Press release

Lagardere SCA : Chiffre d’affaires 2015

0 0
Sponsorisé par Business Wire

Solide croissance en 2015 avec un Résop Groupe(1) attendu supérieur à l’objectif(2) Chiffre d’affaires 2015 : 7 193 M€ soit + 3,0 % à données comparables(3) et + 0,3 % en données brutes 4e trimestre 2015 : 2 043 M€ soit + 3,5 % à données comparables et + 7,4 % en données brutes PARIS–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News: Lagardere SCA (Paris:MMB) : Le groupe Lagardère a réalisé

Solide croissance en 2015 avec un Résop Groupe(1)
attendu supérieur à l’objectif
(2)

Chiffre d’affaires 2015 : 7 193 M€ soit + 3,0 % à données comparables(3)
et + 0,3 % en données brutes

4e trimestre 2015 : 2 043 M€ soit + 3,5 % à
données comparables et + 7,4 % en données brutes

PARIS–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News:

Lagardere SCA (Paris:MMB) :

Le groupe Lagardère a réalisé une belle fin d’année, notamment chez
Lagardère Publishing et Lagardère Sports and Entertainment. Les
tendances de Lagardère Active s’améliorent en publicité et en diffusion.
La dynamique de croissance de Lagardère Travel Retail se poursuit,
malgré un ralentissement en France (conséquence des attentats de
novembre).

Au 4e
trimestre 2015 :

Le chiffre d’affaires s’établit à 2 043 M€, soit
+ 7,4 % en données brutes (+ 3,5 % à données comparables). L’écart entre
les données brutes et comparables s’explique par un effet de périmètre
positif (+ 28 M€), lié notamment à l’acquisition de Paradies aux
États-Unis par Lagardère Travel Retail et de Grupo Boomerang TV en
Espagne par Lagardère Active, auquel s’ajoute un effet de change de +
50 M€ (essentiellement lié à la dépréciation de l’euro).

  • Lagardère Publishing : chiffre d’affaires en forte
    progression (+ 9,2 % à données comparables), tirée par la bonne
    performance en France de l’Illustré avec Astérix, ainsi que de la
    Littérature générale qui a bénéficié de nombreux prix littéraires. Les
    États-Unis, les Fascicules et l’Espagne sont également en croissance.
  • Lagardère Travel Retail : poursuite de la dynamique du
    Travel Retail (+ 3,3 % à données comparables) malgré l’effet en France
    des attentats de novembre. Toutes les autres zones géographiques sont
    en hausse soutenue.
  • Lagardère Active : chiffre d’affaires en baisse
    (- 10,6 % à données comparables), en raison d’un effet de comparaison
    défavorable chez Lagardère Studios partiellement contrebalancé par le
    redressement des recettes publicitaires (+ 1,3 %), lié en particulier
    aux bonnes performances en presse et en radio.
  • Lagardère Sports and Entertainment : chiffre
    d’affaires en forte hausse à + 16,3 % à données comparables, avec
    notamment le développement des activités de gestion de stades et la
    bonne performance de compétitions de football en Asie.

Exercice 2015 :

Lagardère enregistre en 2015 une activité en solide progression,
tirée par la dynamique du Travel Retail et de Lagardère Sports and
Entertainment, ainsi que par de beaux succès éditoriaux chez Lagardère
Publishing.

Le chiffre d’affaires s’élève à 7 193 M€, soit + 0,3 % en données
brutes et + 3,0 % à données comparables,
avec un effet
de change positif sur l’année de + 222 M€, principalement lié à la
hausse du dollar US et de la livre sterling.

Comme attendu, l’effet périmètre est négatif de – 393 M€, et se
décompose ainsi :

  • Divers effets de déconsolidation de chiffre d’affaires, pour – 671 M€,
    liés notamment à :

    • la déconsolidation des activités de Relay dans les gares en France
      (mise en équivalence par création d’une joint-venture avec la SNCF
      en septembre 2014) pour – 222 M€, ainsi que des activités de
      Retail en centre-ville en Pologne (mise en équivalence à la suite
      de la cession de 51 % du capital d’Inmedio en décembre 2014) pour
      – 103 M€ ;
    • la cession des activités de Distribution en Suisse en février 2015
      avec une incidence de – 266 M€, et des librairies Payot en juillet
      2014 avec une incidence de – 28 M€.
  • Des acquisitions pour 277 M€, notamment chez Lagardère Travel Retail
    (intégration des activités de Paradies en novembre 2015 et d’Airest en
    avril 2014), Lagardère Active (acquisition de Grupo Boomerang TV en
    mai 2015 et intégration du chiffre d’affaires de Gulli en novembre
    2014) et Lagardère Publishing (Quercus et Rising Stars au Royaume-Uni).

I. CHIFFRE D’AFFAIRES ET ACTIVITÉ DU
GROUPE

  Chiffre d’affaires (M€)   Variation
    T4 2014   T4 2015  

en données
brutes

 

en données
comparables

Lagardère Publishing   537   631   + 17,5 %   + 9,2 %
Lagardère Travel Retail 926 937 + 1,2 % + 3,3 %
Lagardère Active 315 319 + 1,1 % – 10,6 %
Lagardère Sports and Entertainment   125   156   + 25,6 %   + 16,3 %
LAGARDÈRE   1 903   2 043   + 7,4 %   + 3,5 %
    Chiffre d’affaires (M€)   Variation
  2014   2015  

en données
brutes

 

en données
comparables

Lagardère Publishing   2 004   2 206   + 10,1 %   + 1,7 %
Lagardère Travel Retail 3 814 3 510 – 8,0 % + 4,3 %*
Lagardère Active 958 962 + 0,5 % – 5,8 %
Lagardère Sports and Entertainment   394   515   + 30,9 %   + 19,6 %
LAGARDÈRE   7 170   7 193   + 0,3 %   + 3,0 %

* + 8,2 % pour le Travel Retail hors Distribution.

Lagardère Publishing

Au 4e
trimestre 2015 :

Ce trimestre est marqué par la très bonne performance de l’Illustré,
avec le succès commercial d’Astérix, et de la Littérature générale en
France, qui a bénéficié de nombreux prix littéraires.

À
631 M€, le chiffre d’affaires est en très forte progression : + 17,5 %
en données brutes et à + 9,2 % à données comparables,

l’écart s’expliquant par des effets positifs de change (+ 38 M€ liés à
la hausse du dollar US et de la livre sterling) et de périmètre (+ 7 M€
liés à l’acquisition de l’éditeur Rising Stars au Royaume-Uni). Les
chiffres ci-dessous sont à données comparables.

En France (+ 15,2 %), l’activité a été
portée essentiellement par la très bonne performance de l’Illustré avec
le succès du nouvel album d’Astérix, Le Papyrus de César, et par
la Littérature générale avec de nombreux best-sellers, notamment D’après
une histoire vraie
, de Delphine de Vigan et La Cache, de
Christophe Boltanski. Les auteurs de la branche se sont vus décerner six
des huit grands prix littéraires d’automne. L’Éducation, en revanche, a
été confrontée à un marché en baisse (année précédant une réforme des
programmes).

Aux États-Unis, la forte hausse de
l’activité (+ 15,2 %) s’explique par un calendrier favorable de
parutions sur ce trimestre, en particulier See Me, de Nicholas
Sparks. Les ventes de livres numériques sont en léger recul.

Au Royaume-Uni, l’évolution du chiffre
d’affaires (- 6,7 %) est liée à la baisse du livre numérique,
conséquence notamment de la hausse du taux de TVA de 3 % à 20 % au 1er
janvier 2015, et à un programme de nouveautés moins étoffé qu’au 4e
trimestre 2014.

La zone Espagne / Amérique latine affiche
une excellente performance (+ 19,0 %), grâce notamment au succès
d’Astérix.

Les Fascicules enregistrent une tendance
très positive (+ 11,6 %), portée par la dynamique commerciale des
lancements de nouveaux fascicules au cours des trimestres précédents.

Livre numérique : le poids du e-book
est en baisse, et représente 7,5 % du chiffre d’affaires total de
Lagardère Publishing au 4e trimestre 2015, contre 10,0 % au 4e
trimestre 2014. Voir commentaires ci-dessous pour l’ensemble de
l’exercice.

Sur l’année 2015 :

Le chiffre d’affaires 2015 s’élève à 2 206 M€, soit + 10,1 % en
données brutes et + 1,7 % à données comparables,
l’écart
s’expliquant par des effets positifs de périmètre (+ 28 M€) et de change
(+ 140 M€).
L’exercice 2015 a été marqué par l’excellente
performance de la France en Illustré et en Littérature générale, et,
dans une moindre mesure, par la bonne dynamique de l’Éducation en
Espagne ainsi que par une croissance des Fascicules.

Les
chiffres ci-dessous sont à données comparables.

En France, dans un marché en légère
croissance, le chiffre d’affaires est en hausse soutenue de + 5,5 %,
notamment en Littérature générale, avec une année 2015 particulièrement
riche en best-sellers (en particulier la saga Cinquante Nuances de
Grey
, de E.L. James et D’après une histoire vraie, de
Delphine de Vigan), et dans l’Illustré qui a rencontré un fort succès
avec les coloriages pour adultes, la parution du dernier tome d’Astérix
ou encore Simplissime (recettes de cuisine).

Les États-Unis ont affiché un niveau
d’activité stable (- 0,3 %). L’élément marquant de l’exercice a été un
rééquilibrage du marché du livre imprimé au détriment du livre
numérique : la hausse des ventes de livres physiques a ainsi quasiment
compensé la baisse des ventes numériques.

Le Royaume-Uni est en repli (- 3,3 %) en
raison du recul des ventes d’e-books dans un contexte marqué par la
hausse du taux de TVA. Les bonnes performances dans l’Éducation et
l’Illustré n’ont pas compensé un programme de parutions moins fourni
qu’en 2014 en non fiction.

La bonne performance de la zone Espagne / Amérique
latine
(+ 7,5 %) a été tirée par des ventes en hausse dans
l’Éducation (réformes scolaires dans certaines provinces espagnoles) et
par le succès d’Astérix en fin d’année.

Les Fascicules continuent leur progression
(+ 3,0 %) grâce au succès des lancements de collections effectués fin
2014 et en 2015.

Livre numérique : en 2015 les tendances de
marché se sont inversées aux États-Unis et au Royaume-Uni, avec un
rebond des volumes de livres imprimés au détriment des e-books, en
raison notamment de l’entrée en vigueur des nouvelles conditions
contractuelles avec Amazon. Il est rappelé que cette transition
numérique demeure pour l’instant cantonnée essentiellement aux marchés
anglo-saxons, et uniquement sur le segment de la Littérature générale
(qui représente environ 40 % du total du chiffre d’affaires total de la
branche).

  • Aux États-Unis, le chiffre d’affaires numérique de Lagardère
    Publishing représente désormais 22 % des ventes Trade(4),
    contre 26 % en 2014.
  • Au Royaume-Uni, le chiffre d’affaires numérique de Lagardère
    Publishing représente 26 % des ventes Adult Trade(5),
    contre 31 % en 2014.

Au total en 2015, l’e-book a représenté 9,0 % du chiffre d’affaires
de la branche (contre 10,3 % en 2014).

Lagardère Travel Retail

Au 4e
trimestre 2015 :

La fin de l’année affiche une poursuite de la dynamique de croissance
du Travel Retail. Un ralentissement est toutefois observé en France,
conséquence des attentats de Paris en novembre.

Le chiffre
d’affaires total de la branche s’établit à 937 M€, soit + 1,2 % en
données brutes et + 3,3 % à données comparables,
l’écart
s’expliquant essentiellement par un effet de périmètre négatif (- 22 M€)
lié notamment à la déconsolidation des activités de Distribution en
Suisse, compensée par l’intégration des activités de Paradies. L’effet
de change est positif (+ 7 M€).
Les chiffres ci-dessous
sont à données comparables.

Travel Retail :

Au 4e trimestre, le rythme de croissance du
Travel Retail demeure élevé (+ 7,9 %, contre + 7,7 % à fin septembre).
L’écart de progression avec l’excellent 3
e
trimestre (+ 9,9 %) s’explique principalement par l’impact des attentats
survenus à Paris en novembre (baisse du trafic).

En France, l’activité est en légère
contraction à – 0,4 %. Le ralentissement du trafic passager dans les
aéroports français à la suite des attentats de Paris en novembre a
affecté principalement le segment Duty Free.

L’Europe (hors France) affiche une
excellente progression (+ 12,5 %), tirée par l’Italie (+ 8,4 %) qui
délivre de bonnes performances à Rome et à Venise, l’Islande (ouverture
de boutiques à Reykjavik), le Luxembourg (gain d’un appel d’offres Duty
Free, ouverture au 1er novembre) et les Pays-Bas (extension
du réseau). En Europe centrale, les ventes sont également en progression
très sensible, notamment en Pologne et en Roumanie (développement des
réseaux).

L’activité est en hausse en Amérique du Nord
(+ 4,5 %) grâce à l’extension des réseaux en aéroports, en particulier à
Los Angeles et Dallas.

En Asie-Pacifique, la croissance (+ 17 %)
est très soutenue, notamment en Nouvelle-Zélande (ouverture de points de
vente Duty Free à l’aéroport d’Auckland depuis juillet). La Chine
affiche un bon niveau d’activité, grâce aux développements soutenus des
activités de mode (Kunming, Xi’an).

Distribution :

L’activité au 4e trimestre 2015 est en repli prononcé, à
– 7,8 %. Cette évolution négative s’explique notamment par la Hongrie où
l’activité export a été interrompue provisoirement en raison
d’incertitudes réglementaires, et par la Belgique (incidence des
périodes de couvre-feu à Bruxelles, en liaison avec les attentats de
Paris) pour le Retail intégré.

Développements récents :

  • Le 22 décembre 2015 a été annoncé le gain de l’appel d’offres Duty
    Free (en joint-venture) à l’aéroport d’Abu Dhabi. Le nouveau
    terminal, qui sera le hub d’Etihad Airways, devrait ouvrir fin 2017,
    et aura une capacité de 30 millions de passagers. Ce contrat
    représente une étape majeure du développement de la branche au
    Moyen-Orient.
  • Le 5 février 2016 a été annoncée la signature d’un accord de cession
    des activités de Distribution et Retail intégré en Belgique,
    marquant la poursuite du recentrage stratégique sur le Travel Retail.

Sur l’année 2015 :

L’environnement de marché en 2015 a été marqué par la croissance des
trafics aériens à un rythme soutenu, par la poursuite du recul du marché
de la presse et par un contexte géopolitique et macroéconomique
perturbé. La stratégie de développement de Lagardère Travel Retail a
porté ses fruits, avec d’une part une accélération de la croissance
organique du Travel Retail, et d’autre part la réalisation
d’acquisitions ciblées sur un marché nord-américain en croissance
(principalement Paradies). La fin d’année a cependant été marquée en
France par l’effet négatif des attentats de Paris.

Le chiffre d’affaires s’élève en 2015 à 3 510 M€, soit – 8,0 % en
données brutes et + 4,3 % en données comparables
. L’effet
de change pour la branche est positif (+ 57 M€), grâce notamment à
l’appréciation du dollar US, du franc suisse et de la livre sterling.
Comme
attendu, l’effet périmètre est négatif pour – 498 M€, et se décompose
ainsi :

  • Divers effets de déconsolidation de chiffre d’affaires, pour – 644 M€,
    liés notamment à :

    • la déconsolidation des activités de Relay dans les gares en France
      (mise en équivalence par création d’une joint-venture avec la SNCF
      en septembre 2014) pour – 222 M€, ainsi que des activités de
      Retail en
      centre-ville en Pologne (mise en équivalence à la
      suite de la cession de 51 % du capital d’Inmedio en décembre
      2014) pour – 103 M€ ;
    • la cession en Suisse des activités de Distribution de presse en
      février 2015 avec une incidence de – 266 M€, et des librairies
      Payot en juillet 2014 avec une incidence de – 28 M€.
  • Des acquisitions pour 146 M€, principalement Paradies aux États-Unis
    en novembre 2015 et Airest en Italie en avril 2014.

La transformation stratégique de la branche se poursuit, le Travel
Retail représentant désormais 73 % du chiffre d’affaires consolidé
total, contre 66 % en 2014.

Les chiffres ci-dessous sont à
données comparables.

Au cours de l’exercice 2015, les ventes de Travel
Retail
, sont en forte progression : + 8,2 %. Cette solide
croissance est portée par les trafics passagers, la bonne intégration
des acquisitions et le développement des réseaux (modernisation des
magasins, gain d’appel d’offres et déploiement de nouveaux concepts).
Toutes les zones géographiques enregistrent des tendances positives : en
France (+ 5,8 %), en Europe hors France (+ 9,9 %), en Amérique du Nord
(+ 5,5 %) et en Asie-Pacifique (+ 10,4 %).
Le
trafic passagers mondial à fin octobre 2015 (derniers chiffres
disponibles de l’ACI) enregistre une croissance solide de + 6,0 % : +
5,2 % en Europe, + 5,0 % en Amérique du Nord et + 8,0 % en
Asie-Pacifique.

En 2015, les activités de Distribution
sont en décroissance de – 4,2 % en raison de la poursuite du déclin du
marché de la presse, de la suspension des activités export en Hongrie et
d’une fin d’année perturbée en Belgique.
Pour rappel, au cours de
l’exercice, la stratégie de désengagement de l’activité de Distribution
s’est poursuivie :

  • le 27 février 2015, cession de la filiale suisse de Distribution de
    presse et de Retail intégré LSDS ;
  • le 26 juin 2015, cession de la filiale américaine de Distribution de
    magazines Curtis ;
  • le 27 octobre 2015, signature d’un accord en vue de la cession de la
    filiale espagnole de Distribution SGEL ;
  • le 5 février 2016, signature d’un accord en vue de la cession de la
    filiale belge de Distribution ;
  • le processus de vente des autres entités de Distribution de presse et
    de Retail intégré (Hongrie et Canada) est toujours en cours.

Lagardère Active

Au 4e
trimestre 2015 :

Le chiffre d’affaires s’établit à 319 M€, soit + 1,1 % en données
brutes et – 10,6 % à données comparables.
L’effet
périmètre est positif (+ 37 M€), lié à l’acquisition de Grupo Boomerang
TV en mai 2015 et de Gulli en novembre 2014.
Les chiffres
ci-dessous sont à données comparables.

La contraction de l’activité est principalement expliquée par un effet
de comparaison défavorable pour Lagardère Studios. Hors Lagardère
Studios, la baisse du chiffre d’affaires est ainsi limitée à – 1,2 %,
grâce notamment au redressement des recettes publicitaires (+ 1,3 %) et
à une amélioration de tendance pour les magazines.

L’évolution de la Presse Magazine (- 1,4 %)
est liée à la bonne tenue de ses recettes publicitaires (- 0,5 %), à une
amélioration de tendance dans la diffusion (- 2,1 %, contre – 6,2 % à
fin septembre), et à la très bonne performance du numérique (+ 32,6 %).

Les Radios réalisent un bon trimestre
(+ 1,6 %) : le recul des revenus de diversification est plus que
compensé par la progression des recettes publicitaires (+ 2,9 %), à la
fois sur les radios internationales (+ 8,3 %) et les radios en France (+
1,2 %).

Les activités TV sont en forte baisse
(- 24,9 %), compte tenu principalement chez Lagardère Studios d’un
calendrier défavorable de livraisons de productions internationales
(livraison au 4e trimestre 2014 de la saison 2 de Transporteur
– La série)
.

Dans les activités numériques pures, le
repli (- 12,2 %) est imputable à la situation de LeGuide.com. Hors ce
dernier, ces activités numériques pures enregistrent une croissance de
+ 4,4 %.

Sur l’année 2015 :

Lagardère Active concrétise sa stratégie de rééquilibrage de son
portefeuille d’activités vers l’audiovisuel, principalement grâce aux
acquisitions de Gulli en novembre 2014 et de Grupo Boomerang TV en mai
2015.
Le chiffre d’affaires de la branche s’élève à
962 M€ en 2015, soit + 0,5 % en données brutes et – 5,8 % en données
comparables,
l’écart entre ces deux chiffres s’expliquant par un
effet périmètre positif (+ 59 M€).
Les chiffres
ci-dessous sont à données comparables.

La contraction de l’activité provient principalement de la baisse de la Presse
Magazine
(- 3,9 %) et d’un effet de comparaison défavorable pour
les activités TV (- 8,9 %) avec de moindres
livraisons de productions internationales chez Lagardère Studios ;
l’activité de distribution de programmes, plus profitable, affiche
cependant de meilleures performances. L’évolution à données comparables
des activités TV n’inclut pas la totalité de la bonne performance de
Gulli (recettes publicitaires en hausse de + 7,4 % en 2015), la
consolidation comptable étant intervenue seulement à partir du 1er
novembre 2014.
La Radio démontre son
caractère défensif (- 1,4 %), avec une activité en hausse à
l’international.
Au total, la publicité est en baisse de seulement
– 1,6 %, grâce notamment à une bonne fin d’année. La diffusion des
magazines enregistre un recul de – 5,3 %.
L’évolution des activités
numériques pures
est de – 19,5 % (croissance de + 4,9 %, hors
LeGuide.com).

Lagardère Sports and Entertainment

Au 4e
trimestre 2015 :

Le chiffre d’affaires s’établit à 156 M€, en hausse en données brutes
(+ 25,6 %) et à données comparables (+ 16,3 %),
l’écart
entre ces deux chiffres résultant d’effets positifs de périmètre
(+ 6 M€) et de change (+ 6 M€).
Les chiffres
ci-dessous sont à données comparables.

La très bonne performance du 4e trimestre est portée
principalement par le développement des nouvelles activités de gestion
de stades et en Asie par le tournoi préliminaire qualificatif pour la
Coupe du Monde FIFA 2018.

Sur l’année 2015 :

Le chiffre d’affaires en 2015 s’élève à 515 M€, en solide croissance
en données brutes (+ 30,9 %) et à données comparables (+ 19,6 %),
l’écart
entre ces deux chiffres résultant d’effets positifs de périmètre
(+ 17 M€) et de change (+ 27 M€, liés principalement au dollar US).
Les
chiffres ci-dessous sont à données comparables.

La hausse soutenue de l’activité s’explique par l’effet calendaire
favorable en football, comme attendu, principalement lié à la tenue de
compétitions continentales en Afrique (Coupe d’Afrique des Nations
Orange organisée en Guinée équatoriale) et en Asie (AFC(6)
Asian Cup qui a eu lieu en Australie), ainsi que par le bon démarrage
des activités de gestion de stades. En outre, l’exercice a été marqué
par la bonne performance de l’activité marketing en Europe ainsi que
celle de prestation de services (billetterie, droits marketing et
médias) liée à l’organisation des Jeux africains de Brazzaville 2015.

II. PERSPECTIVES

OBJECTIF D’ÉVOLUTION DU RÉSOP GROUPE

Compte tenu des bonnes performances en fin d’année, la croissance du
Résop Groupe pour l’année 2015 est attendue légèrement supérieure à
l’objectif communiqué en juillet dernier (« croissance d’environ + 7 %
par rapport à 2014 à change constant et hors effet de la cession
d’activités de LS distribution »).

***

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

  • Publication des résultats de l’exercice 2015 le 9 mars 2016 à
    17h35
  • Investor Day Lagardère Travel Retail le 24 mars 2016 de 9h à 13h
  • Assemblée Générale de l’exercice 2015 le 3 mai 2016 à 10h
  • Publication du chiffre d’affaires du premier trimestre 2016 le
    12 mai 2016 à 8h

***

RAPPEL DE DÉFINITION DU RÉSOP

Le résultat opérationnel courant des sociétés intégrées est défini comme
la différence entre le résultat avant charges financières et impôts et
les éléments suivants du compte de résultat :

  • contribution des sociétés mises en équivalence ;
  • plus ou moins-values de cession d’actifs ;
  • pertes de valeur sur écarts d’acquisition, immobilisations corporelles
    et incorporelles ;
  • charges de restructuration ;
  • éléments liés aux regroupements d’entreprises :
  • frais liés aux acquisitions ;
  • profits et pertes découlant des ajustements de prix d’acquisition ;
  • amortissement des actifs incorporels liés aux acquisitions.

***

La conférence téléphonique de présentation du chiffre d’affaires sera
disponible, ce jour,

en différé sur notre site :
www.lagardere.com

Le groupe Lagardère est un des leaders mondiaux de la production et
de la distribution de contenus dont les marques fortes génèrent et
rencontrent des audiences qualifiées grâce à ses réseaux virtuels et
physiques.

Il se structure autour de quatre métiers : Livre
et Livre numérique ; Travel Retail ; Presse, Audiovisuel, Digital et
Régie publicitaire ; Sports et Entertainment.

Le marché
de référence du titre Lagardère est Euronext Paris.

www.lagardere.com

Avertissement :
Certaines déclarations
figurant dans ce document ne se rapportent pas à des faits
historiquement avérés, mais constituent des projections, estimations et
autres données à caractère prévisionnel basées sur l’opinion des
dirigeants. Ces déclarations traduisent les opinions et hypothèses qui
ont été retenues à la date à laquelle elles ont été faites. Elles sont
sujettes à des risques et incertitudes connus et inconnus à raison
desquels les résultats futurs, la performance ou les événements à venir
peuvent significativement différer de ceux qui sont indiqués ou induits
dans ces déclarations.

Nous vous invitons à vous référer au
Document de référence de Lagardère SCA le plus récent déposé auprès de
l’Autorité des marchés financiers pour obtenir des informations
complémentaires concernant ces facteurs, risques et incertitudes.

Lagardère
SCA n’a aucunement l’intention ni l’obligation de mettre à jour ou de
modifier les déclarations à caractère prévisionnel susvisées. Lagardère
SCA ne peut donc être tenue pour responsable des conséquences pouvant
résulter de l’utilisation qui serait faite de ces déclarations.

Contacts

Lagardere SCA
Contacts Presse
Thierry
Funck-Brentano, tél. 01 40 69 16 34
tfb@lagardere.fr
Ramzi
Khiroun, tél. 01 40 69 16 33
rk@lagardere.fr
ou
Contact
Relations Investisseurs

Anthony Mellor, tél. 01 40 69 18
02
amellor@lagardere.fr

Read full story here