Press release

Un médicament russe innovant mobilise le système immunitaire humain pour combattre le cancer

0 0
Sponsorisé par Business Wire

SAINT-PÉTERSBOURG, Russie–(BUSINESS WIRE)–L’anticorps monoclonal anti-PD1 anti-cancer russe a réussi les essais précliniques sur l’animal. Jusqu’à présent, le produit a affiché une activité biologique supérieure aux deux seuls médicaments homologués agissant contre la même cible thérapeutique – le pembrolizumab de Merck er le nivolumab de BMS. BIOCAD se prépare dorénavant pour les essais cliniques multicentriques internationaux.

SAINT-PÉTERSBOURG, Russie–(BUSINESS WIRE)–L’anticorps monoclonal anti-PD1 anti-cancer russe a réussi les essais
précliniques sur l’animal. Jusqu’à présent, le produit a affiché une
activité biologique supérieure aux deux seuls médicaments homologués
agissant contre la même cible thérapeutique – le pembrolizumab de Merck
er le nivolumab de BMS.

BIOCAD
se prépare dorénavant pour les essais cliniques multicentriques
internationaux. Les patients en Russie seront parmi les premiers à avoir
accès à ce nouveau traitement.
Le médicament devrait être
disponible pour les patients dès 2018 ou 2019.

Le nouveau médicament active les propres défenses du corps humain pour
combattre le cancer. Étant un anticorps monoclonal, le produit bloque
les interactions entre les protéines PD-1 et PD-L1 faisant passer les
cellules malignes pour des cellules saines, troublant ainsi le système
immunitaire du patient. Après neutralisation de la PD-1, le corps humain
commence à reconnaître la nature étrangère des cellules tumorales et
commence à les combattre.

« Le développement de traitements d’immuno-oncologie constitue une
approche innovante pour traiter le cancer », a déclaré Roman Ivanov,
M.D., vice-président chez BIOCAD du département Recherche et
développement. Les inhibiteurs de point de contrôle, comme notre
candidat-médicament innovant, ont le potentiel de révolutionner la
stratégie de traitement en oncologie ; ils sont en effet en mesure de
stopper la croissance maligne, détruisant non seulement la tumeur
primaire, mais également les métastases, y compris les métastases
distantes. » Dans le même temps, le Dr Ivanov a ajouté : « Les tissus
sains ne sont pas endommagés, comme c’est le cas pour la chimiothérapie
toxique. »

Il n’existe que deux produits médicamenteux anti-PD-1 homologués basés
sur des anticorps monoclonaux, tous deux enregistrés récemment. L’un est
de MSD, l’autre est fabriqué par Bristol-Myers Squibb. Aucun de ces
produits n’est approuvé en Russie, ils ne sont donc pas disponibles pour
les patients ici. Mis au point en interne, le candidat de BIOCAD vise à
concurrencer les thérapies alternatives dans le monde entier.

Les essais précliniques du nouveau médicament de BIOCAD ont montré un
niveau d’activité biologique supérieur au produit de Bristol-Myers
Squibb. Les profils de sécurité des deux médicaments sont très
similaires car seul un anticorps monoclonal humain entre dans leur
composition.

Les chercheurs prédisent que les produits médicamenteux biologiques
basés sur des anticorps monoclonaux peuvent stopper le développement du
cancer chez 30 à 40 % des patients. Cela représentera une percée pour le
traitement du cancer en Russie, y compris pour le traitement du mélanome
métastatique non opérable, et fera progresser le traitement du cancer à
travers le monde.

Les anticorps monoclonaux pour la PD-1 ont un fort potentiel
thérapeutique, non seulement contre le mélanome, mais également pour
traiter le cancer du poumon non à petites cellules et le carcinome des
cellules rénales. BIOCAD a l’intention d’effectuer des essais cliniques
pour les trois indications.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière
être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse
foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction
devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

BIOCAD
Irina Kenyukhova
Tél. : +7 (812) 3804933, poste 632
E-mail
kenyukhova@biocad.ru