Press release

Les spécialistes souhaitent de nouvelles approches de prise en charge du diabète chez les patients obèses.

0 0
Sponsorisé par Business Wire

De nouvelles recherches mettent en lumière le rôle de la chirurgie dans la prise en charge du diabète de type 2. NORDERSTEDT, Allemagne–(BUSINESS WIRE)–Ethicon, la filiale de Johnson & Johnson spécialisée dans le matériel et les consommables médicaux, met un point d’honneur à jouer un rôle d’avant-garde dans la résolution du coût de l’obésité, tant

De nouvelles recherches mettent en lumière le rôle de la chirurgie
dans la prise en charge du diabète de type 2.

NORDERSTEDT, Allemagne–(BUSINESS WIRE)–Ethicon, la filiale de Johnson & Johnson spécialisée dans le matériel et
les consommables médicaux, met un point d’honneur à jouer un rôle
d’avant-garde dans la résolution du coût de l’obésité, tant pour les
patients eux-mêmes que pour les systèmes de santé partout dans le monde,
en élargissant l’accès aux traitements et en démontrant la valeur
critique de ces derniers.

Ethicon soutient résolument le recours à des traitements dont
l’efficacité est attestée et salue donc la publication des résultats de
nouvelles recherches suggérant qu’une chirurgie pourrait jouer un rôle
important dans la prise en charge des patients atteints d’un diabète de
type 2. De nouvelles recommandations1 publiées dans DiabetesCare
et présentées à l’occasion des récentes rencontres scientifiques
annuelles de l’association américaine de diabétologie (ADA, American
Diabetes Association) indiquent qu’une chirurgie métabolique devrait
être envisagée pour le traitement des patients atteints d’un diabète de
type 2 et souffrant d’obésité (IMC > 30 kg/m2 ou > 27,5 pour les
patients d’origine asiatique) lorsque l’hyper-glycémie n’est pas
contrôlée de manière adéquate par le style de vie et une thérapie
médicale optimale. Ces recommandations avaient reçu l’aval de
45 associations mondiales (dont 30 organisations de médecins et 15 de
chirurgiens) au moment de leur publication, notamment celui de la
Fédération internationale du diabète (FID) et ceux des associations
américaine et britannique (American Diabetes Association et Diabetes UK).

Ces recommandations s’appuient sur des éléments d’analyse des mécanismes
métaboliques ainsi que sur des preuves cliniques, notamment issues de 11
essais cliniques randomisés. Les résultats des cinq années finales de
suivi de l’essai clinique STAMPEDE2 (Surgical Treatment and
Medications Potentially Eradicate Diabetes Efficiently, ou, en
français : Potentiel d’éradication efficace du diabète par traitement
chirurgical et médicamenteux) viennent encore appuyer ces conclusions en
mettant plus largement en lumière le rôle de la chirurgie dans le
traitement des patients obèses atteints d’un diabète de type 2. Les
conclusions, qui ont été débattues lors du congrès EOS 2016 de
l’Association européenne pour l’étude de l’obésité (EASO) organisé ce
mois-ci à Gothenburg, montrent que les effets bénéfiques de la chirurgie
bariatrique sur le contrôle de la glycémie chez les patients légèrement
et modérément obèses atteints d’un diabète de type 2 peuvent persister
pour une période allant jusqu’à cinq ans. Par ailleurs, les patients
ayant bénéficié d’une chirurgie bariatrique étaient mieux à même de
contrôler leur diabète de type 2 au fil du temps, en comparaison de ceux
qui avaient été pris en charge par un traitement intensif exclusivement
médicamenteux.

Le docteur Francesco Rubino, professeur de chirurgie et président de la
chaire de chirurgie métabolique et bariatrique du King’s College London
est intervenu en ces termes lors du congrès : « La prévention du diabète
reste évidemment cruciale. Quant aux patients chez qui la maladie est
établie, ceux-ci devraient avoir accès à des traitements efficaces. Les
résultats des recherches démontrent désormais que la chirurgie peut être
la meilleure solution pour certains diabétiques de type 2 ». Il
poursuit : « Les recommandations DSS-II viennent véritablement changer
la donne puisqu’elles établissent clairement et pour la première fois
que la chirurgie peut être une option de traitement de référence pour le
diabète. Cette conclusion a reçu l’aval de 45 organisations dans le
monde, ce qui est sans précédent au sein de la communauté médicale ».

Le congrès s’est également penché sur un rapport3 développé
en collaboration avec l’Economist Intelligence Unit (EIU),
qui étudie les approches politiques actuelles en matière d’obésité aux
échelons nationaux et de l’UE, et identifie les faiblesses des
initiatives actuelles à travers l’Europe.

« Une stratégie plus globale et une meilleure maîtrise des coûts sont
nécessaires afin de résoudre le problème de l’obésité », souligne Silvia
de Dominicis, vice-présidente Ethicon pour la région EMOA. « Le plus
important à présent est que les États membres européens reconnaissent
collectivement que les personnes souffrant d’obésité doivent être
traitées comme des patients. Nous espérons que ces nouvelles recherches
contribueront à initier un dialogue critique avec les décisionnaires
politiques, afin d’aller dans la bonne direction pour la gestion future
de l’obésité. Il est temps d’agir ».

L’obésité et les troubles métaboliques atteignent aujourd’hui des
proportions pandémiques, puisque près de 30 % de la population mondiale
(soit 2,1 milliards de personnes) sont en surcharge pondérale ou obèses4.
L’augmentation du taux d’obésité est allée de pair avec celle du diabète
de type 2 et 25 à 27 % de la population obèse sont atteints d’un diabète
de type 25. En Europe, les estimations indiquent aujourd’hui
20% d’obésité chez la population adulte6, ce qui a
d’importantes implications économiques : plus de 33 milliards d’euros de
frais annuels de santé sont imputables à l’obésité7.

– Fin –

Notes à l’intention des rédactions

Ethicon en bref : de la création des premiers fils de suture à la
révolution de la chirurgie grâce à des procédures d’intervention aussi
peu invasives que possible, Ethicon* apporte une contribution
significative à la chirurgie depuis plus de 60 ans. Notre dévouement
permanent aux progrès de la chirurgie repose sur notre engagement
de contribuer à la résolution des problèmes de santé publique les plus
pressants, à l’amélioration de la qualité de vie et à la préservation
d’un plus grand nombre de vies. Grâce aux technologies et solutions
chirurgicales d’Ethicon, notamment les fils de suture, les agrafeuses,
les dispositifs thermo-chirurgicaux, les trocarts et les pinces
hémostatiques, et à notre volonté de contribuer au traitement de
pathologies graves telles que l’obésité et le cancer partout dans le
monde, nous sommes un moteur d’innovation et améliorons chaque jour la
qualité de vie des patients. Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.ethicon.com
ainsi que sur Twitter @Ethicon.

* La dénomination Ethicon englobe les produits et services de Johnson &
Johnson Medical Limited, d’Ethicon Endo-Surgery (Europe) GmbH et de
certaines de leurs sociétés affiliées.

Références :

1. Rubino F, et al. Metabolic Surgery in the Treatment Algorithm for
Type 2 Diabetes: A Joint Statement by International Diabetes
Organizations. Diabetes Care, juin 2016, 39:861–877.

2. Bariatric Surgery Still Tops Meds for Glycemic Control at 5 Years:
STAMPEDE. Medscape, 14 avril 2016.

3. Economist Intelligence Unit. 2015. Confronting Obesity in Europe:
Taking action to change the default setting. Disponible à l’adresse :http://www.eiu.com/industry/article/733713257/white-paper—confronting-obesity-in-europe/2015-11-26.

4. Dobbs, R., Sawers, C., Thompson, F., Manyika, J., Woetzel, J., Child,
P., McKenna, S., Spatharou, A. (2014, November 1). How the world could
better fight obesity. Disponible à l’adresse : http://www.mckinsey.com/insights/economic_studies/how_the_world_could_better_fight_obesity.

5. Bays HE, Chapman RH, Grandy S. The relationship of body mass index to
diabetes mellitus, hypertension and dyslipidaemia: comparison of data
from two national surveys. International Journal of Clinical
Practice
, 61(5), 737–747, 2007. http://doi.org/10.1111/j.1742-1241.2007.01336.x

6. World Health Organization Health Topics. http://www.euro.who.int/en/health-topics/noncommunicable-diseases/obesity/data-and-statistics
(consultation : 5 octobre 2016).

7. Fry J, Finley W. The prevalence and costs of obesity in the EU.
Proceedings of the Nutrition Society, 2005, 64:359-362.

© 2016 Ethicon Endo-Surgery (Europe) GmbH 054476-160608 EMOA

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Ethicon Endo-Surgery (Europe) GmbH
Dawn Trail (+49 (0)6209
796 8906)
DTrail@its.JNJ.com
ou
Publicis
Life Brands Resolute
Julia Kirby (+44 (0) 7966 833136)
ethicon@publicislifebrandsresolute.com