Press release

Le probiotique BB536 B. longum de Morinaga Milk pourrait prévenir les troubles intestinaux induits par une alimentation à base de produits animaux

0 0
Sponsorisé par Business Wire

TOKYO–(BUSINESS WIRE)–Morinaga Milk Industry Co., Ltd. (TOKYO : 2264), une société de produits laitiers de premier plan au Japon, a communiqué aujourd’hui une nouvelle étude montrant que la consommation quotidienne de yaourt fortifié au moyen du probiotique exclusif de la société, Bifidobacterium longum BB536, prévient le déséquilibre des bactéries intestinales induit par une alimentation à base de

TOKYO–(BUSINESS WIRE)–Morinaga
Milk Industry Co., Ltd.
(TOKYO : 2264), une société de produits
laitiers de premier plan au Japon, a communiqué aujourd’hui une nouvelle
étude montrant que la consommation quotidienne de yaourt fortifié au
moyen du probiotique exclusif de la société, Bifidobacterium longum
BB536, prévient le déséquilibre des bactéries intestinales induit par
une alimentation à base de produits animaux. Le BB536 a maintenu des
niveaux sains de bactéries bénéfiques tout en prévenant l’augmentation
de niveaux nocifs de bactéries, telles que la Bilophila.


Dernièrement, des études ont démontré l’importance du maintien de la
flore intestinale sur la santé générale. Cependant, le mode de vie
moderne au rythme effréné, avec son manque de sommeil et d’exercice, ses
habitudes diététiques irrégulières et son stress continuel, menace
l’équilibre bactérien. En particulier, il a été prouvé qu’une
alimentation à base de produits animaux augmente les bactéries nocives,
une maladie appelée dysbiose. Ce problème ne se limite pas aux
États-Unis. En raison de l’occidentalisation, les régimes à base de
produits animaux sont de plus en plus populaires à travers le monde.

Les produits animaux ont un effet intense et immédiat sur l’équilibre
bactérien. De fait, une étude de 2014 publiée dans le journal
scientifique Nature a démontré qu’une alimentation à base de
produits animaux entièrement constituée de viande et d’œufs durant juste
une journée
a causé des changements négatifs dans la composition et
la fonction de la flore intestinale, dont la dysbiose.1
Cependant, la consommation de yaourt fortifié au BB536 a évité ces
changement négatifs, comme le montre la nouvelle étude de Morinaga.

« La consommation de yaourt fortifié au BB536 a prévenu la détérioration
gastro-intestinale (Gastrointestinal, GI) causée par une alimentation à
base de produits animaux, ce qui indique qu’il pourrait être en mesure
de prévenir les troubles intestinaux variés causés par une mauvaise
alimentation, en ajoutant simplement un seul yaourt au BB536 à
l’alimentation quotidienne », a expliqué Dr Jin-zhong Xiao, directeur
général de l’Institut des Sciences de la prochaine génération de
Morinaga.

« Il est important de noter que les probiotiques ne sont pas
interchangeables .» Dr Xiao souligne que « les probiotiques sont tous
spécifiques à une souche, puisque chaque souche a différentes
indications et caractéristiques. Le Bifidobacterium longum est
l’une des bactéries prédominantes dans l’intestin humain, et il est
cliniquement confirmé que le yaourt contenant du BB536 est plus efficace
pour éliminer des substances nocives et moduler la microflore
intestinale par rapport au yaourt conventionnel. »

Conception de l’étude

Dans l’étude, 31 adultes en bonne santé ont été répartis de manière
aléatoire en 3 groupes (A, B et C). À l’issue d’une période
d’observation de 7 jours, les sujets ont adopté une alimentation à base
de produits animaux consttuée entièrement de viandes et d’œufs durant 5
jours (la période d’alimentation à base de produits animaux), suivie
d’une alimentation équilibrée (la période de récupération) durant 14
jours. Le groupe A n’a pas consommé de yaourt au BB536 durant toute la
période de l’étude, alors que le groupe B a consommé 100 g de yaourt au
BB536 deux fois par jour durant la période de récupération uniquement,
et que le groupe C a consommé 100 g de yaourt au BB536 deux fois par
jour à la fois durant la période d’alimentation à base de produits
animaux et la période de récupération. Tout au long de l’étude, des
échantillons de matière fécale ont été collectés, et la flore
bactérienne intestinale a été analysée avant et après la période
d’alimentation à base de produits animaux et la période de récupération
(Figure 1).

Le yaourt au BB536 prévient la diminution des bifidobactéries
bénéfiques (Figure 2 à gauche)

Les numérations de bifidobactéries dans la matière fécale ont
diminué de manière significative durant la période d’alimentation à base
de produits animaux dans les deux groupes A et B. Cependant, cette
diminution n’a pas été observée chez les sujets du groupe C, qui ont
consommé du yaourt au BB536 avec l’alimentation à base de produits
animaux. En outre, les bifidobactéries ont eu tendance à diminuer
davantage durant la période de récupération du groupe A, qui n’a pas
consommé de yaourt au BB536, alors qu’elles ont eu tendance à augmenter
dans le groupe B, se rapprochant de la condition d’origine avant le
commencement de l’alimentation à base de produits animaux. Ces
conclusions démontrent le potentiel du Bifidobacterium longum
BB536, non seulement pour prévenir les troubles de la flore intestinale
liés à l’alimentation, mais également pour contribuer à leur guérison.

Le yaourt au BB536 prévient également l’augmentation de la
Bilophila nocive (Figure 2 à droite)

Conformément aux résultats de l’étude de Nature ci-mentionnée, la
présente étude a révélé qu’une alimentation à base de produits animaux
augmentait un genre de bactéries nocives appelées Bilophila. La
Bilophila
induirait l’inflammation dans les intestins en produisant
une substance nocive, le sulfure d’hydrogène, qui endommage la muqueuse
de l’intestin grêle2. Selon les rapports, elle est élevée
chez les patients atteints d’appendicite.3 Cependant, aucune
augmentation significative de ce genre de bactéries nocives n’a été
observée chez les sujets du groupe C. Le B. longum BB536 a montré
d’excellents résultats sur la régularisation de la fonction intestinale,
a eu des effets protecteurs contre l’agent entéropathogène Escherichia
coli
O-1574 et a contribué à éradiquer les Bacteroides
fragilis
entérotoxinogènes (Enterotoxigenic Bacteroides Fragilis,
ETBF), qui sont associés au développement du cancer colorectal.5

À propos du Bifidobacterium longum BB536

Le BB536 est l’une des souches bifidobactériennes résidentielles
humaines qui résident naturellement dans les intestins humains et sont
des éléments naturels du système digestif humain. C’est l’une des
souches probiotiques qui font l’objet des études les plus approfondies
au monde. Morinaga mène depuis plus de 40 ans des activités de recherche
et de développement sur le BB536, qui bénéficie depuis 2009 de la norme
GRAS. Validés par plus de 120 études publiées, les effets bénéfiques de
la BB536 ont été confirmés dans des domaines cliniques, tels que la
santé intestinale, l’immunité, l’infection et l’allergie.

À propos de Morinaga

Morinaga Milk Industry Co., Ltd. est l’une des principales sociétés de
produits laitiers du Japon. Fondée en 1917 et comptant plus de 3 000
employés, Morinaga excelle dans le domaine de l’innovation technologique
et propose des produits laitiers et d’autres ingrédients fonctionnels
bénéfiques à ses clients à travers le monde. Pour plus d’informations,
consulter http://www.morinagamilk.co.jp/english/.

Références
1. Nature 505, 559-563(2014)
2.
Nature 487, 104-108(2012)
3. PLoS One 4, e95414(2014)
4. Bios.
Microflora 22, 85-91(2003)
5. Anaerobe 18, 14-18(2012)

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Morinaga Milk Industry Co., Ltd.
Mai Nozawa, +81-3-3798-0152
m-nozawa@morinagamilk.co.jp
http://www.morinagamilk.co.jp/english/