Press release

MSD Animal Health démontre son engagement à éliminer la rage dans le monde entier avec plus de deux millions de doses de vaccin à ce jour

0 0
Sponsorisé par Business Wire

MADISON, dans l’État du New Jersey–(BUSINESS WIRE)–MSD Animal Health (connue sous le nom de Merck Animal Health aux États-Unis et au Canada) est fière d’annoncer une réalisation historique dans sa lutte contre la rage, atteignant plus de deux millions de doses en dons de NOBIVAC®, son vaccin contre la rage, aux organisations qui travaillent à

MADISON, dans l’État du New Jersey–(BUSINESS WIRE)–MSD Animal Health (connue sous le nom de Merck Animal Health aux
États-Unis et au Canada) est fière d’annoncer une réalisation historique
dans sa lutte contre la rage, atteignant plus de deux millions de doses
en dons de NOBIVAC®, son vaccin contre la rage, aux
organisations qui travaillent à éliminer complètement cette maladie
évitable. Cette année, les dons de vaccins et d’autres ressources au
projet « Afya Serengeti » et à « Mission Rabies » dans les régions les
plus à risque dans le monde représentent l’engagement de longue date de
la société dans la lutte contre la rage.

Chaque année, on estime que 59 000 personnes meurent de la rage, 40 pour
cent de ces décès survenant chez les enfants de moins de 15 ans.1
La rage, une maladie négligée des populations vulnérables, se produit
principalement dans des communautés rurales reculées où les enfants âgés
de 5 à 14 ans sont souvent victimes. L’Afrique et l’Inde portent le plus
lourd fardeau du total annuel des décès dus à la rage.2 Les
chiens sont la source de la grande majorité des cas humains et les
principaux réservoirs, et la vaccination généralisée des chiens
constitue par conséquent une méthode efficace pour l’élimination de la
maladie.2

« En cette Journée mondiale de la rage et chaque jour, MSD Animal Health
est fière d’étendre notre collaboration avec le projet Afya Serengeti,
auquel nous sommes engagés depuis plus de 15 ans, et avec la Mission
Rabies, dans notre lutte sans relâche contre la rage », a déclaré Ingrid
Deuzeman, Directrice du marketing mondial chez MSD Animal Health. « La
rage est une maladie évitable avec un impact dévastateur sur les
populations vulnérables, et nous sommes engagés dans ces partenariats et
efforts visant à l’éliminer à l’échelle mondiale. »

Rejoindre la lutte contre la rage

Dans plus de 20 pays participants, lorsque les propriétaires d’animaux
et les vétérinaires choisissent les vaccins NOBIVAC®, MSD
Animal Health s’est engagée à faire correspondre ce choix avec un don du
vaccin NOBIVAC® contre la rage au profit du projet Afya
Serengeti et de Mission Rabies.

« Chaque année, plus de 25 millions de personnes dans le monde reçoivent
une vaccination post-morsure, qui empêchent des centaines de milliers de
décès dus à la rage par année. Toutefois, dans les zones sans accès
suffisant aux traitements et aux hôpitaux, l’incidence de la rage est
catastrophique. Chaque jour, les gens sont exposés à la rage et,
ensuite, confrontés à une course contre la montre, ce qui peut parfois
avoir une issue tragique et mortelle », a commenté le professeur Sarah
Cleaveland, fondatrice du projet Afya Serengeti. « Nous, et les
communautés soutenues par ce projet, sommes très reconnaissants de
l’appui continu de MSD Animal Health qui nous permet de contrôler la
rage et de sauver des vies dans les régions vulnérables. »

« Les vaccinations généralisées des chiens permettent de prévenir la
dévastation inutile que peut provoquer la rage chez les humains et les
animaux », a fait savoir Luke Gamble, fondateur de Mission Rabies. «
Notre collaboration avec MSD Animal Health est une ressource précieuse
dans notre mission d’éliminer la rage dans le monde entier d’ici 2030. »

Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter les sites www.afya.org,
www.missionrabies.com
et rabiesalliance.org/world-rabies-day.
Pour en savoir plus sur les vaccins NOBIVAC®, veuillez
consulter le site www.nobivac.com.

Sauver des vies dans le Serengeti

Le projet Afya Serengeti a empêché des centaines de morts horribles dans
le Serengeti grâce à la vaccination généralisée de chiens domestiques.
Chaque année, plus de 600 cas de rage de chien sont empêchés et 23 vies
humaines sauvées.3 La mise en œuvre de la vaccination canine
a été en mesure d’amener la rage à son niveau le plus bas,4
mais les efforts ont dû être intensifiés au cours des dernières années
pour faire face à la recrudescence de cas originaires d’introductions en
provenance de l’extérieur de la zone de vaccination, où la rage est
endémique. Heureusement, avec cette nouvelle dynamique, les cas ont
diminué considérablement au cours des trois dernières années et la
situation est prometteuse pour l’élimination. Le contrôle effectif de la
rage par la vaccination canine a également eu des avantages pour la
faune, y compris les chiens sauvages africains en voie de disparition,
qui se s’est rétablie dans le Serengeti National Park pour la première
fois depuis que la population a disparu suite à l’éclosion d’épidémies
de rage dans le début des années 1990.

Comprenant l’importance de fournir des vaccins à d’autres zones à
risque, le projet Afya met désormais l’accent sur l’expansion de sa zone
de service. Récemment, le programme s’est étendu au Kenya, au Bangalore
et dans la région de Pune en Inde.

Éliminer la rage en Inde et en Afrique

Depuis 2013, la Mission Rabies s’est fixé pour objectif de vacciner les
chiens sur l’ensemble des points chauds de la rage en Inde, où plus d’un
tiers de tous les cas de décès humains dus à la rage se produisent.5
Au vu de la réussite du programme en Inde, Mission Rabies a élargi son
soutien à l’Afrique.

Mission Rabies ne se contente pas de vacciner des centaines de milliers
de chiens contre la rage chaque année. Elle va dans les écoles et éduque
les enfants dans ces communautés, les informant de la gravité de la
maladie. Les enfants sont les plus touchés par la rage parce qu’ils
jouent avec des chiens et ne comprennent pas à quel point la rage peut
être mortelle.

Grâce à une équipe professionnelle de vétérinaires et de bénévoles,
Mission Rabies a, à ce jour, vacciné plus de 449 000 chiens, formé 80
vétérinaires et sensibilisé plus de 622 000 enfants sur le risque de la
rage. Cette année seulement, l’équipe de Mission Rabies a visité Goa, en
Inde ; Blantyre, au Malawi ; Ranchi City, en Inde ; Nwoya, en Ouganda,
Meru, en Tanzanie ; et Negombo, au Sri Lanka.

« Alors que nous célébrons la 10e Journée mondiale de la rage
en 2016, une étape importante dans la prévention de la rage qui sauve
des vies, MSD Animal Health est honorée de continuer à soutenir le
projet Afya Serengeti et Mission Rabies avec notre propre jalon de plus
de deux millions de dons de doses de vaccin NOBIVAC® contre
la rage », a déclaré le Dr David Sutton, directeur technique, MSD Animal
Health.

À propos de MSD Animal Health

MSD est aujourd’hui un chef de file mondial de l’industrie des soins de
santé dédié à améliorer le bien-être dans le monde. MSD Animal Health,
connue sous le nom de Merck Animal Health aux États-Unis et au Canada
est l’unité commerciale internationale pour la santé animale de MSD.
Grâce à son engagement au travers de la Science of Healthier Animals™
(science des animaux en meilleure santé), MSD Animal Health propose aux
vétérinaires, agriculteurs, propriétaires d’animaux domestiques et
gouvernements l’une des plus vastes gammes de médicaments, vaccins,
services et solutions de gestion de santé vétérinaires. MSD Animal
Health s’engage à préserver et à améliorer la santé, le bien-être et les
performances des animaux. La société investit énormément dans des
ressources allouées dynamiquement et intégralement à la R&D et dans une
chaîne d’approvisionnement moderne et internationale. MSD Animal Health
est présente dans plus de 50 pays et ses produits sont disponibles sur
quelque 150 marchés. Pour de plus amples informations, veuillez vous
rendre sur www.msd-animal-health.com
ou rejoignez-nous sur LinkedIn.

Énoncé prévisionnel de Merck & Co., Inc., Kenilworth, New Jersey,
États-Unis

Le présent communiqué de presse de Merck & Co. Inc., Kenilworth, New
Jersey, États-Unis (la « société ») comporte des « énoncés prospectifs »
au sens des dispositions Safe Harbor de la Private Securities Litigation
Reform Act de 1995 des États-Unis. Ces énoncés sont basés sur les
croyances et les attentes actuelles de la direction de la société et
comportent un certain nombre de risques et d’incertitudes. Si les
hypothèses sous-jacentes s’avéraient inexactes ou si l’un ou plusieurs
de ces risques ou incertitudes venaient à se concrétiser, les résultats
réels pourront différer de façon importante de ceux formulés dans ces
déclarations prospectives.

Les risques et incertitudes comprennent mais ne sont pas limités à
l’état du secteur et à la concurrence dans ce secteur en général ; à des
facteurs économiques généraux dont les fluctuations des taux d’intérêt
et des taux de change ; à l’impact des réglementations relatives au
secteur pharmaceutique et à la législation relative aux soins de santé
aux Etats-Unis et à l’international ; à la tendance mondiale à vouloir
limiter les coûts des soins de santé ; aux avancées technologiques,
nouveaux produits et brevets de la concurrence ; aux défis relatifs au
développement d’un nouveau produit dont l’obtention d’une autorisation
réglementaire ; à la capacité de la société à anticiper de façon précise
les futures conditions du marché ; aux problèmes ou retards de
fabrication ; à l’instabilité financière des économies internationales
et au risque souverain : à la dépendance de l’efficacité des brevets de
la société et d’autres protections ayant trait aux produits novateurs ;
et aux risques de litiges dont des litiges relatifs aux brevets et/ou
aux mesures réglementaires.

La société n’assume aucune obligation de mettre à jour l’une quelconque
de ces déclarations ou informations prospectives, que ce soit du fait
d’informations nouvelles, d’événements futurs ou pour toute autre
raison. D’autres facteurs pouvant provoquer un décalage entre les
résultats réels et ceux avancés dans les déclarations prospectives se
trouvent dans le bilan annuel de la société de 2015 sur le formulaire
10-K, ainsi que les autres formulaires de la société auprès de la
Securities and Exchange Commission (SEC) disponible sur le site Internet www.sec.gov.

_______________

1

  Hampson K, Coudeville L, Lembo T, Sambo M, Kieffer A, Attlan M,
Barrat J, Blanton JD, Briggs DJ, Cleaveland S et al. (2015)
Estimation de la charge mondiale de la rage canine endémique. PLoS
Negl Trop Dis 9(4): e0003709. doi:10.1371/journal.pntd.0003709
2

Organisation mondiale de la Santé. Fiche d’informations sur la
rage : épidémiologie. Consulté le 31 août 2016 sur http://www.who.int/rabies/epidemiology/en/.

3 Hampson, K. Contact-tracing study data [non publié]. Juin 2013.
4

Kaare M, Lembo T, Hampson K, et al. Rabies control in rural
Africa: evaluating strategies for effective domestic dog
vaccination. Vaccine. 2009;27(1):152–160.

5

Organisation mondiale de la santé. Bulletin de l’Organisation
mondiale de la santé. « La guerre continue de l’Inde contre la
rage. » Bulletin de l’Organisation mondiale de la santé. Volume
87, Numéro 12, décembre 2009, 885-964. Consulté le 17 juin 2015
sur http://www.who.int/bulletin/volumes/87/12/09-021209/en/.

 

NOBIVAC® est une marque déposée d’Intervet International
B.V., une filiale de Merck & Co., Inc., Kenilworth, New Jersey.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

MSD Animal Health
Amy Firsching, +1-973-937-5453
amy.firsching@merck.com