Press release

SES investit dans le Digital Tech Fund destiné au financement des start-ups du secteur des TIC

0 0
Sponsorisé par Business Wire

LE VICE-PREMIER MINISTRE DU LUXEMBOURG, ÉTIENNE SCHNEIDER, PRÉSENTE LE DIGITAL TECH FUND LUXEMBOURG–(BUSINESS WIRE)–SES S.A. (NYSE Paris : SESG) (LuxX : SESG) a signé aujourd’hui un accord d’investissement dans le fonds Digital Tech Fund récemment créé. L’initiative prise par le ministère de l’Économie dans le contexte de la stratégie « Digital Lëtzebuerg » cherche à

LE VICE-PREMIER MINISTRE DU LUXEMBOURG, ÉTIENNE SCHNEIDER, PRÉSENTE
LE DIGITAL TECH FUND

LUXEMBOURG–(BUSINESS WIRE)–SES S.A. (NYSE Paris : SESG) (LuxX : SESG) a signé aujourd’hui un accord
d’investissement dans le fonds Digital Tech Fund récemment créé.


L’initiative prise par le ministère de l’Économie dans le contexte de la
stratégie « Digital Lëtzebuerg » cherche à établir un écosystème
parfaitement adapté aux besoins des start-ups dans le secteur des TIC,
tout en offrant un cadre adéquat pour la création et le développement
des jeunes entreprises innovantes.

Le Digital Tech Fund prendra des participations dans des
entreprises innovantes prometteuses, créées il y a moins de sept ans et
qui développent des produits existants, de préférence sous forme de
prototypes fonctionnels. Le fonds sera axé principalement, mais non
exclusivement, sur des investissements en capital-risque dans des
secteurs comme la cybersécurité, la technologie financière, les
mégadonnées, la santé numérique, les médias et les réseaux de
communication de prochaine génération, l’apprentissage numérique, l’«
Internet des Objets » ou les télécommunications et services
satellitaires.

Conçu sur le principe d’un fonds permanent (Evergreen), le Digital
Tech Fund
visera aussi à faciliter le transfert de nouvelles
technologies issues de la recherche publique, notamment celles de
l’Interdisciplinary Centre for Security, Reliability and Trust (SnT) de
l’Université du Luxembourg.

Opérationnel à partir de mai 2016, le Digital Tech Fund sera géré
par une équipe de spécialistes d’Expon Capital S.A.R.L.

Le Digital Tech Fund sera établi sous forme de société en
commandite par actions (S.C.A.). La participation de l’État
luxembourgeois est de 5 millions d’euros. SES y investit 3 millions
d’euros. L’apport financier des autres investisseurs représente un total
de 14,33 millions d’euros, dont 3 millions sont fournis par la Société
Nationale de Crédit et d’Investissement (SNCI) et 3 millions par SES.

Le vice-premier ministre et ministre de l’Économie, Étienne Schneider, a
déclaré : « En répondant aux besoins financiers des entreprises
start-up, le Digital Tech Fund permettra de compléter
l’écosystème national en faveur du développement de jeunes entreprises
innovantes dans le secteur des TIC. En complément des instruments
financiers existants et des mesures d’aide publique, comme le programme
Fit4Start, et différents mécanismes proposés par le ministère, le futur
fonds, en tant que nouvel instrument d’investissement, permet aux
start-ups de s’installer au Luxembourg, attirant ainsi de nouvelles
activités innovantes. »

Karim Michel Sabbagh, président-directeur général de SES a commenté en
ces termes : « Le développement continu du Luxembourg, une économie
ouverte et interconnectée au cœur de l’Europe, repose sur sa capacité à
attire le capital intellectuel approprié. Les talents hautement mobiles
et internationaux sont à la recherche des meilleurs pôles d’inspiration
intellectuelle et de financement, des endroits où l’audace sera
stimulée. Le Luxembourg a beaucoup à offrir à de tels talents grâce
notamment à l’Université du Luxembourg, à plusieurs instruments de
soutien public, à la proximité de spécialistes financiers et
industriels, et maintenant au Digital Tech Fund. Les sociétés
privées établies en bénéficieront et nous permettront d’attirer
nous-mêmes des talents et idées innovantes. »

Alain Rodermann, associé chez Expon Capital S.A.R.L., a déclaré : «
Notre équipe a plus de 30 ans d’expérience dans les investissements de
capital-risque dans des sociétés réputées et près de 50 investissements
en Europe et aux États-Unis. »

Le Digital Tech Fund a été créé dans le cadre d’un partenariat
entre les secteurs public et privé. Outre SES, les autres parties
prenantes participant au fonds seront (par ordre alphabétique) : Arendt
& Medernach, Banque Internationale à Luxembourg SA (BIL), l’État du
Luxembourg, High Capital (BHS Services), POST Capital, Proximus et la
SNCI.

Suivez-nous sur :

Twitter: https://twitter.com/SES_Satellites

Facebook : https://www.facebook.com/SES.YourSatelliteCompany

YouTube : http://www.youtube.com/SESVideoChannel

Blogue : http://www.ses.com/blog

Des photos de SES sont disponibles à http://www.ses.com/21472913/Our_Pictures

Les livres blancs de SES sont disponibles à http://www.ses.com/18681915/white-papers

À propos de SES

SES (NYSE Paris : SESG) (LuxX : SESG) est un opérateur satellitaire
d’envergure mondiale qui possède une flotte de plus de 50 satellites
géostationnaires. La société fournit des services de communication par
satellite aux télédiffuseurs, aux fournisseurs de contenu et d’accès
Internet, aux exploitants de réseaux fixes et mobiles, ainsi qu’aux
entreprises et organisations gouvernementales dans le monde entier.

Au sein du secteur des satellites, SES est reconnue pour la pérennité de
ses relations commerciales, la qualité de ses services et son
excellence. Issues d’horizons culturels variés, les équipes régionales
de SES sont présentes partout dans le monde et travaillent en étroite
collaboration avec les clients, afin de répondre à leurs besoins
particuliers en matière de largeur de bande et de services satellitaires.

SES détient une participation dans O3b Networks, un réseau satellitaire
de nouvelle génération combinant la portée des satellites à la vitesse
de la fibre.

Pour de plus amples informations, rendez-vous sur le site www.ses.com.

Contacts

SES
Markus Payer
Communications d’entreprise
Tél. +352
710 725 500
Markus.Payer@ses.com