 onces et
a augmenté de 16 %, dans les deux cas par rapport à la même période de
l’exercice précédent. La production d’argent accrue s’explique par des
teneurs plus élevées ainsi que par une légère hausse du débit. La
production d’or a été touchée par un ajustement ponctuel du circuit de
concentration par gravité. L’usine a traité en moyenne 2 235 tonnes par
jour au cours du deuxième trimestre.

Le coût des ventes s’est établi à 43,7 millions de dollars et le coût
décaissé par once d’argent, déduction faite des crédits liés aux
sous-produits, s’est chiffré à 5,38 $ par rapport au coût de 3,30 $
enregistré au deuxième trimestre 2015. 2 Cette
augmentation s’explique par une réduction des crédits liés aux
sous-produits découlant de la baisse de la production d’or, et elle a
été atténuée partiellement par une hausse de la production d’argent.

La production d’argent estimée pour 2016 fut augmentée à 8,3 millions
d’onces, et nous avons également ajusté la production estimée d’or, qui
passe maintenant à 53 000 onces.

Mine Lucky Friday – Idaho

La production d’argent s’est établie à 857 543 onces, soit 40 % de plus
que le deuxième trimestre 2015, principalement en raison de teneurs plus
élevées au cours de la période actuelle et de réparations visant le
système de ventilation qui ont été réalisées à la même période de
l’exercice précédent. Au deuxième trimestre, l’usine a traité en moyenne
745 tonnes par jour.

Le coût des ventes s’est établi à 18,7 millions de dollars et le coût
décaissé par once d’argent, déduction faite des crédits liés aux
sous-produits, s’est chiffré à 9,94 $ par rapport au coût de 12,58 $
enregistré au deuxième trimestre 2015. 2 Cette
diminution s’explique principalement par une hausse de la production
d’argent attribuable à la teneur plus élevée du minerai.

L’excavation du puits no 4 a été achevée du niveau 4400 à
8600, et le puits devrait être opérationnel d’ici la fin de l’année. Une
fois le puits opérationnel, des travaux de traçage latéral seront
entrepris pour donner accès à des minerais à teneurs plus élevées.

La production d’argent prévue pour 2016 demeure à 3,1 millions d’onces.

Casa Berardi – Québec

La production d’or de 41 955 onces représentait une augmentation de 36 %
par rapport au deuxième semestre 2015 qui s’explique par des teneurs en
or plus élevées. Au deuxième trimestre, l’usine a traité en moyenne
2 398 tonnes par jour.

Le coût des ventes s’est établi à 41,2 millions de dollars et le coût
décaissé par once d’or, déduction faite des crédits liés aux
sous-produits, s’est chiffré à 601 $ par rapport au coût de 832 $
enregistré au deuxième trimestre 2015, ce qui s’explique par une hausse
de la production d’or. 2

L’estimation de notre production (souterraine et en surface) d’or en
2016 a augmenté pour passer à 145 000 onces.

L’aménagement de la fosse East Mine Crown Pillar (EMCP) se poursuit, et
le filon a été exposé plus près de la surface que prévu. Le traitement
du minerai provenant duEMCP a commencé le 22 juillet 2016, et on prévoit
que cette fosse ajoutera 5000 onces à notre production en 2016.

San Sebastian – Mexique

La production d’argent s’est chiffrée à 1 258 103 onces à un coût des
ventes de 9,2 millions de dollars et à un coût décaissé, déduction faite
des crédits liés aux sous-produits, de -3,05 $ l’once pour ce premier
trimestre complet de production depuis la réouverture. 2 Cet
exceptionnel coût décaissé après déduction des crédits liés aux
sous-produits est attribuable à une production de 9 482 onces d’or
classées parmi les crédits associés aux sous-produits. À la fin du
trimestre, nos stocks comptaient environ 161 000 onces d’argent
relativement à des stocks de 320 000 onces au premier trimestre. Au
deuxième trimestre, l’usine a traité en moyenne 411 tonnes par jour.

Si la conversion des ressources se déroule comme prévu, la société
pourra décider de traiter le minerai à l’usine de traitement de
Velardeña jusqu’à la fin de 2018.

La production d’argent estimée pour 2016 a connu une hausse pour passer
à 4,35 millions d’onces, et nous avons également ajusté la production
estimée d’or qui passe à 35 000 onces.

EXPLORATION ET PRÉ-EXPLOITATION

Dépenses

Quelque 3,4 millions de dollars et 0,5 million de dollars ont été
respectivement dépensés pour les activités d’exploration et de
pré-exploitation, ce qui, par rapport au premier trimestre 2015,
représente des baisses respectives de 1,2 million de dollars et
1,1 million de dollars, attribuables à une réduction des dépenses
discrétionnaires en exploration et pré-exploitation. Les dépenses
estimées à ce titre pour l’ensemble de l’exercice ont bondi de
4 millions de dollars pour passer à 19 millions de dollars.

La société concentre ses activités d’exploration en vue de découvrir des
dépôts à teneurs élevées à proximité de ses installations existantes, et
plus particulièrement à San Sebastian où les résultats sont
encourageants. Il s’ensuit que grâce aux réussites enregistrées en
exploration au cours des dix dernières années dans l’ensemble de nos
projets, le niveau des réserves a affiché une résistance remarquable,
malgré les fluctuations des prix des matières premières; la production a
été remplacée, et les réserves ont augmenté de façon constante. Un
résumé de ces activités durant le trimestre est présenté ci-dessous.

San Sebastian – Mexique

Les activités d’exploration à San Sebastian sont axées sur la
délimitation de prolongements des fosses à ciel ouvert existantes et sur
la recherche de nouvelles ressources susceptibles de constituer un
prolongement de la production de métaux précieux à marge élevée. Des
forages peu profonds jusqu’à 60 mètres à l’ouest de la fosse Middle
Vein
ont rencontré des prolongements du filon qui recelaient
26,7 onces d’argent et 0,26 once d’or par tonne sur 1,3 mètre, et
9,3 onces d’argent et 0,12 once d’or par tonne sur 3 mètres. Des
intersections de forage de filons semblables jusqu’à 38 mètres à l’est
de la fosse recelaient 2,7 onces d’argent et 0,48 once d’or par tonne
sur 55 centimètres. Ces intersections et les résultats de forages
précédents nous indiquent des intervalles de minéralisation du filon
Middle Vein près de la surface, au-delà de la fosse à ciel ouvert
actuelle, ce qui pourrait constituer une occasion d’élargir la fosse.

Soulignons également que le forage peu profond visant le filon Middle
Vein à environ 365 à 600 mètres à l’ouest de la fosse actuelle a révélé
une intersection de 9,7 onces d’argent et de 0,05 once d’or par tonne
sur 2,2 mètres de minéralisation oxydée. Des forages plus en profondeur
dans cette zone ont généré des résultats spectaculaires, notamment
65,1 onces d’argent et 0,68 once d’or par tonne sur 2,4 mètres et
57,7 onces d’argent et 0,28 once d’or sur 1,85 mètre. Cette zone,
principalement horizontale, présente une minéralisation majoritairement
oxydée avec des zones supergènes, et elle va de 60 à 150 mètres de la
surface. C’est dans cette nouvelle zone que nous avons plus définir plus
de 260 mètres de minéralisation continue en filon qui pourrait être
exploitée en fosse à ciel ouvert, ou sinon à de faibles profondeurs en
exploitation souterraine.

Nous poursuivons également le forage dans une nouvelle zone que l’on
appelle le filon West Francine et qui se trouve à environ
910 mètres à l’ouest des activités d’extraction visant le filon
Francine. Nos forages nous ont permis de définir un filon continu de
plus de 490 mètres dont l’épaisseur varie de 60 centimètres à
4,9 mètres, qui est ouvert dans toutes les directions. Les récents
forages ont recoupé des zones minéralisées à des profondeurs de l’ordre
de 15 à 75 mètres de la surface et ont notamment permis de trouver des
minerais affichant des teneurs en argent de 13,4 onces par tonne et en
or de 0,05 once par tonne sur 1 mètre. Le forage d’extension se poursuit
vers l’est, à une profondeur où la minéralisation semble plus élevée.
Nous prévoyons que la majorité des dépenses d’exploration de 2016 à San
Sebastian constitueront un suivi de ces résultats associés aux filons
Middle et West Francine.

Des forages ont commencé en juin dans des zones situées directement à
l’est et au sud-ouest de la fosse East Francine dans le but de
trouver des prolongements possibles au filon East Francine. Nous avons
établi ces cibles en nous fondant sur les résultats tirés l’an dernier
de notre programme de forage rotatif à air comprimé et de tranchées de
surface. Le forage préliminaire nous a permis de rencontrer des filons
et des brèches de quartz, mais il nous reste à établir les teneurs. Nous
planifions réaliser, au troisième trimestre, des forages supplémentaires
dans cette zone de 2,4 mètres à 3,7 mètres que nous pouvons suivre sur
240 mètres grâce à la technique de tranchées de surface.

Casa Berardi – Québec

Au deuxième trimestre, le forage du à Casa Berardi était axé sur des
cibles souterraines (zones Lower Inter 118, 121 et 123), et à la surface
ou à proximité de celle-ci (zones 124 et 134), c’est-à-dire propices à
une fosse à ciel ouvert. Jusqu’à six foreuses étaient en opération sous
terre, et deux en surface.

Les forages de délimitation et d’extension effectués dans la partie
supérieure de la zone 118, entre les niveaux 490 et 570, ont
permis de définir de nombreuses zones de cisaillement en plongée sur
300 mètres qui comprenaient une série continue d’intervalles minéralisés
offrant plus de 0,4 once d’or par tonne à des largeurs propices à
l’extraction. Cette zone se prolonge en plongée vers l’ouest, et des
intersections récentes recelaient 0,44 once d’or par tonne sur
8,1 mètres. Le forage à la zone 121, qui se trouve environ à
120 mètres à l’ouest de la zone 123 en continuité avec cette zone à
teneurs élevées, a révélé 0,56 once d’or par tonne sur 2,7 mètres. La
minéralisation a été identifiée sur plus de 244 mètres le long de la
faille et sur environ 213 mètres en amont-pendage. Le forage de la zone 123
continue de croiser, entre les niveaux 490 et 870, une minéralisation à
teneur élevée, avec notamment 0,53 once d’or par tonne sur 4,9 mètres le
long des prolongements est du filon. Des activités de forage plus en
profondeur ont révélé que les lentilles superposées de la zone 123
définissent une minéralisation presque constante en plongée sur une
profondeur de plus de 1066 mètres à la verticale à partir de la surface.
La plupart de ces lentilles peuvent atteindre jusqu’à 180 mètres de
longueur. De récents forages montrent que les lentilles sont ouvertes le
long de la faille vers l’est et en profondeur. L’étroite proximité de
ces nouvelles lentilles par rapport aux infrastructures de la mine
devrait mener à une production à court terme.

À l’extrémité ouest de la mine, le forage a commencé dans la zone Lower
Inter
à partir des niveaux 300 et 360. Le forage à partir du niveau
300 a permis de définir le prolongement en amont-pendage de la zone
Lower Inter, ce qui comprenait une intersection de 0,95 once d’or par
tonne sur 5,3 mètres. Le forage en profondeur à partir du niveau 360 a
permis de rencontrer une nouvelle et large zone minéralisée juste au sud
de la faille Casa Berardi que nous appelons zone 104, ainsi que deux
nouvelles lentilles au nord de la faille. Le forage préliminaire a
permis de définir une large zone de 31 mètres offrant 0,05 once d’or par
tonne, y compris des sections de 0,29 once d’or par tonne sur 1 mètre et
de 0,16 once d’or par tonne sur 1 mètre.

Des forages en surface et souterrains dans la zone 124, vers
l’ouest et l’est de la zone Principal et sous celle-ci, ont permis de
délimiter une zone quartzeuse peu profonde d’une épaisseur de 4,5
à 18 mètres et d’une longueur de plus de 600 mètres. Cette vaste zone
minéralisée présente des lentilles à teneur élevée sur une longueur
continue pouvant atteindre 90 mètres. Les forages récents dans la
zone 124 ont révélé des intersections de 0,70 once d’or par tonne sur
6,2 mètres et de 0,41 once d’or sur 7,6 mètres. Un affinement
supplémentaire de cette cible proche de la surface au moyen de forages
pourrait mettre en évidence une ressource propice à une exploitation à
ciel ouvert.

Le forage en surface plus à l’est de la zone Principal a permis de
réaliser des essais le long des zones 124 et 134 et de la faille
Casa Berardi. Les forages effectués jusqu’à 150 mètres de la surface
dans cette zone ont permis de délimiter une zone de cisaillement
minéralisée de 45 à 90 mètres d’épaisseur comportant des zones de 1,5 à
6 mètres d’épaisseur renfermant des filons. Les plus récentes
intersections dans la zone 134 comprennent 0,09 once d’or sur plus de
15 mètres. Le forage en surface couronné de succès nous permet de
continuer à délimiter de nouvelles ressources, et les dépenses
supplémentaires de 2016 seront consacrées à élargir les ressources à
proximité de la surface qui devraient alimenter la production d’une mine
à ciel ouvert durant les prochaines années à Casa Berardi.

Greens Creek – Alaska

À Greens Creek, le forage de délimitation nous a permis d’affiner les
ressources des zones 9A et NWW que nous pourrons convertir en réserves.
De récents forages de délimitation dans la zone 9A nous ont
permis de confirmer la continuité de la minéralisation et d’affiner la
géométrie d’un flanc de minéralisation à l’est qui est généralement
orienté à la verticale. Les intersections de forage contiennent
20,4 onces d’argent par tonne, 0,09 once d’or par tonne, 16,2 % de zinc
et 5,2 % de plomb sur 5,3 mètres et 15,1 onces d’argent par tonne,
0,08 once d’or par tonne, 11,2 % de zinc et 4,1 % de plomb sur
4,8 mètres. Le forage visant les cibles les plus au nord de la zone
NWW
a permis de délimiter la minéralisation dans une géométrie
généralement semblable à celle du modèle de ressources, même si à
certains endroits elle peut être plus mince ou moins étendue. Les
intersections de forage importantes contiennent 76,4 onces d’argent par
tonne, 0,17 once d’or par tonne, 19,9 % de zinc et 4,4 % de plomb sur
3,1 mètres et 56,1 onces d’argent par tonne, 0,13 once d’or par tonne,
3,3 % de zinc et 0,8 % de plomb sur 3,1 mètres. Nous espérons produire
d’ici la fin de l’année de nouvelle version des modèles de ressources
pour les zones 5250, 9A, West Wall et Deep 200 South.

Le forage d’exploration nous a permis de vérifier l’orientation en
plongée de la projection du corridor 5250, et de tenter de
localiser la zone de cisaillement supérieure qui représente la limite
supérieure de la minéralisation à Greens Creek. Ce forage a révélé une
minéralisation semi-continue le long des corridors 5250 et
Deep 200 South dans la partie sud de la mine. Des activités de forage
supplémentaires pourraient mener à la délimitation de nouvelles
ressources.

Le tableau A figurant au bas du communiqué présente des faits saillants
plus complets sur San Sebastian, Casa Berardi et Greens Creek.

Autres propriétés

Nos travaux estivaux sont en cours sur le terrain du projet
Opinaca-Wildcat à proximité de la mine Éléonore de Goldcorp dans le nord
du Québec, et ils comprendront une prospection visant diverses anomalies
électromagnétiques de la propriété Opinaca.

Contacts

Hecla Mining Company
Vice-président, Relations avec les
investisseurs
Mike Westerlund, 1 800 HECLA91 (1 800 432-5291)
hmc-info@hecla-mining.com
http://www.hecla-mining.com

Read full story here