Press release

Reset Therapeutics, Inc. lance un partenariat de recherche avec Alkermes en vue de la découverte et du développement de nouveaux modulateurs de l’orexine

0 0
Sponsorisé par Business Wire

–– Reset octroie une licence pour de nouveaux modulateurs de l’orexine depuis une plateforme de découverte de médicaments –– SAN FRANCISCO SUD, Californie–(BUSINESS WIRE)–Reset Therapeutics, Inc., a annoncé aujourd’hui un partenariat avec une société affilée d’Alkermes plc en vue de la découverte, du développement et de la commercialisation de nouveaux modulateurs du récepteur de l’orexine

–– Reset octroie une licence pour de nouveaux modulateurs de
l’orexine depuis une plateforme de découverte de médicaments ––

SAN FRANCISCO SUD, Californie–(BUSINESS WIRE)–Reset
Therapeutics, Inc.
, a annoncé aujourd’hui un partenariat avec une
société affilée d’Alkermes plc en vue de la découverte, du développement
et de la commercialisation de nouveaux modulateurs du récepteur de
l’orexine à partir de la plateforme de découverte de médicaments de
Reset. Le système de l’orexine est un modulateur clé de l’état de
veille, de l’appétit et de l’humeur, et son dérèglement est associé à
des troubles du système nerveux central (SNC) tels que la narcolepsie et
la dépression.

« Alkermes est un partenaire idéal avec qui faire avancer ce programme
passionnant compte tenu de la réussite et de l’expertise de l’entreprise
dans le développement et la commercialisation de traitements du SNC », a
déclaré Ross Bersot, analyste financier, président et chef de la
direction de Reset Therapeutics. « Notre programme de modulateur des
récepteurs de l’orexine est un excellent exemple de la façon dont Reset
travaille à la création de nouveaux produits thérapeutiques en
poursuivant des cibles médicamenteuses associées au système circadien.
Cette collaboration avec Alkermes permettra d’accélérer l’avancement de
ce programme, tandis que Reset poursuit également son programme de
modulateur de cryptochrome et d’autres possibilités dans son pipeline. »

Selon les termes de l’accord, Reset fournira à Alkermes une option
exclusive, dans le monde entier, d’octroyer une licence pour les
modulateurs de l’orexine résultant de la collaboration. Reset a reçu un
paiement initial et sera admissible à recevoir des paiements d’étape
pour le développement, la réglementation et les ventes, ainsi que des
redevances sur les ventes de produits futurs. Reset sera pleinement
responsable du développement de molécules résultant de la collaboration
grâce à l’achèvement des études cliniques initiales de Phase 2. Alkermes
a également réalisé un placement en actions au sein de Reset.

« Alkermes fait preuve d’un engagement fort pour identifier et apporter
des médicaments innovants pour le SNC aux patients ayant des besoins
critiques non satisfaits », a déclaré Mark Namchuk, Ph.D., premier
vice-président de la recherche et du développement pharmaceutique non
clinique pour Alkermes. « Nous sommes très heureux d’entamer cette
collaboration de recherche avec Reset, pour tirer parti des perspectives
uniques de l’entreprise dans le secteur de la chimie et de la biologie
du modulateur des récepteurs de l’orexine afin d’explorer le
développement de nouveaux médicaments prometteurs pour une large gamme
de maladies du SNC. »

À propos de Reset Therapeutics

Reset, une société biopharmaceutique au stade de la découverte cofondée
par des leaders dans le domaine de la biologie circadienne, et Bay City
Capital, développe des approches d’exception pour le traitement des
maladies par la restauration naturelle des rythmes sur 24 heures de
l’organisme, ou rythme circadien. La société a mis au point une
plateforme exclusive conçue pour identifier et caractériser des composés
qui modulent l’activité et la fonction des horloges moléculaires et
découvre des médicaments qui modulent ces horloges et ces systèmes
contrôlés par ces horloges. Reset élucide les liens entre la physiologie
diurne anormale et les maladies, et a développé un portefeuille en plein
essor de nouveaux traitements potentiels qui modulent ces connexions.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Reset Therapeutics, Inc.
Ross Bersot, 415-652-4953
ross@resettherapeutics.com