Press release

RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE 2016

0 0
Sponsorisé par Business Wire

LUXEMBOURG–(BUSINESS WIRE)–SES S.A. (NYSE Euronext Paris et Bourse de Luxembourg : SESG) publie ses résultats financiers au titre du premier trimestre clos le 31 mars 2016. FAITS MARQUANTS DU T1 2016 La mise en œuvre de la stratégie porte ses fruits Le chiffre d’affaires ressort à 481,6 millions d’euros, en hausse de 0,8 % par rapport à l’exercice

LUXEMBOURG–(BUSINESS WIRE)–SES S.A. (NYSE Euronext Paris et Bourse de Luxembourg : SESG) publie ses
résultats financiers au titre du premier trimestre clos le 31 mars 2016.


FAITS MARQUANTS DU T1 2016

La mise en œuvre de la stratégie porte ses fruits

  • Le chiffre d’affaires ressort à 481,6 millions d’euros, en hausse de
    0,8 % par rapport à l’exercice précédent (-1,9 % à taux de change
    constants1)
  • L’EBITDA s’inscrit à 356,2 millions d’euros, en ligne avec l’exercice
    précédent (-2,9 % à taux de change constants)
  • La marge d’EBITDA s’établit à 74,0 % (contre 74,5 % au premier
    trimestre 2015) ; dans le segment des infrastructures, la marge
    ressort à 84,2 % (T1 2015 : 84,8 %)
  • Le résultat net part du groupe s’élève à 115,1 millions d’euros (T1
    2015 : 131,0 millions d’euros)
  • Le ratio d’endettement net sur EBITDA a progressé à 2,43 fois (T1
    2015 : 2,76 fois)

Créer un positionnement différencié pour jeter les bases d’une
croissance durable

  • Prise du contrôle d’O3b, permettant à SES de différencier son offre
    dans les segments Services aux entreprises, Services de mobilité et
    Services aux administrations publiques
  • Part de la télévision haute définition portée de 30,0 % à 32,5 %,
    renforçant la croissance du chiffre d’affaires du segment Vidéo
  • Lancement réussi de SES-9, ajoutant 53 répéteurs (en termes nets) la
    mise en service étant attendue à la mi-2016
  • Création d’un leader mondial de la fourniture de solutions médias avec
    la fusion de SES Platform Services et de RR Media
  • Forte croissance du chiffre d’affaires sur le segment Services de
    mobilité et contrats à long terme importants signés avec Gogo et
    Panasonic
  • Carnet de commandes substantiel à 7,6 milliards d’euros (T1 2015 :
    7,4 milliards d’euros)

Karim Michel Sabbagh, Président et Directeur général, commente ainsi
ces résultats :
« Le début de l’année 2016 est très
prometteur, SES ayant jeté les bases de la croissance future. Nous avons
poursuivi la mise en œuvre de notre stratégie d’internationalisation,
avec la signature d’un accord de fusion entre RR Media et notre filiale
SES Platform Services, ouvrant la voie à la création d’un leader mondial
de la fourniture de solutions médias. Nous avons maintenu une croissance
soutenue sur la verticale de marché des Services vidéo au cours du
trimestre, ainsi que sur le segment Services de mobilité, où nous avons
signé d’importants contrats à long terme avec des acteurs de premier
rang de la connectivité en vol. Nos activités de Services aux
administrations publiques ont enregistré une performance vigoureuse,
tandis que le segment des Services aux entreprises a évolué dans le
prolongement des tendances observées en 2015.

La dynamique positive en termes de nouveaux contrats et de
renouvellements a contribué à la croissance du carnet de commandes
solide de SES, atteignant désormais 7,6 milliards d’euros. De plus, le
lancement réussi du satellite SES-9 le 4 mars 2016 devrait fortement
soutenir la croissance cette année.

Le rachat d’une participation permettant d’acquérir le contrôle d’O3b
Networks permet de donner corps à la stratégie de différenciation de
SES. O3b offre des capacités et des solutions uniques aux clients des
segments Services aux entreprises, Services de mobilité et Services aux
administrations publiques, notamment pour les applications dans
lesquelles un faible taux de latence est une caractéristique de plus en
plus essentielle. La réunion des réseaux de satellites en orbite
géostationnaire et en orbite terrestre moyenne permet à SES d’offrir des
services attrayants et de se démarquer fortement par rapport au reste de
l’industrie, tout en accélérant la croissance top-line de SES ».

ANALYSE DE LA PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE

Le carnet de commandes de SES a progressé à 7,6 milliards d’euros au
31 mars 2016 (31 mars 2015 : 7,4 milliards d’euros), grâce aux nouveaux
contrats et aux renouvellements dans les quatre verticales de marché de
SES.

Services vidéo – 71 % du chiffre d’affaires du groupe (T1 2015 : 68 %)

Le chiffre d’affaires publié a connu une progression de 5,0 % à
339,7 millions d’euros (en hausse de 3,2 % à taux de change constants),
porté par la croissance vigoureuse des nouvelles chaînes de télévision
haute définition (TVHD) et ultra haute définition (UHD) au sein de la
flotte actuelle, mais aussi par le nouveau chiffre d’affaires généré par
les capacités différenciées de services média de SES.

La couverture technique mondiale de SES s’est encore élargie, la flotte
mondiale de satellites atteignant désormais un total de 317 millions de
foyers partout dans le monde, dont 77 millions sur les marchés émergents
en forte croissance.

Le nombre de chaînes de télévision de SES au niveau mondial a encore
augmenté de 8,6 % (en glissement annuel) à 7 309 chaînes. La pénétration
de la télévision haute définition (HD) de SES est passée de 30,0 % à
32,5 %, à 2 375 chaînes HDTV au niveau mondial (en hausse de 17,6 % en
glissement annuel). Par conséquent, la flotte mondiale de SES diffuse
désormais 26,7 % de l’ensemble des chaînes HDTV par satellite (contre
25,9 % au premier trimestre 2015), consolidant encore la position
d’acteur de premier plan de SES au sein de l’industrie. Le changement
par SES de sa méthode de dénombrement des chaînes a ajouté les quelque
300 chaînes diffusées sur le satellite Quetzsat-1, qui n’étaient pas
prises en compte auparavant. De ce fait, le nombre total de chaînes
transmises publié pour l’exercice précédent a été retraité pour
permettre une comparaison sur une base homogène.

Le développement de l’ultra haute définition (UHD) est appelé à devenir
un moteur de croissance considérable et, de même que pour la télévision
HD, SES se constitue une position de leader sur le marché dans la
distribution de cette expérience téléspectateur de nouvelle génération.
Au 31 mars 2016, la flotte de SES diffuse désormais 23 chaînes UHD au
total (T4 2015 : 19), dont 15 (T4 2015 : 12) pour des chaînes
commerciales UHD (y compris l’ensemble des versions régionales).

En février 2016, SES a annoncé la signature d’un accord en vue
d’acquérir le fournisseur de solutions médias RR Media. À la clôture de
l’acquisition, qui est assujettie à l’approbation des autorités
réglementaires attendue au deuxième ou au troisième trimestre 2016, les
activités de RR Media seront fusionnées avec celles de SES Platform
Services pour donner naissance à un leader mondial de la fourniture de
solutions médias. La nouvelle société servira plus de 1 500 clients
internationaux dans le domaine des médias, assurant la distribution de
plus de 1 000 chaînes de TV linéaires et l’exploitation de 120
plateformes de contenus à la demande.

Le 4 mars 2016, le satellite SES-9 a été lancé avec succès à bord de la
nouvelle version de la fusée Falcon 9 de SpaceX. Il est actuellement en
orbite de transfert géostationnaire. Lors de son entrée en service,
attendue à la mi-2016, le satellite augmentera la capacité de SES sur
plusieurs marchés clés en Asie-Pacifique en apportant 53 répéteurs haute
puissance en bande Ku supplémentaire. Ce satellite sera copositionné
avec SES-7 à la position orbitale clé de 108,2 degrés Est, permettant à
SES d’accroître encore la couverture technique et le nombre total de
chaînes transmises sur cette position orbitale importante, qui transmet
déjà plus de 600 chaînes TV à plus de 22 millions de ménages.

Services aux entreprises – 12 % du chiffre d’affaires du groupe (15 %
au premier trimestre 2015)

Le chiffre d’affaires publié de 59,9 millions d’euros est en diminution
de 18,1 % par rapport au premier trimestre 2015 (en baisse de 22,2 % à
taux de change constants), période qui intégrait la contribution
(principalement au premier semestre 2015) liée au transfert des
capacités contractées par ARSAT, en avance sur la migration vers son
propre satellite. Le chiffre d’affaires intègre également l’impact en
2015 du contrat de renouvellement de capacités sur les satellites
AMC-15/AMC-16 d’EchoStar. Si l’on exclut ces deux éléments, le chiffre
d’affaires des Services aux entreprises est en repli de 19,5 % à taux de
change constants, un chiffre qui intègre l’impact de l’appréciation du
dollar US sur certains clients, amorcé au deuxième semestre 2015.

SES repositionne son activité Services aux entreprises et développe de
nouveaux produits et solutions afin de prendre en compte l’évolution de
la dynamique sur cette verticale de marché. SES pourrait de nouveau
rencontrer des vents contraires à court terme, mais à moyen et long
terme, ces initiatives augmenteront sa capacité à offrir la solution
optimale à ses clients internationaux. L’investissement réalisé dans la
constellation de satellites en orbite terrestre moyenne d’O3b Networks,
qui opère depuis septembre 2014, est une pièce maîtresse dans la
stratégie de différenciation de SES en termes de réseau et de capacités,
notamment dans les applications pour lesquelles une latence faible est
une exigence de plus en plus essentielle pour le client.

En février 2016, SES a officiellement lancé Enterprise+ Broadband sur
cinq marchés africains. La plate-forme fournit aux prestataires de
services des solutions de connectivité simples, abordables et
flexibles ; elle offre jusqu’à 1 Go/s de connectivité et une
disponibilité du service à 99,5 %.

En Avril 2016, SES a annoncé la signature du premier contrat important
pour la solution Enterprise+ Broadband sous la forme d’un accord pour
aider l’initiative Internet.org de Facebook à offrir des services de
connectivité dans l’ensemble de l’Afrique sub-saharienne. En plus des
capacités satellitaires sur ASTRA 2G, ASTRA 3B et ASTRA 4A, SES fournira
également d’autres services, personnalisés pour offrir une solution
satellitaire adaptable et optimisée pour chaque client.

Enterprise+ sera le premier produit de Plus, le nouveau réseau de
données par satellite de SES, qui offrira des produits et des solutions
différenciés, adaptés aux besoins des clients et des verticales de
marché Services aux entreprises, Services de mobilité et Services aux
administrations publiques. SES est le seul opérateur de satellites qui
soit en mesure de réunir des technologies satellitaires multiples
(satellites en orbite terrestre moyenne (MEO), en combinaison avec les
faisceaux larges géostationnaires (GEO) et les charges utiles HTS) sur
de nombreux spectres de fréquences et cela grâce à des solutions
innovantes basées sur le protocole IP pour apporter une réponse optimale
à tous les besoins de ses clients partout dans le monde.

Services de mobilité – 5 % du chiffre d’affaires du groupe (T1 2015 :
3 %)

Le chiffre d’affaires publié ressort en progression de 60,6 % à
22,3 millions d’euros (+50,8 % à taux de change constants), grâce aux
bénéfices importants de la commercialisation de la capacité existante
pour la connectivité en vol, SES ayant établi des relations commerciales
solides avec les trois principaux prestataires de services de
connectivité aéronautique – Global Eagle Entertainment, Gogo et
Panasonic.

En février 2016, SES a conclu avec Gogo et Panasonic d’importants
contrats de fourniture de capacités pour les services de connectivité en
vol et les solutions de contenu aux compagnies aériennes commerciales
utilisant la capacité de spot de faisceau du High Throughput Satellite
(HTS) et les capacités de couverture large faisceau sur les satellites
SES-14 et SES-15.

Panasonic Avionics a conclu un contrat à long terme représentant son
engagement le plus important en termes de largeur de bande à ce jour, et
Gogo a signé l’un des plus importants accords de capacités satellitaires
jamais conclu dans le secteur aéronautique pour répondre à la demande
grandissante de connectivité en vol haut débit des passagers survolant
les Amériques.

En parallèle à l’important contrat signé en 2015 avec Global Eagle
Entertainment, le segment des solutions mondiales de mobilité de SES
(SES-12, SES-14 et SES-15) a déjà obtenu un niveau élevé de
pré-engagement, très en avance sur le lancement en 2017.

Après la signature de contrats de capacité supplémentaires en 2015,
conduisant au doublement de ses engagements en termes de capacités sur
la flotte existante de SES, Global Eagle Entertainment a encore conclu
de nouveaux contrats de capacités. Ces derniers contrats portaient sur
de multiples répéteurs à large faisceau en bande Ku sur NSS-12 et AMC-1
pour répondre à la demande de capacités additionnelles sans cesse
croissante des passagers et des compagnies aériennes en Inde, en Asie
Centrale, au Moyen-Orient et en Amérique du Nord.

En mars 2016, SES a également lancé le service Maritime+, offrant des
solutions de connectivité à un prix attrayant. Ce nouveau service,
initialement destiné au secteur du transport maritime et fluvial en
Europe, utilisera les faisceaux en bande Ka des satellites ASTRA 2E et
ASTRA 2G pour assurer la connectivité à partir de la solution Astra
Connect de SES Techcom Services.

Services aux administrations publiques – 12 % du chiffre d’affaires
du groupe (T1 2015 : 13 %)

Le chiffre d’affaires publié de 56,8 millions d’euros est en baisse de
5,9 % par rapport à l’exercice précédent (en recul de 9,9 % à taux de
change constants), qui avait été soutenu par la contribution accrue au
chiffre d’affaires liée à la phase de construction financée par des
agences américaines de la charge utile hébergée du système WAAS (Wide
Area Augmentation Systems) au premier trimestre 2015. Si l’on exclut cet
élément, le chiffre d’affaires des Services aux administrations
publiques s’inscrit en diminution de 4,4 % à taux de change constants.

En janvier 2016, SES a annoncé la signature d’un nouveau contrat avec
l’administration régionale du Kativik, au Canada, afin de fournir des
services satellitaires dans la région nord du Québec. Ce contrat, qui
entre en vigueur au second semestre 2016, porte sur 12 répéteurs à bord
du satellite SES-2 pour la fourniture de capacités de communication
critiques en bande C ; la bande passante actuellement disponible dans la
région sera multipliée par trois.

En avril 2016, SES Government Solutions (SES GS) a remporté seul la
signature de deux prolongements de contrat pour le réseau TROJAN, auprès
de l’Intelligence and Security Command (INSCOM) de l’armée américaine.
Ces contrats utiliseront les solutions satellitaires mondiales de SES
pour fournir un accès à un réseau mondial complet, de bout en bout, doté
de services multi bandes, et personnalisé pour répondre aux besoins
spécifiques de l’INSCOM.

Par ailleurs, SES et l’organisation non gouvernementale FRIENDSHIP ont
lancé la plateforme e-santé SATMED sur trois hôpitaux flottants au
Bangladesh. Cette solution à la pointe de la technologie permettra à
FRIENDSHIP d’établir des communications avec des médecins nationaux et
internationaux à partir de régions reculées afin d’offrir des conseils
médicaux aux populations marginalisées. Le projet est financé par le
gouvernement du Luxembourg et mis en œuvre conjointement avec SES
Techcom Services et e-Medical Communication (eMC).

La solution Astra Connect for Communities de SES Techcom Services, qui
assure une connexion Internet aux zones mal desservies par les réseaux
terrestres, a poursuivi son accélération au Royaume-Uni. En avril 2016,
SES Techcom et Satellite Internet, son partenaire, ont assuré la
connexion du troisième et dernier village sélectionné pour participer à
un projet pilote MTP (Market Test Pilot) financé par l’État britannique.
Installées en seulement sept semaines, les infrastructures de connexion
ont permis de connecter des foyers qui ont ainsi pu bénéficier d’une
expérience sensiblement meilleure.

O3B NETWORKS

O3b Networks, dans lequel SES détient actuellement une participation de
42.7 % (soit une participation entièrement diluée de 49,1 %), a remporté
de nouveaux contrats de capacités au cours de la période. Au total, plus
de 50 % des clients ont déjà contracté des services supplémentaires
auprès d’O3b depuis le début des activités commerciales de la société en
septembre 2014.

O3b compte désormais aux alentours de 40 clients des activités de
Services aux entreprises, Services de mobilité et Services aux
administrations publiques dans 31 pays, et affiche un carnet de
commandes solide de 350 millions de dollars US. Au cours de l’exercice
2016, le chiffre d’affaires total d’O3b devrait pratiquement doubler par
rapport à l’exercice 2015, pour atteindre plus de 100 millions de
dollars US.

SES a annoncé la conclusion d’un accord en vue de porter sa
participation dans O3b à 50,5 % et acquérir ainsi le contrôle de la
société. Cette opération est soumise à l’approbation des autorités de
concurrence, qui devrait être obtenue au second semestre 2016.

SES payera 20 millions de dollars US pour porter sa participation
pleinement diluée dans O3b de 49,1 % à 50,5 %, portant à 323 millions de
dollars US (257 millions d’euros) le montant de sa participation globale
dans la société. À la clôture de l’opération, SES consolidera la dette
nette qui est actuellement de 1,2 milliard de dollars US d’O3b. Il est
prévu, suite à la finalisation de la transaction, de refinancer jusqu’à
25 % de la dette courante d’O3b, avec un impact positif significatif sur
le taux d’intérêt moyen de la société.

Cette opération devrait générer des rendements supérieurs aux taux de
rendement minimaux de la société pour les investissements en
infrastructures et lui permettre de plus d’accroître sensiblement la
différenciation de ses capacités dans ses verticales de marché Services
aux entreprises, Services de mobilité et Services aux administrations
publiques. La réunion unique de la flotte en orbite géostationnaire
(large faisceau et haut débit) de SES avec la plateforme HTS en orbite
terrestre moyenne d’O3b donne naissance à la solution satellitaire la
plus performante et la plus évolutive au monde.

La note de crédit actuelle BBB/Baa2 de SES devrait être confirmée par
les agences Standard & Poor’s et Moody’s. Après l’acquisition d’une
participation lui permettant de prendre le contrôle d’O3b, entraînant la
consolidation de la dette de la société, SES étudiera au cours des
prochains mois les moyens d’optimiser la structure de financement du
groupe élargi. SES est résolu à maintenir sa politique progressive de
versement de dividendes.

Le Conseil d’administration d’O3b Networks a accepté d’étudier la
possibilité de réaliser une introduction en Bourse pour les 49,5 %
restants du capital d’O3b une fois obtenue l’approbation requise des
autorités réglementaires, suivie de la clôture de l’acquisition portant
la participation de SES à 50,5 %.

À partir du 29 avril 2016, et sous réserve qu’O3b n’ait pas lancé
d’introduction en Bourse, SES dispose d’une option d’achat lui
permettant d’acquérir la totalité des 49,5 % restants du capital d’O3b
pour un montant de base de 710 millions USD, retraité d’un intérêt
calculé au taux du marché afin de prendre en compte la date de
l’exercice potentiel de l’option d’achat. La décision que prendra
éventuellement SES d’exercer son option d’achat sera conditionnée au
respect du taux de rendement minimal défini par la société pour ses
investissements. Si un tel exercice venait à être envisageable, et en
fonction de la date à laquelle il interviendrait, différentes sources de
financement potentielles seraient examinées, notamment un appel aux
marchés de capitaux, pour choisir l’option de financement la plus
appropriée, dans le respect de l’engagement de la société au maintien de
la notation de crédit « investment grade » (BBB/ Baa2) de SES.

Une option de vente, effective à partir du 1er octobre 2017, sous
réserve que O3b n’ait pas lancé d’introduction en Bourse, est détenue
par les autres actionnaires d’O3b, prévoyant pour SES l’obligation
d’acquérir la totalité des actions restantes d’O3b pour un montant de
base 710 millions de dollars US, retraité d’un intérêt calculé au taux
du marché afin de prendre en compte la date de l’exercice potentiel de
l’option de vente.

Utilisation et état de santé des satellites

Au 31 mars 2016, la flotte de SES comptait 1 497 répéteurs disponibles
(31 mars 2015 : 1 500 répéteurs disponibles), dont 1 071 étaient
utilisés (31 mars 2015 : 1 071 répéteurs utilisés).

Au cours de la période, la perte de puissance observée sur le satellite
NSS-6 a empêché la commercialisation de cinq répéteurs disponibles. Le
trafic commercial existant n’a pas été affecté et le satellite sera
remplacé par SES-12, dont le lancement est prévu à la fin de l’année
2017. Aucun autre événement n’a affecté la capacité commerciale
disponible sur la flotte de SES au cours de la période.

Par conséquent, le taux d’utilisation de la flotte satellitaire du
Groupe s’établissait à 71,5 % au 31 mars 2016 (31 mars 2015 : 71,4 %).
Le chiffre d’affaires moyen par répéteur utilisé est resté inchangé tous
segments et marchés desservis.

Augmentation future des capacités

Entre 2016 et la fin 2017, SES prévoit le lancement de sept nouveaux
satellites (dont SES-9), soit une augmentation de la capacité disponible
de SES de 180 répéteurs en termes nets (équivalent à 36 MHz), soit 12 %
de la capacité disponible actuelle. Dans le même temps, la capacité sur
le segment International doit augmenter de 21 %.

Satellite Région Application Date de lancement
SES-9 Asie-Pacifique Vidéo, Entreprises, Mobilité Lancé

(MSO à la mi-2016)

SES-10 Amérique latine Vidéo, Entreprises S2 2016
SES-11 Amérique du Nord Vidéo S2 2016
SES-121 Asie-Pacifique Vidéo, Entreprises, Mobilité S2 2017
SES-141 Amérique latine Vidéo, Entreprises, Mobilité S2 2017
SES-151 Amérique du Nord Entreprises, Mobilité, Administrations publiques S1 2017
SES-16/GovSat-12 Europe/MENA Administrations publiques S1 2017

1 SES-12, SES-14 et SES-15 seront positionnés à
l’aide d’un système de propulsion électrique pour mise en orbite :
l’entrée en service intervient en général de quatre à six mois après le
lancement

2 Acheté par LuxGovSat

Le lancement de SES-9 est intervenu le 4 mars 2016 à bord de la nouvelle
version de la fusée Falcon 9 de SpaceX. Il est actuellement en orbite de
transfert, actionné par propulsion électrique. La mise en service
opérationnelle (MSO) est prévue pour la mi-2016.

Les satellites SES-12, SES-14 et SES-15 fourniront également une
capacité totale haut débit (HTS) de 36 GHz, soit l’équivalent en termes
de chiffre d’affaires d’environ 250 répéteurs à large faisceau (36 MHz).

RÉSULTATS FINANCIERS

Le chiffre d’affaires publié a connu une progression de 0,8 % par
rapport à l’exercice précédent à 481,6 millions d’euros, soutenu
également par l’appréciation du dollar US. À taux de change constants,
le chiffre d’affaires s’est inscrit en diminution de 1,9 % par rapport
au premier trimestre 2015, ce qui résulte du transfert sur son propre
satellite des capacités contractées par ARSAT, de l’impact du contrat de
renouvellement des capacités sur les satellites AMC-15/AMC-16, et de la
contribution au chiffre d’affaires de la phase de construction de deux
charges utiles hébergées, équipées du système WAAS (Wide Area
Augmentation Systems) et financées par des agences gouvernementales
américaines. Si l’on exclut cet élément, dont la contribution concerne
principalement le premier semestre 2015, le chiffre d’affaires du groupe
est resté stable par rapport à la période antérieure.

En millions d’euros   T1 2016   T1 2015   Variation   Variation
Tel que publié        
Vidéo 339,7 323,5 +16,2 +5,0 %
Services aux entreprises 59,9 73,1 (13,2) -18,1 %
Services de mobilité 22,3 13,9 +8,4 +60,6 %
Administrations publiques 56,8 60,4 (3,6) -5,9 %
Autres1 2,9 6,9 (4,0) n/m
Total groupe 481,6 477,8 +3,8 +0,8 %
         
À taux de change constants        
Vidéo 339,7 329,1 +10,6 +3,2 %
Services aux entreprises 59,9 76,9 (17,0) -22,2 %
Services de mobilité 22,3 14,8 +7,5 +50,8 %
Administrations publiques 56,8 63,1 (6,3) -9,9 %
Autres1 2,9 6,9 (4,0) n/m
Total groupe 481,6 490,8 (9,2) -1,9 %

Contacts

Pour plus d’informations:
SES
Mark Roberts
Relations
Investisseurs
Tél. +352 710 725 490
Mark.Roberts@ses.com
or
Markus
Payer
Relations Médias
Tel. +352 710 725 500
Markus.Payer@ses.com

Read full story here