Press release

ONCODESIGN : Résultats du 1er semestre 2016

0 0
Sponsorisé par Business Wire

Poursuite des investissements en R&D, notamment sur Nanocyclix (+34%) Entrée en clinique de la première molécule d’Oncodesign avec le radiotraceur spécifique des récepteurs EGFR mutés Signature d’un partenariat stratégique avec IPSEN en Expérimentation Franchissement d’une première étape dans le cadre de la collaboration avec BMS Consommation de trésorerie limitée à 0,6 M€ sur le semestre DIJON,

  • Poursuite des investissements en R&D, notamment sur Nanocyclix (+34%)
  • Entrée en clinique de la première molécule d’Oncodesign avec le
    radiotraceur spécifique des récepteurs EGFR mutés
  • Signature d’un partenariat stratégique avec IPSEN en Expérimentation
  • Franchissement d’une première étape dans le cadre de la collaboration
    avec BMS
  • Consommation de trésorerie limitée à 0,6 M€ sur le semestre

DIJON, France–(BUSINESS WIRE)–Regulatory News:

ONCODESIGN (Paris:ALONC) (FR0011766229 – ALONC), société
biotechnologique au service de l’industrie pharmaceutique pour la
découverte de nouvelles molécules thérapeutiques contre les cancers et
autres maladies graves sans traitement efficace connu, annonce ses
résultats du premier semestre 2016.

Millions d’euros – données non auditées   S1 2016   S1 2015   Evolution
Chiffre d’affaires Expérimentation   4,70   4,57   +3%
Chiffre d’affaires Découverte   1,03   1,42   -27%
Chiffre d’affaires Total   5,74   5,99   -4%
Autres revenus d’exploitation   0,10   0,41   -76%
Total des revenus d’exploitation   5,84   6,40   -9%
Charges d’exploitation   (8,48)   (7,43)   na
Résultat d’exploitation   (2,64)   (1,03)   na
Résultat net   (1,77)   (0,26)   na
Position de trésorerie nette (au 30 juin)   8,5   9,4    

Philippe Genne, PDG et fondateur d’Oncodesign, commente : « La
société a réalisé un premier semestre 2016 conforme à sa stratégie et à
ses ambitions. Nos résultats reflètent la baisse des revenus de nos
activités de Découverte, qui avaient bénéficié du paiement d’étape d’UCB
au premier semestre 2015, et la poursuite de nos investissements,
notamment autour de notre plateforme Nanocyclix et du développement de
nos activités en Expérimentation. D’un point de vue qualitatif, notre
forte croissance en Amérique du Nord et en Asie, la signature du
partenariat en Expérimentation avec IPSEN et l’élargissement de notre
offre de service de la preuve du concept à une offre large de « drug
discovery full service » nous permettent d’envisager de nouvelles
perspectives de croissance. Côté Découverte, l’extension de nos brevets
aux Etats-Unis et en Europe consolide notre technologie. Nous
poursuivons activement nos programmes comme avec Bristol-Myers Squibb,
qui a engagé une première cible dans notre collaboration, et RIPK2 pour
lequel des discussions se poursuivent avec des partenaires
pharmaceutiques autour de la recherche d’accords adaptés. Ce premier
semestre 2016 marque ainsi l’atteinte d’objectifs importants pour
Oncodesign qui soutiendront son développement et nous permettent
d’afficher une grande confiance pour le second semestre 2016. »

Chiffre d’affaires Expérimentation en hausse et franchissement d’une
première étape clé avec Bristol-Myers Squibb en Découverte

L’activité Expérimentation présente un chiffre d’affaires en hausse de
+3% à 4,70 M€. Malgré un environnement plus compétitif sur le marché de
l’évaluation préclinique des thérapies anticancéreuses, notamment en
Europe (36% des ventes), l’activité s’est nettement accrue dans les
zones Amérique du Nord (22% des ventes) et Asie (21% des ventes) qui
progressent respectivement de +52% et +412%. Il convient de noter que la
signature du contrat de partenariat stratégique de service au mois de
mai 2016 avec IPSEN n’a pas eu d’impact significatif sur le chiffre
d’affaires de ce premier semestre.
La société disposait à fin juin
2016 d’un carnet de commandes de 7,1 M€, en progression de +65% par
rapport au 31 décembre 2015, dont 3,7 M€ au titre du minimum garanti à
recevoir par Oncodesign dans le cadre de son partenariat de long terme
avec IPSEN, qui devrait contribuer plus largement au chiffre d’affaires
du second semestre 2016.

L’activité Découverte affiche un chiffre d’affaires de 1,03 M€ sur le
semestre contre 1,42 M€ au premier semestre 2015, période sur laquelle
Oncodesign avait bénéficié du paiement d’étape d’UCB, à l’occasion de la
levée de son option pour acquérir les droits mondiaux sur une sélection
de molécules très spécifiques d’Oncodesign dans le domaine des maladies
neurologiques.
Le premier semestre 2016 a néanmoins bénéficié d’un
premier paiement d’étape de Bristol-Myers Squibb suite au franchissement
d’une étape clé liée à la sélection d’une première cible. Pour rappel,
dans le cadre de ce partenariat, Oncodesign pourra bénéficier de
versements pouvant atteindre jusqu’à 80 millions de dollars par cible
ainsi que des royalties progressives sur les ventes futures et
des paiements additionnels en fonction des performances commerciales de
chaque produit.

Résultats semestriels marqués par l’intensification des efforts de
R&D et l’entrée en clinique de la première molécule d’Oncodesign

Au premier semestre 2016, Oncodesign a réalisé un résultat
d’exploitation de -2,64 M€ contre -1,03 M€ au premier semestre 2015.

Cette évolution reflète notamment l’intensification des efforts de
R&D qui progressent de +20% au premier semestre 2016, notamment pour la
plateforme de recherche d’inhibiteurs de kinases Nanocyclix. Les
investissements concernant cette plateforme technologique affichent en
effet une augmentation de +34%, passant de 1,21 M€ à 1,61 M€, soit 64%
des dépenses totales de R&D.

A noter qu’une première molécule issue du programme Imakinib
(pharmaco-imagerie) a obtenu l’autorisation d’entrée en phase clinique.
Il s’agit d’un radiotraceur ligand du récepteur EGFR muté. Les premiers
patients atteints de cancer du poumon non à petites cellules (NSCLC)
devraient être recrutés d’ici la fin du mois de septembre 2016 dans le
cadre d’un essai clinique d’une durée de 18 à 24 mois.
Les
mutations activatrices de la kinase EGFR, à l’origine de phénomène de
résistance aux traitements de références dans les cancers du poumon
NSCLC, concernent de 10 à 15% des patients atteints, dont le nombre
total est estimé à environ 1,3 million en 2022, en Europe, en Amérique
du Nord et en Asie. En tant que premier radiotraceur de ce type, il
ouvrirait la voie à une nouvelle gamme de biomarqueurs en imagerie dont
l’importance serait cruciale pour le développement de la médecine de
précision.

Par nature, les dépenses de personnel sont en hausse de +14% pour un
effectif moyen de 102 personnes sur le semestre contre 76 personnes il y
a un an, représentant une augmentation de +34%.

Les dépenses externes s’établissent à 0,7 M€ sur la période, en
progression de +24% comparé au premier semestre 2015. Ces dépenses,
réalisées pour l’essentiel par des sous-traitants scientifiques, sont
notamment liées à l’intensification des dépenses de R&D portant sur la
plateforme Nanocyclix.

Les achats de matières et approvisionnement sont en diminution de 21%,
passant de 1,22 M€ lors du premier semestre 2015 à 0,95 M€ ce semestre.
Cette diminution étant essentiellement liée à l’activité
Expérimentation, elle traduit une hausse significative de la valeur
ajoutée de cette activité sur la période.

Enfin, après prise en compte d’une augmentation de +20% du crédit
d’impôts recherche à 0,84 M€, de produits financiers provenant des
placements de trésorerie et d’un impact de change négatif lié au
versement de 3 millions de dollars par Bristol-Myers Squibb en janvier
2016, le résultat net s’affiche à -1,77 M€ contre -0,26 M€ au premier
semestre 2015.

Consommation de trésorerie limitée et maîtrisée

Au premier semestre 2016, la consommation de trésorerie d’Oncodesign
s’est élevée à seulement 0,6 M€ malgré l’accroissement des dépenses de
R&D sur la période.

Compte tenu de l’avance remboursable de la part de Bpifrance à hauteur
de 0,30 M€ pour le projet IMODI (première filière industrielle nationale
de médecine de précision), la trésorerie nette au 30 juin 2016 s’est
établie à 8,5 M€ avant prise en compte du remboursement à venir du
Crédit Impôt Recherche pour 1,7 M€ et l’encaissement effectif du
franchissement d’étape de Bristol-Myers Squibb intervenu le 8 juillet
2016.

La gestion de la trésorerie reste ainsi particulièrement maîtrisée et
reflète la résilience du business model diversifié et intégré
d’Oncodesign.

Prochaine publication financière : Chiffre d’affaires annuel
2016, le mardi 31 janvier 2017 (après bourse)

A propos d’ONCODESIGN : www.oncodesign.com

Créée il y a plus de 20 ans par le Dr. Philippe Genne, PDG et
actionnaire principal, ONCODESIGN est une entreprise biotechnologique
qui maximise les chances de succès de l’industrie pharmaceutique pour
découvrir de nouvelles molécules thérapeutiques contre les cancers et
autres maladies graves sans traitement efficace connu. Fort d’une
expérience unique acquise auprès de plus de 600 clients, dont les plus
grandes entreprises pharmaceutiques du monde, et s’appuyant sur une
plateforme technologique complète, alliant chimie médicinale,
pharmacologie et imagerie médicale de pointe, ONCODESIGN est en mesure
de prédire et d’identifier, très en amont, pour chaque molécule son
utilité thérapeutique et son potentiel à devenir un médicament efficace.
Appliquée aux inhibiteurs de kinases, des molécules qui représentent un
marché estimé à plus de 40 milliards de dollars en 2016 et près de 25%
des investissements en R&D de l’industrie pharmaceutique, la technologie
d’ONCODESIGN a déjà permis de cibler plusieurs molécules d’intérêts à
fort potentiel thérapeutique, en oncologie et hors-oncologie, et de
signer des partenariats avec des groupes pharmaceutiques tels que
Bristol-Myers Squibb, Ipsen et UCB. Basée à Dijon, au cœur du pôle
universitaire et hospitalier, ONCODESIGN compte 108 collaborateurs et
dispose de filiales au Canada et aux Etats-Unis.

Contacts

Oncodesign
Philippe Genne, Tél. : 03 80 78 82 60
Président
Directeur Général
investisseurs@oncodesign.com
ou
NewCap
Relations
Investisseurs & Presse
Julien Perez / Nicolas Merigeau, Tél. :
01 44 71 98 52
oncodesign@newcap.eu