Press release

Moody’s acquiert GGY et améliore considérablement les offres de risque d’assurance

0 0
Sponsorisé par Business Wire

NEW YORK–(BUSINESS WIRE)–Moody’s Corporation (NYSE : MCO) a annoncé aujourd’hui qu’elle a acquis GGY, un leader dans la fourniture de logiciels actuariels avancés au secteur international de l’assurance vie. Combinée aux produits de risque d’assurance de Moody, l’acquisition génère une offre de risque d’entreprise parmi les meilleures dans le secteur qui s’adresse aux sociétés internationales

NEW YORK–(BUSINESS WIRE)–Moody’s Corporation (NYSE : MCO) a annoncé aujourd’hui qu’elle a acquis
GGY, un leader dans la fourniture de logiciels actuariels avancés au
secteur international de l’assurance vie. Combinée aux produits de
risque d’assurance de Moody, l’acquisition génère une offre de risque
d’entreprise parmi les meilleures dans le secteur qui s’adresse aux
sociétés internationales d’assurance vie et de réassurance vie.

Le système actuariel AXIS de GGY largement utilisé par les sociétés
internationales d’assurance vie, les réassureurs et les consultants pour
ses fonctions de tarification, de réservation, de gestion de l’actif et
du passif, de modélisation financière, de calculs de capital et de
couverture. Disponibles par le biais d’une plate-forme de fourniture
avancée basée sur le Cloud ou de logiciels installés, les solutions de
GGY offrent aux clients la flexibilité nécessaire pour déployer
rapidement la puissance de calcul de grande envergure de plus en plus
demandée pour la conduite d’analyses d’assurance complexes.

« L’ajout des solutions actuarielles puissantes de GGY étend
considérablement les capacités de Moody’s Analytics pour nos clients
assureurs », a déclaré Mark Almeida, président de Moody’s Analytics. «
Les produits de GGY sont largement utilisés dans l’ensemble du secteur
de l’assurance vie et offrent des capacités d’analyse de pointe dans
leur catégorie et des options de déploiement flexibles qui permettent
une réduction substantielle des coûts et du risque opérationnel ».

La gamme de produits AXIS vient s’ajouter au vaste éventail de solutions
de risque pour les assureurs qu’offre Moody’s Analytics, dont la gestion
des données, le flux de travail, les fonds propres réglementaires et les
capacités d’établissement de rapports, ainsi qu’une fonction de
simulation avancée et des capacités de modélisation de crédit.

Les conditions de la transaction, pour laquelle on prévoit qu’elle
représentera un effet dilutif de 0,02 $ sur le bénéfice par action de
Moody’s en 2016, n’ont pas été divulguées. GGY affichait un chiffre
d’affaires annuel d’environ 28 millions de dollars en 2015.

À PROPOS DE MOODY’S CORPORATION

Moody’s, un acteur essentiel des marchés financiers mondiaux, propose
des services de notation financière, de recherche et des outils et
analyses qui contribuent à la transparence et à l’intégration des
marchés financiers. Moody’s Corporation (NYSE : MCO) est la société mère
de Moody’s Investors Service, qui fournit des services de notation
financière et de recherche couvrant les instruments de dettes et les
valeurs mobilières, et de Moody’s Analytics, qui propose des logiciels
de pointe, des services de conseil et des prestations de recherche pour
l’analyse de crédit et l’analyse économique, ainsi que pour la gestion
des risques financiers. La société, qui a enregistré un chiffre
d’affaires de 3,5 milliards de dollars en 2015 et compte quelque 10 400
employés dans le monde , est implantée dans 36 pays. Pour obtenir des
informations complémentaires, veuillez consulter le site www.moodys.com.

Énoncés « prospectifs » en vertu de la loi Private Securities
Litigation Reform Act de 1995

Certaines déclarations contenues dans le présent communiqué constituent
des énoncés prospectifs et s’appuient sur les attentes, les plans et les
perspectives futurs concernant les affaires et les activités de Moody,
qui impliquent un certain nombre de risques et d’incertitudes. Les
énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse sont
formulés à la date de la présente, et la société décline toute
obligation de compléter, de mettre à jour ou de réviser ces énoncés de
manière continue, que cela fasse suite à des événements ultérieurs, à
une modification des attentes ou autrement. Relativement aux
dispositions « refuges » prévues par la loi Private Securities
Litigation Reform Act de 1995, la société identifie certains facteurs
qui pourraient entraîner une différence éventuellement substantielle
entre les résultats réels et ceux qui figurent dans ces énoncés
prospectifs. Ces facteurs, risques et incertitudes comprennent notamment
les perturbations actuelles du marché des crédits et le ralentissement
économique à l’échelle mondiale qui affectent et pourraient continuer
d’affecter le volume de dette et d’autres valeurs mobilières émises sur
les marchés financiers nationaux et/ou internationaux ; d’autres
questions qui pourraient affecter le volume de dette et d’autres valeurs
mobilières émises sur les marchés financiers nationaux et/ou
internationaux, y compris les inquiétudes liées à la qualité du crédit,
des changements des taux d’intérêt et toute autre volatilité sur les
marchés financiers ; le niveau des activités de fusion et d’acquisition
aux États-Unis et ailleurs dans le monde ; l’efficacité incertaine et
les éventuelles conséquences accessoires des initiatives du Gouvernement
des États-Unis et des gouvernements d’autres pays visant à faire face
aux difficultés actuelles en termes de perturbations du marché des
crédits et de ralentissement économique à l’échelle mondiale ; les
inquiétudes sur le marché qui affectent la crédibilité de Moody’s ou qui
affectent les perceptions sur le marché quant à l’intégrité ou l’utilité
des agences indépendantes d’évaluation financière ; l’introduction de
produits ou technologies concurrents par d’autres sociétés ; la pression
tarifaire exercée par la concurrence et/ou les clients ; le niveau de
réussite du développement de nouveaux produits et de l’expansion
mondiale de la société ; l’impact des réglementations sur la société en
tant qu’organisation de notation statistique reconnue au niveau
national, la possibilité d’introduction de nouvelles lois et
réglementations aux niveaux fédéral, étatique et local aux États-Unis, y
compris les dispositions prévues dans la loi Financial Reform Act et
dans les réglementations qui en découlent ; la possibilité d’une
concurrence accrue et de réglementations plus rigoureuses dans l’Union
européenne et dans d’autres juridictions hors des États-Unis ; les
risques de litiges liés aux cotes attribuées par Moody’s, ainsi que tout
autre litige, procédure intentée par un gouvernement ou dans le cadre
d’une réglementation, toute investigation et enquête auxquelles la
société pourrait être soumise de temps en temps ; les dispositions de la
loi Financial Reform Act portant modification des normes en matière de
plaidoirie et les réglementations de l’Union européenne portant
modification des normes en matière de responsabilité, dont l’application
a un impact néfaste sur les agences d’évaluation financière ; les
dispositions des réglementations de l’Union européenne imposant des
exigences procédurales et substantives supplémentaires sur la
tarification des services ; l’éventuelle perte d’employés clés ; des
défaillances ou des dysfonctionnements dans les activités et les
infrastructures de Moody’s ; toute vulnérabilité face aux cybermenaces
et d’autres préoccupations en matière de cybersécurité ; le résultat de
tout examen des initiatives internationales de planification fiscale de
la société mené par des autorités fiscales de contrôle ; les résultats
en matière fiscale et d’éventualités existants qui se rapportent à la
société, à ses prédécesseurs et à leurs sociétés affiliées, dont Moody’s
a assumé une part de la responsabilité financière ; le risque de
sanctions pénales ou de recours civils potentiels si la société ne se
conforme pas aux lois et réglementations des États-Unis ou d’autres
pays, qui s’appliquent aux juridictions dans lesquelles la société mène
ses activités, y compris les lois imposant des sanctions, les lois
anticorruption et les lois locales interdisant le versement de
pots-de-vin à des représentants gouvernementaux ; l’impact de fusions,
d’acquisitions et d’autres regroupements d’entreprises ainsi que la
capacité de la société à mener à bien l’intégration d’entreprises
acquises ; la volatilité des devises et des taux de change ; le niveau
des futurs flux de trésorerie ; les niveaux des investissements de
capitaux ; un déclin de la demande d’outils de gestion du risque de
crédit par les institutions financières ; et les autres facteurs de
risques présentés dans le rapport annuel de la société sur le formulaire
10-K couvrant l’exercice clos au 21 décembre 2015, et dans d’autres
dépôts effectués de temps en temps par la société auprès de la
Securities and Exchange Commission.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Moody’s Corporation
Michael Adler, 212-553-4667
Vice-président
directeur

Communications d’entreprise
michael.adler@moodys.com
ou
Salli
Schwartz, 212-553-4862
Responsable monde des relations avec les
investisseurs

sallilyn.schwartz@moodys.com