Press release

La GSMA lance un nouvel outil pour mesurer les conditions de fourniture d’une connectivité à l’Internet mobile dans le monde entier

0 0
Sponsorisé par Business Wire

L’indice de connectivité mobile de la GSMA soutient les efforts du secteur visant à offrir un accès universel à l’Internet LONDRES–(BUSINESS WIRE)–La GSMA a lancé un nouvel outil en ligne qui mesure la capacité de plus de 130 pays dans le monde à connecter à l’Internet mobile les citoyens non connectés. L’indice de connectivité mobile

L’indice de connectivité mobile de la GSMA soutient les efforts du
secteur visant à offrir un accès universel à l’Internet

LONDRES–(BUSINESS WIRE)–La GSMA a lancé un nouvel outil en ligne qui mesure la capacité de plus
de 130 pays dans le monde à connecter à l’Internet mobile les citoyens
non connectés. L’indice
de connectivité mobile de la GSMA
mesure pour chaque pays les quatre
facteurs déterminants conduisant à l’adoption de l’Internet mobile :
l’infrastructure ; l’accessibilité financière ; l’état de préparation
des consommateurs et le contenu. L’outil rassemble les meilleures
données de leur catégorie provenant de multiples sources1 et
est conçu pour soutenir les efforts du secteur de la téléphonie mobile
et de la communauté internationale en général visant à concrétiser
l’ambition d’un accès universel à l’Internet.

« On compte déjà plus de 3 milliards de personnes dans le monde qui
accèdent à l’Internet via une connexion mobile, mais il en reste plus de
4 milliards non connectées et exclues des formidables opportunités de
développement social et économique que permet l’Internet mobile », a
déclaré Mats Granryd, directeur général de la GSMA. « La téléphonie
mobile est le principal catalyseur de la connectivité sur les marchés
des pays en développement, où le coût élevé du déploiement de réseaux
fixes implique un faible taux de pénétration de l’Internet. »

« La connectivité à l’Internet mobile est également un fondement
important dont dépendent les objectifs de développement durable des
Nations unies2 pour leur réalisation, procurant une
plateforme pour réduire la pauvreté et améliorer les soins de santé,
l’éducation, le commerce, le partage des informations, l’emploi et
l’innovation », a-t-il ajouté. « Le lancement de l’indice de
connectivité mobile de la GSMA apportera des perspectives précieuses qui
informeront les projets conçus pour soutenir l’ambition d’un accès
universel à l’Internet. »

Selon GSMA Intelligence, on comptait fin 2015 environ 3,2 milliards de
personnes accédant à l’Internet mobile, représentant environ 44 pour
cent de la population mondiale. Environ un tiers de ces utilisateurs
accédaient à l’Internet via des réseaux 2G et deux tiers y accédaient
via le haut débit mobile (3G/4G).

Il reste ainsi environ 4,16 milliards de personnes, soit quelque 56 pour
cent de la population mondiale, pas encore reliées à l’Internet mobile.
Dans ce segment, 2,5 milliards de personnes (34 pour cent de la
population mondiale) vivent dans une zone couverte par un réseau à haut
débit mobile mais n’accèdent pas aux services, tandis qu’environ 1,6
milliard (22 pour cent) vivent en-dehors des zones couvertes par un
réseau à haut débit mobile.

Mesure des facteurs déterminants à l’aide de l’indice de connectivité
mobile de la GSMA

L’indice de connectivité mobile de la GSMA est un outil d’analyse qui
mesure la performance de 134 pays, représentant plus de 95 pour cent de
la population mondiale, selon les quatre facteurs déterminants qui sont
essentiels pour favoriser l’adoption de l’Internet mobile :

  • Infrastructure – la disponibilité et la qualité d’une
    couverture par un réseau Internet mobile à haute performance. Sans
    couverture réseau, les individus ne peuvent se connecter et, sans
    réseaux hautement performants, il est plus difficile d’accéder au
    plein potentiel de l’Internet.
  • Accessibilité financière – la disponibilité de services et
    terminaux mobiles à des prix reflétant le niveau de revenu dans une
    population nationale. Au-delà des prix et des revenus, l’accessibilité
    financière est également affectée par le niveau de taxation, ainsi que
    par les inégalités – si la distribution des revenus est orientée vers
    une faible proportion de la population, l’Internet mobile restera
    inabordable pour de nombreuses personnes.
  • État de préparation des consommateurs – les citoyens ayant la
    sensibilité et les compétences requises pour apprécier et utiliser
    l’Internet. Sans les compétences nécessaires et un environnement
    culturel propice, les individus risquent de ne pas savoir comment
    utiliser l’Internet mobile ni de pouvoir estimer comment il peut leur
    être bénéfique. Certaines personnes, en particulier les femmes,
    peuvent se retrouver face à une interdiction d’accéder à l’Internet
    mobile dans certains pays.
  • Contenu – la disponibilité de contenus et de services en ligne
    qui soient accessibles et pertinents pour la population locale. Les
    consommateurs sont moins enclins à se connecter à l’Internet mobile
    s’il n’y a pas de contenus et services en ligne qui soient pertinents
    pour eux et qui leur soient bénéfiques. Cela peut être aussi simple
    que d’avoir des contenu dans leur langue maternelle ou la
    disponibilité de certains services ou applications comme les médias
    sociaux, les services bancaires ou l’éducation.

Les scores pour chacun de ces quatre facteurs déterminants sont
disponibles pour chaque pays et combinés pour produire une mesure
composite unique pour un pays donné, reflétant la force des fondations
pour soutenir l’adoption généralisée de l’Internet mobile. Les scores
seront mis à jour annuellement.

L’indice de connectivité mobile est accessible via une interface Web
disponible gratuitement qui permet aux utilisateurs d’explorer en détail
la performance de pays individuels, de comparer des pays entre eux et
d’examiner les différents indicateurs et dimensions entrant dans chacun
des facteurs déterminants. Vous pouvez retrouver cet outil sur le site www.mobileconnectivityindex.com

Un rapport de lancement donnant de plus amples informations sur l’outil
est accessible sur :

https://www.gsmaintelligence.com/research/2016/06/mobile-connectivity-index/561/

L’indice de connectivité mobile est produit par le programme
Société connectée
de la GSMA, qui travaille avec le secteur de la
téléphonie mobile et les principales parties prenantes pour améliorer
l’inclusion numérique, en collaboration avec GSMA
Intelligence
, la branche recherche de la GSMA.

-FIN-

À propos de la GSMA

La GSMA représente les intérêts des opérateurs de téléphonie mobile dans
le monde entier. Elle réunit près de 800 opérateurs et près de 300
sociétés appartenant à l’écosystème mobile élargi, dont des fabricants
de téléphones et d’appareils, des éditeurs de logiciels, des
fournisseurs d’équipements, des fournisseurs de services Internet et des
organismes œuvrant dans des secteurs d’activité connexes. La GSMA
organise également les plus grands événements du marché, tels le Mobile
World Congress, le Mobile World Congress Shanghai et les conférences
Mobile 360 Series.

Pour de plus amples informations, rendez-vous sur le site Web
institutionnel de la GSMA à l’adresse www.gsma.com.
Suivez la GSMA sur Twitter : @GSMA.

1 Les partenaires suivants ont fourni des données pour
élaborer l’indice de connectivité mobile.

  • App Annie
  • CIA World Factbook
  • Ethnologue
  • Facebook (Renseignements sur l’auditoire)
  • GSMA Intelligence
  • Organisation internationale du travail
  • Union internationale des télécommunications
  • Measurement Lab (M-Lab)
  • OpenSignal
  • TLDLogic/ZookNIC
  • Nations unies
  • W3Techs.com
  • Statistiques de Wikipédia
  • Banque mondiale

2 En septembre 2015, les Nations unies ont introduit un
ensemble de 17 objectifs de développement durable (ODD) dans le cadre de
l’Agenda 2030 pour le développement durable. Le plan en 17 points vise à
mettre fin à la pauvreté, à combattre le changement climatique ainsi que
l’injustice et les inégalités. La GSMA soutient les ODD dans le cadre de
sa campagne #betterfuture. http://www.gsma.com/betterfuture/

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

GSMA
Charlie Meredith-Hardy
+44 7917 298428
CMeredith-Hardy@webershandwick.com
ou
Bureau
de presse de la GSMA
pressoffice@gsma.com