Press release

LAGARDERE SCA : RÉSULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2016

0 0
Sponsorisé par Business Wire

Confirmation de l’objectif de croissance du résultat opérationnel(1) 2016 légèrement supérieure à 10 % par rapport à 2015(2) sur la base d’un premier semestre solide et de perspectives encourageantes pour le second semestre. Chiffre d’affaires de 3 431 M€, + 3,8 % en données consolidées et + 0,5 % en données comparables(3). Résop Groupe en retrait comme

Confirmation de l’objectif de croissance du résultat opérationnel(1)
2016 légèrement supérieure à 10 % par rapport à 2015
(2) sur
la base d’un premier semestre solide et de perspectives encourageantes
pour le second semestre.

  • Chiffre d’affaires de 3 431 M€, + 3,8 % en données consolidées et +
    0,5 % en données comparables
    (3).
  • Résop Groupe en retrait comme attendu au niveau du 1er
    semestre à 101 M€, en raison d’un calendrier sportif moins porteur au 1
    er
    semestre 2016.
  • Résultat net – part du Groupe en forte hausse à 44 M€.
  • Free cash flow(4) en amélioration sensible
    à 47 M€.

PARIS–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News:

Dans un environnement instable au 1er
semestre 2016, le groupe Lagardère (Paris:MMB) poursuit sa croissance,
portée par la dynamique du Travel Retail et la bonne tenue de Lagardère
Publishing.

  • Bonne performance de l’activité du Groupe

Le chiffre d’affaires de Lagardère au 1er semestre
2016 s’établit à 3 431 M€, + 3,8 % en données consolidées, + 0,5 % en
données comparables et + 2,4 % à données comparables hors effets
calendaires liés aux événements sportifs. Le Travel Retail reste un
moteur de croissance important, affichant une progression de + 7,8 % à
données comparables.

  • Résop Groupe impacté comme attendu par un
    calendrier sportif défavorable à fin juin 2016
    /8

Le Résop Groupe (activités opérationnelles et autres activités)
s’établit à 101 M€ contre 122 M€ au 1er semestre 2015. Cette
évolution reflète l’impact négatif du calendrier d’événements de
Lagardère Sports and Entertainment, partiellement compensé par la forte
progression de la contribution du Travel Retail.

Le résultat net – part du Groupe est en forte hausse à 44 M€,
contre 9 M€ au 1er semestre 2015, grâce notamment à la
cession d’un actif non opérationnel et à une baisse des charges
financières. Le résultat net ajusté – part du Groupe est en recul à
65 M€, contre 75 M€ au 1er semestre 2015.

  • Une situation financière solide

Malgré un effet de saisonnalité traditionnellement négatif au 1er
semestre, le Free cash flow s’établit à + 47 M€ (contre – 84 M€
au 1er semestre 2015).

Le levier d’endettement (Dette nette / EBITDA récurrent(4))
s’établit à 2,8 fois, en amélioration par rapport au 1er
semestre 2015 hors acquisition de Paradies, illustrant la maîtrise de
l’endettement du Groupe.

I- CHIFFRE
D’AFFAIRES ET RÉSOP

CHIFFRE D’AFFAIRES

Au premier semestre 2016, le chiffre d’affaires du groupe Lagardère
s’élève à 3 431 M€, soit + 3,8 % en données consolidées et + 0,5 % en
données comparables.

L’écart entre les données consolidées et
comparables s’explique, d’une part, par un effet de change négatif de –
42 M€, lié notamment à la dépréciation de la livre sterling (- 17 M€)
et, d’autre part, par un effet de périmètre positif de + 153 M€
(essentiellement chez Lagardère Travel Retail(5)).

Chiffre d’affaires du 1er semestre 2016 :

    Chiffre d’affaires (M€)  

Variation
en données
consolidées

 

 

Variation
en données
comparables

 

  1er semestre 2015   1er semestre 2016    
Lagardère Publishing   968   970   + 0,3 %   – 0,2 %
Lagardère Travel Retail   1 640   1 790   + 9,1 %   + 5,4 %
Lagardère Active   437   436   – 0,5 %   – 7,4 %
Lagardère Sports and Entertainment   259   235   – 9,0 %   – 11,7 %
CHIFFRE D’AFFAIRES TOTAL   3 304   3 431   + 3,8 %   + 0,5 %*

* Hors incidence des compétitions de football en Asie et en Afrique, la
croissance effective pour le Groupe est de + 2,4 %.

RÉSULTAT OPÉRATIONNEL COURANT DES SOCIÉTÉS
INTÉGRÉES (RÉSOP)

    Résop (M€)  

Variation
(M€)

 

  1er semestre 2015   1er semestre 2016  
Lagardère Publishing   36   36  
Lagardère Travel Retail   30   36   + 6
Lagardère Active   33   33  
Lagardère Sports and Entertainment   32   5   – 27
Résop des activités opérationnelles   131   110   – 21
Résop des autres activités   (9)   (9)  
RÉSOP TOTAL   122   101   – 21
  • Lagardère Publishing

Chiffre d’affaires

Chiffre d’affaires de 970 M€, en hausse de + 0,3 % en données
consolidées et en baisse de – 0,2 % en données comparables,
l’écart
s’expliquant par d’un effet de change négatif (- 18 M€) essentiellement
dû à la dépréciation de la livre sterling, compensé par un effet de
périmètre positif (+ 22 M€).

Au premier semestre 2016 l’activité reste stable, principalement
soutenue par la bonne dynamique des Fascicules, des activités scolaires
en Espagne et de la Littérature et de la Distribution en France.

Les chiffres ci-dessous sont à données comparables.

En France, l’activité est en croissance à
+ 2,5 %, grâce à une bonne dynamique en Littérature générale avec
notamment le succès commercial de nouveautés en Poche (Grey de E
L James et After d’Anna Todd) et de titres fiction et non fiction
avec Vous n’aurez pas ma haine d’Antoine Leiris, La puissance
de la joie
de Frédéric Lenoir, Vivez mieux et plus longtemps
de Michel Cymes et Simplissime de Jean-François Mallet.
L’activité
de Distribution est également en croissance en particulier grâce à
l’apport d’éditeurs tiers.
Au Royaume-Uni,
l’évolution des ventes (- 4,7 %) s’explique essentiellement par un effet
de comparaison défavorable par rapport au 1er semestre 2015.
Les ventes numériques sont impactées par le retour à un modèle de
contrat d’agent avec les distributeurs au 1er juillet 2015.
Aux
États-Unis, la baisse de l’activité
(- 6,6 %), tant en ventes physiques que numériques, s’explique par un
programme de nouveautés moins fort qu’au 1er semestre 2015
(marqué par une forte actualité cinéma, notamment autour
de The Longest Ride de Nicholas Sparks et trois nouveautés de
James Patterson). À noter néanmoins, la bonne performance des activités
de Distribution d’éditeurs tiers.
L’Espagne /
Amérique latine
affiche une performance en forte hausse
(+ 11,9 %), avec d’une part, une anticipation des prises de commandes de
manuels scolaires en Espagne et d’autre part, une opération ponctuelle
d’export en Amérique latine.
L’activité de Fascicules
progresse notablement (+ 9 %) avec les bonnes performances des
lancements réalisés en 2015 et début 2016 notamment au Japon, au
Royaume-Uni et en Italie.
Au 1er semestre 2016, le poids
du e-book dans le chiffre d’affaires total
de Lagardère Publishing s’établit à 9,2 % contre 10,7 % à fin juin 2015.

Résop

Le résultat de Lagardère Publishing s’établit à + 36 M€, stable
par rapport à celui du 30 juin 2015. La forte croissance de la
profitabilité aux États-Unis, grâce à un strict contrôle des coûts, et
le bon niveau de résultat des Fascicules ont en effet compensé, sur le
semestre, l’effet de la contraction des ventes d’e-books au
Royaume-Uni
et l’impact des dépenses réalisées pour la réforme scolaire en France.

  • Lagardère Travel Retail

Chiffre d’affaires

Le chiffre d’affaires de la branche s’élève à 1 790 M€ (+ 9,1 % en
données consolidées et + 5,4 % en données comparables)
, avec
un effet de change défavorable de – 22 M€ (zloty polonais, dollars
australien, néo-zélandais et canadien). L’effet périmètre est positif de
+ 93 M€.

Le Travel Retail affiche une forte croissance malgré l’impact des
attentats en Europe, grâce notamment à la bonne dynamique du réseau. La
performance de Paradies et le niveau des synergies envisagées sont en
ligne avec les attentes du Groupe.

Les chiffres ci-dessous sont à données comparables.

Au 1er semestre 2016, les activités de Travel
Retail
sont en hausse de + 7,8 %. Elles sont portées par
l’extension des réseaux ainsi que le déploiement de nouveaux concepts et
l’amélioration du mix produit, qui compensent l’impact des attentats sur
les activités touristiques en Europe.

En France, l’activité se maintient sur le
semestre (+ 0,3 %). Le ralentissement du segment Duty Free et Mode, dû à
l’effet des attentats de Paris et Bruxelles et à l’impact des passagers
chinois, est compensé par la bonne performance des segments Travel
Essentials et Foodservice, bénéficiant notamment de l’extension du
réseau.
L’Europe (hors France) affiche
une belle dynamique (+ 12,0 %), portée par le développement des réseaux,
notamment en Pologne (+ 29,0 %), ainsi que le démarrage des activités en
Islande et au Luxembourg. La bonne dynamique des activités en Italie
(+ 8,4 %) se maintient, portée par la croissance du trafic et
l’ouverture de nouveaux points de vente.
La Roumanie affiche
également une forte croissance (+ 24,4 %), soutenue par la hausse des
prix du tabac, tout comme la République tchèque (+ 5,0 %), malgré
l’impact de la baisse des dépenses des passagers russes sur les
activités de Duty Free.
L’activité est également en hausse en Amérique
du Nord
(+ 5,1 %), grâce au développement du réseau et à de
bonnes performances de l’activité historique.
La zone Asie-Pacifique
est aussi en croissance (+ 15,0 %), grâce au développement soutenu des
activités de Mode en Chine et au démarrage des activités Duty Free à
l’aéroport d’Auckland depuis juillet 2015.

Au 1er semestre 2016, les activités de Distribution
sont en baisse de – 3,1 %, toujours impactées par l’interruption des
ventes export en Hongrie.

Résop

Le Résop s’établit à + 36 M€, en hausse de + 6 M€ par rapport au premier
semestre 2015.
Le Travel Retail
progresse de + 12 M€, soutenu par l’intégration de nouvelles activités
(dont l’apport de Paradies, atténué par l’impact du démarrage des
activités en Nouvelle-Zélande et les coûts de lancement de nouvelles
plateformes, notamment en Pologne). Par ailleurs, en dépit de l’effet
des attentats sur le tourisme, estimé à – 4 M€ sur le semestre, l’Europe
affiche de belles performances, essentiellement en Italie et aux
Pays-Bas.
La Distribution est en recul
de – 6 M€, sous l’effet de la cession des activités en Suisse, aux
États-Unis et en Espagne.

  • Lagardère Active

Chiffre d’affaires

Chiffre d’affaires de 436 M€, soit – 0,5 % en données consolidées et
– 7,4 % en données comparables
. L’écart entre ces
deux variations s’explique par un effet de périmètre positif (+ 31 M€)
lié pour l’essentiel à l’intégration de Grupo Boomerang TV.

Les chiffres ci-dessous sont à données comparables.

La performance reste contrastée avec un effet de base de comparaison
défavorable pour Lagardère Studios.

L’évolution négative de la Presse Magazine
à – 6,8 % est liée à la contraction des recettes publicitaires
(- 10,4 %), malgré la bonne résistance de la diffusion (- 2,1 %).
Les
Radios affichent une bonne dynamique
(+ 3,4 %) soutenue par la solide croissance des radios musicales tant en
France (+ 11,2 %) qu’à l’international (+ 2,7 %).
Les
activités de Télévision (Chaînes TV et
Production TV) affichent un premier semestre en forte baisse (- 17,1 %)
du fait de la Production TV, compte tenu d’un premier semestre 2015
marqué par une forte activité de vente de droits et un phasage favorable
de livraisons.
Hors LeGuide.com qui demeure en recul (- 24,0 %),
les activités numériques pures et B2B sont
en progression de + 8,4 %, notamment portées par les activités de
diversification sur l’activité e-santé et de BilletReduc.
Le
chiffre d’affaires Publicité est en baisse de – 3,3 % sur l’ensemble de
la branche.

Résop

Le Résop est stable à 33 M€. Outre l’intégration de Grupo
Boomerang TV, les plans d’économies mis en œuvre permettent de compenser
la baisse de l’activité de la Presse, ainsi que l’effet de phasage des
livraisons, défavorable sur Lagardère Studios.

  • Lagardère Sports and Entertainment

Chiffre d’affaires

Chiffre d’affaires de 235 M€, en recul de – 9,0 % en données
consolidées et – 11,7 % en données comparables.
L’écart
entre ces deux variations s’explique par un impact de change négatif (-
1 M€) et un effet de périmètre positif (+ 7 M€), lié notamment à
l’intégration des activités de Marketing et de Consulting en Europe
réalisée au second semestre 2015.

La baisse de l’activité sur le 1er semestre
2016 s’explique par un
effet calendaire défavorable, lié à
l’organisation en 2015 de deux importantes compétitions de football, en
Afrique (Coupe d’Afrique des Nations Orange) et en Asie (AFC Asian Cup).
Hors cet effet cyclique de calendrier sportif, de bonnes performances
sont enregistrées, notamment dans les activités de football au
Royaume-Uni et en France.

Résop

Le Résop s’établit à 5 M€ contre 32 M€ au 1er
semestre 2015
. Comme attendu, l’année 2016 est marquée par une
saisonnalité défavorable au 1er semestre, compte tenu d’un
calendrier sportif moins porteur que celui de 2015.

  • Autres activités

Le Résop des autres activités s’établit à – 9 M€, stable par rapport
au 1
er semestre 2015.

II- PRINCIPAUX
ÉLÉMENTS DU COMPTE DE RÉSULTAT

(M€)   1er semestre 2015   1er semestre 2016
Chiffre d’affaires   3 304   3 431
Résop total   122   101
Résultat des sociétés mises en équivalence*   1   4
Éléments non récurrents / non opérationnels   (72)   (11)
Résultat avant charges financières et impôts   51   94
Charges financières nettes   (26)   (16)
Résultat avant impôts   25   78
Impôts   (6)   (23)
Résultat net total   19   55
Intérêts minoritaires   (10)   (11)
Résultat net – part du Groupe   9   44

* Avant pertes de valeur.

ÉLÉMENTS NON RÉCURRENTS / NON OPÉRATIONNELS

Les éléments non récurrents / non opérationnels s’élèvent à – 11 M€,
comprenant pour l’essentiel :

  • des charges de restructuration pour – 74 M€, dont – 52 M€ chez
    Lagardère Active, en lien avec les plans de départs volontaires
    initiés au cours du premier semestre 2016 au titre de la
    réorganisation des activités de Presse Magazine et de Régie
    publicitaire en France ;
  • des pertes de valeur sur écarts d’acquisitions et immobilisations
    corporelles et incorporelles pour – 39 M€, dont – 32 M€ chez Lagardère
    Active relatifs à la dépréciation de l’écart d’acquisition du groupe
    LeGuide ;
  • l’amortissement des actifs incorporels et les charges relatives aux
    acquisitions des sociétés intégrées pour – 37 M€, dont – 32 M€ chez
    Lagardère Travel Retail ;
  • des plus-values de cessions pour + 139 M€, dont + 106 M€ relatifs à la
    cession d’un immeuble à usage de bureaux loués à des tiers (Autres
    activités).

CHARGES FINANCIÈRES NETTES

Les charges financières nettes sont en diminution de 10 M€ par rapport
au 1er semestre 2015, grâce à l’effet favorable de la cession
de la totalité des titres Deutsche Telekom et à la baisse du coût
d’endettement moyen du Groupe.

IMPÔTS

Au 30 juin 2016, la charge d’impôt s’établit à – 23 M€, contre – 6 M€ au
30 juin 2015. Cette augmentation est essentiellement liée à l’impôt
relatif à la cession d’un immeuble en France.

RÉSULTAT NET

Compte tenu de l’ensemble de ces éléments, le résultat net total
s’établit à 55 M€, dont 44 M€ pour la part du Groupe.

RÉSULTAT NET AJUSTÉ – PART DU GROUPE

(M€)   1er semestre 2015   1er semestre 2016
Résultat net – part du Groupe   9   44
Amortissements des actifs incorporels & frais liés aux acquisitions*   + 20   + 24
Pertes de valeur sur écarts d’acquisition et immobilisations
corporelles et incorporelles*
  + 29   + 39
Charges de restructuration*   + 32   + 49
Résultats de cession*   – 20   – 96
Impôts sur dividendes versés   + 5   + 5
Résultat net ajusté – part du Groupe   75   65

* Net d ’impôt.

III- AUTRES
ÉLÉMENTS FINANCIERS

SOMME DES CASH FLOWS OPÉRATIONNELS ET
D’INVESTISSEMENTS

(M€)  

1er semestre
2015

 

1er semestre
2016

MBA avant charges financières & impôts   168   181
Variation du BFR   (97)   (153)
Flux générés par l’activité   71   28
Intérêts payés & encaissés, et impôts payés   (26)   (36)
Flux opérationnels   45   (8)
Investissements corporels & incorporels   (133)   (133)
Cessions d’actifs corporels & incorporels   4   188
Free cash flow   (84)   47
Flux net d’investissements financiers   (194)   9
Somme des flux opérationnels et d’investissements   (278)   56
  • La marge brute d’autofinancement ressort à 181 M€, en hausse de
    + 7,7 % par rapport au 30 juin 2015. L’ensemble des activités du
    Groupe contribue à cette progression, à l’exception de Lagardère
    Sports and Entertainment, pénalisé par l’effet de calendrier déjà
    mentionné.
  • La variation du Besoin en Fonds de Roulement,
    traditionnellement négative à fin juin, ressort à – 153 M€. Par
    rapport à 2015, la dégradation provient de Lagardère Travel Retail
    (déconsolidation d’entités de Distribution et développement de
    nouvelles activités en Travel Retail) et de Lagardère Sports and
    Entertainment en raison d’éléments non récurrents (décaissement de
    l’indemnité relative au litige cricket en Inde et effet défavorable du
    contrat CIO prenant fin mi-2016).
  • Les investissements corporels et incorporels ressortent stables à –
    133 M€,
    incluant un effort particulier pour développer le réseau
    du Travel Retail.

SITUATION FINANCIÈRE

La dette nette s’établit à 1 739 M€ au 30 juin 2016, en
hausse de 188 M€ par rapport au 31 décembre 2015, du fait
essentiellement de l’effet défavorable de la saisonnalité sur
l’endettement à fin juin.
Par rapport au 30 juin 2015, la dette
nette n’augmente que de 303 M€, en dépit de l’acquisition de Paradies
pour
485 M€, illustrant la maîtrise de l’endettement du
Groupe. Le ratio d’endettement (Dette nette / EBITDA récurrent(6))
s’établit ainsi à 2,8 fois contre 2,6 fois au 30 juin 2015, après la
prise en compte de l’acquisition de Paradies.

La situation de liquidité du Groupe demeure solide, avec 1 643 M€
de liquidités disponibles (trésorerie et placements financiers au bilan
de 393 M€, et lignes de crédit autorisées et non tirées de 1 250 M€).
L’échéancier de la dette demeure équilibré.

IV- GUIDANCE

PERSPECTIVES D’ÉVOLUTION DU RÉSOP GROUPE 2016
CONFIRMÉES

Les résultats du 1er semestre
conformes aux prévisions, ainsi que les perspectives pour le 2d
semestre permettent de confirmer l’objectif de Résop Groupe pour l’année
2016 tel que communiqué en mars dernier.
Ainsi, en 2016, le
Résop Groupe devrait connaître une croissance légèrement supérieure à 10
%
par rapport à 2015 (à change constant et hors effet de la cession
éventuelle d’activités de Distribution).

V- FAITS
MARQUANTS DEPUIS LA PUBLICATION DU CHIFFRE D’AFFAIRES DU 1
ER
TRIMESTRE 2016

Acquisition par Lagardère Publishing de Neon Play
Le 17 juin
2016, par l’intermédiaire de sa filiale Hachette UK, Lagardère
Publishing a acquis la société Neon Play, studio britannique de
conception de jeux vidéo à destination des mobiles.

Cession par Lagardère Travel Retail de ses activités de Distribution
de presse au Canada

Dans le cadre de sa stratégie de recentrage
sur les activités en croissance, Lagardère Travel Retail poursuit son
désengagement de l’activité de Distribution et a annoncé le 31 mai la
cession de ses activités de presse canadiennes.

Prise de participation par Lagardère Active dans un réseau de radios
au Cambodge

En juin 2016, par l’intermédiaire de sa filiale
Lagardère Active Radio International (LARI), Lagardère Active a pris une
participation de 49 % dans LVMG, propriétaire de deux réseaux de radios
au Cambodge.

Cession par Lagardère Active de sa participation dans SETC
En
mai 2016, Lagardère Active a cédé au Groupe Hommel, la participation
codétenue avec celui-ci dans SETC (Société éditrice de Télécâble Sat
Hebdo
).

Offre ferme d’acquisition des titres LeGuide.com reçue par Lagardère
Active.

Lagardère Active a reçu le 26 juillet 2016 une offre
ferme du moteur de recherche shopping Kelkoo en vue de l’acquisition des
titres LeGuide.com et, en contrepartie, a consenti à Kelkoo une
exclusivité pour poursuivre les discussions.

***

VI- PROCHAINS
RENDEZ-VOUS

  • Publication du chiffre d’affaires du troisième trimestre 2016
    Le
    chiffre d’affaires du troisième trimestre sera publié le 10 novembre
    2016 à 8h. Une conférence téléphonique se tiendra le même jour à 11h.

***

VII- ANNEXES

CHIFFRE D’AFFAIRES DU 2E
TRIMESTRE 2016 :

    Chiffre d’affaires (M€)  

Variation
en données
consolidées

 

 

Variation
en données
comparables

 

  2e trimestre 2015   2e trimestre 2016    
Lagardère Publishing   547   555   + 1,5 %   + 1,3 %
Lagardère Travel Retail   846   938   + 10,9 %   + 4,7 %
Lagardère Active   233   225   – 3,7 %   – 8,1 %
Lagardère Sports and Entertainment   106   127   + 20,2 %   + 22,6 %
CHIFFRE D’AFFAIRES TOTAL   1 732   1 845   + 6,5 %   + 2,8 %

***

CHANGEMENT DE PÉRIMETRE ET CHANGE

L’écart entre les données consolidées et comparables s’explique, d’une
part, par un effet de change négatif de – 42 M€, lié principalement à la
dépréciation de la livre sterling et, d’autre part, par un effet de
périmètre positif (+ 153 M€), qui se décompose de la manière suivante :

  • Divers effets de déconsolidation de chiffre d’affaires, pour – 185 M€
    avec essentiellement :

    • chez Lagardère Travel Retail pour – 170 M€ : cession des activités
      de Distribution en Espagne (SGEL), en Suisse (Groupe Naville) et
      aux États-Unis (Curtis) ;
    • chez Lagardère Sports and Entertainment pour – 12 M€ : cession des
      activités d’endurance et merchandising.
  • Divers effets de consolidation de chiffre d’affaires pour + 338 M€ :

    • chez Lagardère Travel Retail pour + 262 M€ (dont Paradies aux
      États-Unis) ;
    • chez Lagardère Active pour + 35 M€ (dont Grupo Boomerang TV en
      Espagne) ;
    • chez Lagardère Publishing pour + 22 M€ (dont Perseus aux
      États-Unis) ;
    • chez Lagardère Sports and Entertainment pour + 19 M€ (activités de
      Marketing et de Consulting en Europe).

***

RAPPEL DE DÉFINITIONS

Résop
Le résultat opérationnel courant
des sociétés intégrées est défini comme la différence entre le résultat
avant charges financières et impôts et les éléments suivants du compte
de résultat :

  • contribution des sociétés mises en équivalence ;
  • plus ou moins-values de cession d’actifs ;
  • pertes de valeur sur écarts d’acquisition, immobilisations corporelles
    et incorporelles ;
  • charges de restructuration ;
  • éléments liés aux regroupements d’entreprises :

    • frais liés aux acquisitions ;
    • profits et pertes découlant des ajustements de prix d’acquisition
      et des ajustements de valeur liés aux changements de contrôle ;
    • amortissement des actifs incorporels liés aux acquisitions.

EBITDA récurrent
L’EBITDA récurrent
est défini comme le Résop (Résultat opérationnel courant des sociétés
intégrées) auquel s’ajoutent :

  • les amortissements des actifs corporels et incorporels ;
  • les dividendes reçus des entreprises mises en équivalence.

Free cash flow
Les flux de trésorerie
opérationnels auxquels s’ajoutent les acquisitions/cessions
d’immobilisations incorporelles et corporelles.

Le groupe Lagardère est un des leaders mondiaux de l’édition,
la production, la diffusion et la distribution de contenus dont les
marques
fortes génèrent et rencontrent des audiences qualifiées grâce à
ses réseaux virtuels et physiques.
Il se structure autour de
quatre métiers : Livre et Livre numérique ; Travel Retail ;
Presse, Audiovisuel, Digital et Régie publicitaire ;
Sports
et Entertainment.
Le marché de référence du titre Lagardère
est Euronext Paris.
www.lagardere.com

(1) Résultat opérationnel courant des sociétés intégrées des
quatre branches opérationnelles et des autres activités. Voir définition
en fin de communiqué.
(2) À change constant et hors
effet de la cession éventuelle d’activités de Distribution.
(3)
À périmètre et change constants. Voir annexes en fin de communiqué.
(4)
Voir définition en fin de communiqué.
(5) Voir annexes
en fin de communiqué.
(6) Voir définition en fin de
communiqué.

Contacts

Groupe Lagardère
Contacts Presse
Thierry
FUNCK-BRENTANO, tél. 01 40 69 16 34
tfb@lagardere.fr
ou
Ramzi
KHIROUN, tél. 01 40 69 16 33
rk@lagardere.fr
ou
Contact
Relations Investisseurs

Florence LONIS, tél. 01 40 69 18
02
flonis@lagardere.fr