Une nouvelle étude révèle que les étudiants n’obtiennent pas les compétences requises pour affronter le marché du travail et la vie

LONDRES, January 10, 2011 /PRNewswire/ – – Une étude novatrice sur l’enseignement et l’apprentissage prend de l’ampleur afin d’inclure de nouveaux pays, et Microsoft Partners in Learning propose un nouvel outil pour permettre à toute école de mesurer sa réussite

LONDRES, January 10, 2011 /PRNewswire/ –

- Une étude novatrice sur l’enseignement et l’apprentissage prend de l’ampleur afin d’inclure de nouveaux pays, et Microsoft Partners in Learning propose un nouvel outil pour permettre à toute école de mesurer sa réussite quant à l’enseignement des compétences requises pour le 21e siècle.

Microsoft Corp. a annoncé aujourd’hui les résultats préliminaires de son étude intitulée Innovative Teaching and Learning (ITL), qui démontre que les étudiants peuvent obtenir les compétences requises pour affronter le marché du travail et la vie au 21e siècle par le biais de l’école, mais que dans les faits, c’est rarement leur cas. Bien que les leaders de l’éducation exigent constamment des changements, les politiques et les systèmes d’éducation de la plupart des pays n’ont toujours pas fourni de définitions claires des compétences requises au 21e siècle, ou une manière de guider les professeurs dans la façon d’enseigner et d’aborder ces compétences.

(Logo : http://photos.prnewswire.com/prnh/20000822/MSFTLOGO)

Cette étude de longue durée, sponsorisée par le programme Partners in Learning de Microsoft, s’inscrit dans le cadre d’un effort international visant à se pencher sur des techniques d’enseignement novatrices – telles que l’apprentissage orienté sur l’étudiant, l’apprentissage à l’extérieur de la salle de classe et l’utilisation des technologies de l’information et des communications (TIC) dans la salle de classe – ainsi que sur les effets à savoir à quel point les étudiants disposent de compétences telles que la capacité à travailler en équipe, la résolution de problèmes et la communication efficace. L’étude vise à aider les administrateurs et les politiciens à mieux comprendre les relations entre les intentions politiques, les techniques d’enseignement et les résultats d’apprentissage des étudiants selon une vaste gamme de critères tels que la situation sociale, économique et culturelle.

L’année pilote de l’étude a été gérée par SRI International et s’est effectuée en collaboration avec les gouvernements de la Finlande, de l’Indonésie, de la Russie et du Sénégal, qui ont été sélectionnés en raison de la diversité de leur système d’éducation.

« Les décideurs et les dirigeants scolaires ont exprimé depuis longtemps leur engagement visant à transformer l’éducation afin que les étudiants obtiennent les compétences requises », a déclaré Anthony Salcito, le vice-président de l’éducation mondiale de Microsoft, tout en ajoutant, « Le problème, c’est que la politique n’est pas mise en application sur le terrain. La plupart des éducateurs ne savent pas comment mettre ces idées en oeuvre avec leurs étudiants. »

Conclusions clés de l’année pilote de l’étude

Les découvertes clés de l’étude ITL révèlent que lorsque les éducateurs conçoivent des activités d’apprentissage qui exigent des compétences requises au 21e siècle, les étudiants les mettent en application. Toutefois, plus de 50 pour cent des activités d’apprentissage ont obtenu le pointage le plus bas possible, ce qui suggère que beaucoup d’éducateurs n’en sont qu’à un stade précoce de l’enseignement de ces compétences. Cela démontre également que les éducateurs ont besoin de définitions claires de ces compétences, d’exemples sur la manière de les développer par le biais de l’enseignement et de l’apprentissage ainsi que d’une façon de mesurer leur réussite.

De plus, l’étude montre que la technologie fait partie de l’éducation. Lorsque les éducateurs disposent de technologie dans la salle de classe – par opposition à un laboratoire ou à une bibliothèque – il est plus vraisemblable qu’ils l’utiliseront en tant qu’outil pour enseigner les compétences requises au 21e siècle.

« Il y a manifestement un lien solide entre la technologie et l’innovation dans la salle de classe, mais la technologie seule n’est pas la réponse », a affirmé M. Salcito. Ce à quoi il a ajouté : « La technologie doit être associée à des techniques novatrices d’enseignement, soutenues par des leaders de l’éducation qui rendent possible l’utilisation de la technologie de façon à promouvoir un engagement plus profond envers l’apprentissage. »

Les capacités et les répercussions potentielles de cette étude ont poussé quatre pays supplémentaires à se joindre aux projets de recherches. L’Australie, l’Angleterre, le Mexique et les États-Unis ont rallié le projet pour 2011 et commanditent l’étude directement dans leur pays.

Bien que l’étude ITL se déroule actuellement dans huit pays, ses résultats sont pertinents pour les directives en matière d’éducation dans bon nombre de pays.

« L’élaboration d’une politique efficace requiert une base de connaissances solide et cohérente », a déclaré Johannessen Oystein, le directeur général adjoint du ministère norvégien de l’Éducation et de la Recherche. Il a poursuivi en disant : « Le projet d’étude ITL constitue une importante contribution à notre base de connaissances commune. Il va au coeur du problème à savoir comment la technologie influe sur les processus d’enseignement et d’apprentissage; une méthodologie se dégage du projet, et les résultats sont partagés d’une manière très positive. »

L’étude a été guidée par des conseillers indépendants provenant de l’Organisation de coopération et de développement économique, de l’UNESCO et de la Société internationale pour la technologie dans l’éducation. Durant l’année pilote, des données déclarées par les intéressés et observées ont été recueillies dans 25 écoles auprès de 600 enseignants par pays. Des détails complets au sujet du projet d’étude ITL et des rapports sont accessibles au http://www.itlresearch.com.

De nouveaux outils de recherche comblent les besoins en matière d’évaluation

Une découverte clé effectuée durant l’année pilote indique que les éducateurs n’ont pas de définitions ou d’exemples clairs sur la façon de développer les compétences requises pour le 21e siècle chez les étudiants, mais ils ont affirmé que leur participation à l’étude en soi leur a fourni les définitions et les exemples nécessaires.

Afin d’aider les écoles à développer des définitions et des techniques d’évaluation, Microsoft propose un nouvel outil gratuit – l’étude Partners in Learning School – qui permet à toute école et à tout système d’éducation dans le monde d’effectuer ses propres recherches fondées sur l’étude ITL et de mesurer les techniques novatrices d’enseignement au niveau de l’école.

« Lorsque les écoles et les systèmes d’éducation commencent à définir, à mesurer et à reconnaître les techniques d’enseignement novatrices, les éducateurs perçoivent une corrélation entre la rhétorique de changement et la réalité de l’enseignement et de l’apprentissage », a déclaré le Dr Maria Langworthy, la directrice de l’étude ITL. « Mais la plupart des éducateurs sont toujours contraints à enseigner un programme d’éducation et un contenu, alors il s’avère difficile pour eux de se concentrer sur les compétences requises au 21e siècle et de changer leurs techniques d’enseignement », a-t-elle rajouté.

Les sondages sont accessibles actuellement en plus de 30 langues au http://www.pilsr.com.

À propos de Microsoft Partners in Learning

Le programme Microsoft Partners in Learning représente un engagement de 10 ans et de près de 500 millions $ de la part de Microsoft afin de transformer les systèmes d’éducation à travers le monde. Annoncé en 2003, le programme Partners in Learning aide les gouvernements à envisager un nouvel avenir pour l’éducation dans leur pays, à fournir de l’information aux dirigeants des écoles quant à la gestion et au leadership en matière de changement, à travailler de sorte à accroître les capacités des professeurs quand vient le temps d’utiliser efficacement la technologie dans la salle de classe et de fournir un meilleur accès à la technologie aux professeurs et aux étudiants. Microsoft croit en l’accroissement du pouvoir de l’éducation par l’intermédiaire de l’apprentissage personnalisé.

À propos de Microsoft

Fondée en 1975, Microsoft (Nasdaq : MSFT) est le leader mondial en prestation de logiciels, de services et de solutions qui aident les gens et les entreprises à atteindre leur plein potentiel.

Source : Microsoft Corp.

Derniers commentaires



One reply to Une nouvelle étude révèle que les étudiants n’obtiennent pas les compétences requises pour affronter le marché du travail et la vie

Laisser un commentaire

  • Les champs obligatoires sont indiqués avec *,
    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

12:13:12